Le métier de sacristain et de bedeau — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique liée à un savoir-faire

Le métier de sacristain et de bedeau

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Paroisse, congrégation ou équivalent: Saint-Jean-Baptiste (Québec)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Laïc (9250), Service au culte (9253).

Historique général


Les vases sacrés
© IPIR 2012, soumis à copyright

Les fonctions de sacristain et de bedeau sont essentielles dans la vie d'une paroisse. Le sacristain/bedeau collabore en effet étroitement avec les prêtres, les diacres, les agents de pastorale, les servants de messe, les équipes de lecteurs, etc.  de la paroisse pour la préparation des célébrations. En effet, le rôle du sacristain ou de la sacristine est important car il doit accueillir les visiteurs, préparer les célébrations liturgiques, veiller au bon déroulement des cérémonies et voir à la tenue de la sacristie où est disposé tout ce qui est nécessaire aux fonctions liturgiques : ornements, vases sacrés, livres, etc. Le travail du bedeau est un peu différent puisqu’il est préposé au service matériel surtout à l’entretien intérieur et extérieur de l'église. 


Aujourd’hui la différence de fonction est encore présente mais ces métiers sont souvent exercés par la même personne. Le nombre de sacristains et de bedeaux a diminué dans les églises du Québec. Aujourd'hui, on compte en moyenne une personne pour la semaine et une autre pour la fin de semaine.


 

Description


La sacristie
© IPIR 2012, soumis à copyright

Le rôle du sacristain est de s’occuper de tous les objets sacrés nécessaires à la pratique cultuelle. Selon Martin Plamondon, le sacristain/bedeau de l’église Saint-Jean-Baptiste, la condition principale pour devenir un bon sacristain est de croire en Dieu, d’avoir la foi.


Avoir un bon contact relationnel est aussi important car souvent, de 8h à 14h, le sacristain est la seule personne présente à l’église qui peut recevoir les fidèles ou les visiteurs. Il faut aussi avoir des aptitudes techniques et manuelles puisque le sacristain/bedeau est amené à exercer diverses activités. Le sacristain prépare les célébrations: préparer le lectionnaire, le missel; vérifier la réserve eucharistique, mettre en place les objets sacrés (calice, patène, ciboire, ostensoir, croix de procession, encensoir, etc.) mettre le vin dans le calice,  préparer une burette d’eau, placer les linges et garnitures selon la célébration ou le calendrier liturgique (corporal, nappe d’autel, purificatoire, etc.), allumer les cierges, vérifier les lampions, etc. Le sacristain doit non seulement préparer les accessoires utiles à la célébration mais aussi veiller au bon déroulement de la cérémonie. Le travail de préparation est effectué 30 minutes avant le début de la célébration lors d'une messe. Le bedeau, quant à lui, doit être un homme orchestre puisqu'il répare, entretient l'église autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. 


Chaque célébration, qu'il s'agisse d'une messe ou d'une sacrement, se déroule selon un ordre, une liturgie et des objets sacrés particuliers. Par exemple lors de funérailles ou d'un baptême le cierge pascal sera allumé. Le sacristain veille aussi à ce que les couleurs soient accordées aux bons offices. En effet, selon le calendrier liturgique les couleurs des vêtements, des linges et garnitures liturgiques, des drapeaux, changent. On retrouve le violet ou le noir pour le temps de l'avent, le carême et les funérailles; le blanc pour les fêtes du Christ et de la Vierge Marie; le rouge pour la Pentecôte, le Vendredi saint et les fêtes des martyrs et le vert pour le temps ordinaire.


D’après Martin Plamondon, les activités quotidiennes sont vraiment diversifiées seul la messe de 16h30 se répète au quotidien, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a choisi ce métier.

Apprentissage et transmission


Martin Plamondon
© IPIR 2012, soumis à copyright

Cette fonction se transmet de sacristain en sacristain. Il faut en moyenne une semaine de formation pour apprendre le métier de sacristain. En ce qui concerne le métier de bedeau, il s'agit d'avoir des compétences pratiques et techniques pour l'entretien des bâtiments. Il n’y a pas de limite d’âge non plus pour exercer cette profession, la seule condition est d’avoir la foi.

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
Lieu: Église Saint-Jean-Baptiste, 480, rue Saint-Jean , Québec, G1R 1P4
Téléphone: (418) 688-0350 poste 0
Télécopieur: (418) 688-1225
Site Web: http://www.saintjeanbaptiste.org

Source

Martin Plamondon
Titre, rôle et fonction : Il est sacristain et bedeau
Lien avec la pratique : Martin Plamondon est sacristain et bedeau depuis deux ans à la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Québec.

Enquêteurs : Julie Huet, Marjolaine Boutin, Channel Gontran
Date d'entrevue : 28 juin 2012


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: