Horeb Saint-Jacques — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

Horeb Saint-Jacques

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Joliette
Communauté religieuse: Soeurs de Sainte-Anne

Classé sous Organisation religieuse (9200), Mission (9260), Oeuvre (9262).

Historique général


Horeb Saint-Jacques, couvent des Soeurs de Sainte-Anne
© IPIR 2011, soumis à copyright

En 1853, des Sœurs de Sainte-Anne quittent leur maison de Vaudreuil devenue trop petite pour soutenir leur expansion et vont s’installer à Saint-Jacques de Montcalm. Les sœurs y gèrent alors une école, ainsi qu’un pensionnat. Lorsqu’en 1979, les jeunes étudiants quittent pour aller à la polyvalente, le pensionnat et l’école sont désertés obligeant les sœurs à chercher une nouvelle vocation à la maison.


L’évêque de l’époque, monseigneur René Audet, suggère de faire de ce lieu une maison de ressourcement spirituel. Les sœurs affirment qu’elles ont reçu des signes du Seigneur pour ouvrir cette œuvre. Entre autres, un couple de cursillistes serait venu cogner à la porte en octobre 1979 pour demander à la Congrégation la possibilité de tenir un cursillo dans le couvent. Par la suite, divers groupes ont aussi bénéficié des locaux et de l’hospitalité de laïcs et des quatorze sœurs qui y travaillent. Devant le succès de leur nouvelle mission, des travaux d'amémagement sont exécutés afin de transformer le couvent de manière à pouvoir accueillir et héberger plusieurs personnes à la fois. La maison commence alors à offrir quelques services, telles des retraites pendant la fin de semaine. 


En 1990, les responsables de la maison de ressourcement songent à fonder une corporation qui permettrait d’assurer l’avenir du lieu et de ses activités. De plus, en réponse aux recommandations de Vatican II qui favorisait l’engagement des laïcs dans l’Église, les Sœurs de Sainte-Anne espèrent une collaboration plus grande avec leurs partenaires laïcs. L’Horeb devient officiellement une corporation en 1992, assurant ainsi son avenir. Le conseil d’administration déclare dès lors que les objectifs de la maison consistent à aider spirituellement et matériellement les gens dans le besoin, de même que d’œuvrer auprès des chrétiens pour les sensibiliser à leurs responsabilités citoyennes. 

Pour assurer la viabilité de la maison, une fondation est mise sur pied en 1993.

Description


Horeb Saint-Jacques, maison de ressourcement spirituel
© IPIR 2011, soumis à copyright

Le nom de la maison, Horeb Saint-Jacques, fait référence au mont Horeb, le mont Sinaï en hébreu, lieu où Dieu s’est révélé à Moïse pour libérer son peuple. Ce nom a été donné par monseigneur Gilles Lussier qui, lors de sa visite au centre en 1991, déclara « Nous voilà à Horeb Saint-Jacques ».


La maison accueille, accompagne, héberge les personnes qui ont besoin de repos et de paix. Ces services sont offerts aux enfants, aux jeunes et aux adultes. La maison est ouverte à toutes les personnes qui vivent des détresses physiques et psychologiques. Chaque année, environ 15 000 personnes fréquentent la maison, que ce soit pour un séjour ou pour une activité. Ils viennent se ressourcer, chercher refuge ou de l’espoir. Lorsque les personnes arrivent au centre, elles sont écoutées pour connaître leurs attentes et sont dirigées vers les retraites, les conférences, etc. Sœur Marcelle Benny explique que les gens qui entrent à l’Horeb repartent différents.

La maison de ressourcement spirituel est dirigée par des sœurs de la Congrégation de Sainte-Anne et par plusieurs travailleurs et bénévoles laïcs. Ils sont responsables de différents services à l’accueil, à la cuisine ou à la maintenance. Autant les religieuses que les laïcs vont puiser leur énergie et leur créativité dans le parcours et le charisme de la mère fondatrice de la communauté, Marie-Anne Blondin.

L'Horeb se veut un lieu de rencontre avec Dieu en continuité avec l'expérience spirituelle de Mère Marie-Anne, fondatrice de la Congrégation. L’Horeb accueille et soutient les personnes en recherche de repos, de silence et d’espérance. Elle leur offre un lieu de prière, de formation, des activités d’évangélisation, de la christothérapie, etc.

Les services offerts sont divisés en deux secteurs; le secteur adulte et le secteur jeunesse. Le centre de ressourcement spirituel offre aux adultes des activités spirituelles, car avant tout l’Horeb est reconnu comme maison d’adoration. Dans ce cadre, des retraites de six jours et de fin de semaine sont offertes. Des retraites pour les couples sont aussi proposées. On retrouve des 24 heures de silence, des groupes de prières et des moments de dévotions à sainte Anne et à Marie-Anne Blondin sont aussi organisés. De plus l’Horeb accueille des groupes tels que les Alcooliques Anonymes, celui de l’Action catholique, d'Alpha, de Foi et Lumière, etc. Au cours des ans, plus de 150 groupes différents ont utilisé les services de Horeb Saint-Jacques.

Les activités du secteur jeunesse sont offertes aux jeunes de trois à 16 ans. Ces activités ont pour but de donner une éducation chrétienne en complément à celle que les jeunes reçoivent de leurs parents. En plus des groupes telles les Brebis de Jésus, ou les Agnelets pour les petits, les jeunes peuvent participer à des stages et vivre des 24h de silence. Ils sont aussi initiés aux sacrements et invités à participer aux ateliers de théâtre. 

Apprentissage et transmission


La chapelle
© IPIR 2011, soumis à copyright

Horeb Saint-Jacques est une initiative de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Anne. Grâce aux activités de la maison, la mission de mère Marie-Anne se perpétue. Aujourd’hui, six sœurs y travaillent. Les Sœurs de Sainte-Anne souhaitent, dans un proche avenir, remettre le couvent à la corporation de Horeb Saint-Jacques.

Localisation

Municipalité: Saint-Jacques
Région administrative: 14 Lanaudière
Lieu: Horeb Saint-Jacques, 122, rue Saint-Jacques, Saint-Jacques, J0K 2R0
Téléphone: 450-839-7717
Télécopieur: 450-839-9002
Site Web: http://www.horebsaintjacques.com
Ressources:

Jacqueline Dazé, s.s.a, 2007, Horeb Saint-Jacques


Source

Soeur Marcelle Benny
Titre, rôle et fonction : Sœur Marcelle Benny est entrée chez les Sœurs de Sainte-Anne en 1955 et y a fait profession en 1962. Depuis ce temps, elle œuvre dans l’éducation. Elle a été directrice générale de Horeb Saint-Jacques.

Enquêteurs : Francesca Désilets , Anne-Florence Bisson
Date d'entrevue : 19 octobre 2011

Vidéos

Photos


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: