Les étapes de l'entrée en communauté chez les Augustines de Chicoutimi — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

Les étapes de l'entrée en communauté chez les Augustines de Chicoutimi

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Chicoutimi
Communauté religieuse: Augustines de la Miséricorde de Jésus

Classé sous Organisation religieuse (9200), Personnel religieux (9230), Forme d'apprentissage (9233).

Historique général


Prise d'habit, 1931
© Archives A.M.J.C., soumis à copyright

Depuis la fondation des Augustines de la Miséricorde de Jésus de Chicoutimi, les étapes menant à l'engagement définitif d'une religieuse pour sa communauté sont un passage obligé et essentiel à sa formation. Pendant de nombreuses décennies, ce rite d'agrégation a nécessité plusieurs étapes échelonnées sur plusieurs années. La diminution massive du nombre de nouvelles entrées dans la communauté a toutefois modifié la façon de procéder des Augustines de Chicoutimi. La rigidité du parcours que doit franchir la future religieuse a été assouplie, sans toutefois diminuer l'importance de chacune des étapes menant aux voeux perpétuels. À chacune des étapes, il faut être en mesure d'approfondir une certaine partie des constitutions de la communauté : ce que sont la vie d'une augustine, le soin des malades, la vie de prière et les vertus les plus marquantes.

Description


Bénédiction lors de la cérémonie des voeux, 1947
© Archives A.M.J.C., soumis à copyright

L'entrée des postulantes chez les Augustines de la Miséricorde de Jésus doit se dérouler en quatre étapes distinctes : le postulat, le noviciat, les voeux temporaires et les voeux perpétuels. Voici de quelle manière se déroulait l'entrée en communauté avant la fin des années 1950. Dès l'arrivée au monastère, la postulante doit se vêtir d'une longue robe de couvent noire et recouvrir ses cheveux d'un bonnet noir. Elle porte cet habit uniquement durant la première année au postulat. Pendant cette année de postulat, la future religieuse consacre l'essentiel de ses journées à l'approfondissement du catéchisme des voeux. La maîtresse du postulat et l'aumônier dispensent des cours sur la signification de l'engagement définitif au coeur d'une communauté et de l'Église dans le respect des trois voeux religieux (pauvreté, chasteté et obéissance).
Un an après son entrée dans la communauté, la postulante entreprend son année de noviciat par la prise d'habit. Lors de cette cérémonie, la postulante arrive au bras de son père dans une robe de mariée et c'est à la sortie de la chapelle qu'elle revêt l'habit religieux et le voile blancs. Cette deuxième année est aussi marquée par l'approfondissement du catéchisme et des constitutions de la communauté, et de ce qu'est la vie d'une religieuse, une vie de prière, de sacrifices et d'abandon à Dieu. Puisqu'il n'y a pas encore d'engagement formel de la part de la future religieuse lors des deux premières années, celle-ci est libre de quitter quand bon lui semble. La fin du noviciat indique le moment de faire profession. Cette troisième étape consiste à faire ses voeux temporaires : pauvreté, chasteté, obéissance et le service des pauvres et malades. De plus, le voile blanc est remplacé par le voile noir. Durant cette période de trois ans que durent les voeux temporaires, la future religieuse approfondit surtout la vie, la mentalité, la spiritualité et les oeuvres de la communauté. La dernière étape consistant à s’engager de façon définitive dans la communauté est la formulation des voeux perpétuels.
À partir de ce moment, la religieuse est fixée définitivement dans la communauté des Augustines de la Miséricorde de Jésus. Lors des voeux perpétuels, la religieuse met à son cou une croix reliquaire.

Apprentissage et transmission


Cérémonie des voeux perpétuels, 1922
© Archives A.M.J.C., soumis à copyright

Puisqu'elles sont des hospitalières, les Augustines de la Miséricorde de Jésus de Chicoutimi doivent aussi apprendre les rudiments du métier d'infirmière durant les nombreuses années que comporte leur entrée dans la communauté. Elles sont initiées à la base du soin des malades durant le postulat et le noviciat. La formation d'infirmière est suivie au cours des trois années que durent les voeux temporaires ou dans les années qui suivent.

Localisation

Municipalité: Saguenay
Région administrative: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
MRC: Hors MRC
Lieu: Monastère des Augustines de Chicoutimi, 225, rue Saint-Vallier, Saguenay, G7H 5H6
Téléphone: (418) 549-7750
Site Web: http://www.augustines.org

Source

Soeur Simone Tremblay
Lien avec la pratique : Soeur Simone Tremblay a fait son entrée dans la communauté il y a maintenant plus de 75 ans, soit en 1934.

Enquêteurs : Maude Redmond Morissette, Alina Nogradi
Date d'entrevue : 24 mars 2009


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: