Vivre sa spiritualité au sein des Augustines de Roberval — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

Vivre sa spiritualité au sein des Augustines de Roberval

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Chicoutimi
Communauté religieuse: Augustines de la Miséricorde de Jésus

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique spirituelle (9330), Guide spirituel (9331).

Historique général


Constitutions des Augustines de la Miséricorde de Jésus
© IPIR 2009, Soumis à copyright

Les origines de la spiritualité des Augustines de Chicoutimi remontent au XIIIe siècle en France. À cette époque, les hospitalières de l'Hôtel-Dieu de Dieppe observent la règle de saint Augustin et les trois vœux solennels (pauvreté, chasteté et obéissance). Lors de la Réforme du Concile de Trente (1545-1547), la communauté reçut la dénomination officielle de Chanoinesse Régulière Hospitalière de la Miséricorde de Jésus de l'Ordre de Saint Augustin. Si la communauté est toujours identifiée par cette appellation à Rome, une dénomination abrégée fut acceptée au chapitre général de 1968-1969 : les Augustines de la Miséricorde de Jésus. Ce nom fut choisi, car il définissait de façon plus précise l'essence de la communauté. Le terme « augustine » exprime la spiritualité de la communauté qui s'inspire de la règle de saint Augustin. Les termes « Miséricorde de Jésus » définissent le charisme des Augustines.

Description


Gravure représentant les Constitutions des Augustines de la Miséricorde de Jésus
© IPIR 2009, Soumis à copyright

Puisque l'unité de la contemplation et de l'action constitue l'âme de la vie canoniale, la communauté de Roberval a une spiritualité augustinienne d'ordre canonial avec pour chef spirituel saint Augustin. La spiritualité augustinienne est d'avoir un seul cœur, une seule âme tournés vers Dieu. Par conséquent, l'aspect communautaire occupe une place centrale dans la spiritualité augustinienne. La communauté privilégie ainsi une vie de prière commune afin de chercher Dieu ensemble. L'aspect canonial est quant à lui un trait spécifique aux Augustines. Les religieuses ne prient pas en leur nom personnel, mais bien au nom de l'Église entière. Pour ce faire, elles ont pour tradition de prier les offices en commun.
En ce qui a trait à l'unité de la contemplation et de l'action, il s'agit d'un des principaux aspects de la spiritualité des Augustines. L'action et la contemplation vont de pair, l'un se nourrissant de l'autre. Au réveil, il est essentiel pour les Augustines d'avoir un contact avec Dieu avant de commencer la journée. Par la suite, elles sont prêtes à donner du temps pour le bon déroulement de leurs œuvres. Le soir venu, toutes les personnes rencontrées pendant la journée font partie de leur prière.
En plus des trois vœux prononcés par chacune des religieuses (pauvreté, chasteté et obéissance), les Augustines ont un quatrième vœu : le soin des pauvres et des malades. Étant des hospitalières, ce quatrième vœu se déroulait généralement à l'intérieur de l'enceinte des hôpitaux appartenant aux communautés augustiniennes. De nos jours, les religieuses doivent trouver d'autres manières de respecter ce vœu, puisqu'elles sont de moins en moins présentes dans les hôpitaux depuis les années 1970. Pour les Augustines de Roberval, la participation à diverses œuvres dans la communauté et dans la population leur permet de poursuivre cette mission. Depuis plusieurs années, le monastère de Roberval accueille des personnes âgées comme pensionnaires. Même si ces personnes se doivent d'être autonomes, une religieuse est responsable des pensionnaires et veille à leur bien-être, notamment en les accompagnant dans leurs démarches.
La communauté participe aussi depuis 1981, grâce à l'implication de sœur Normande Saint-Pierre, au Noël de tout le monde. Cette activité, organisée à Roberval, a pour objectif d’amasser des denrées pour les gens dans le besoin durant la période des Fêtes. Outre l'implication dans la population de Roberval, il est important de mentionner que les sœurs sont encore présentes à l'Hôtel-Dieu Saint-Michel de Roberval. Les religieuses de la communauté font du bénévolat auprès des patients, notamment dans le cadre de la pastorale hospitalière. Par l'accompagnement des malades, elles poursuivent le soin des pauvres et des malades. La pastorale permet d'apporter une dimension spirituelle à la vie hospitalière des patients. Le projet apostolique des Augustines s'est actualisé en ce début de millénaire afin de correspondre aux nouveaux besoins de la société. Fidèles à leur charisme, les Augustines poursuivent leur oeuvre dans la contemplation et l'action.

Apprentissage et transmission


Soeur Monique Larouche
© IPIR 2009, Soumis à copyright

Durant sa formation, une religieuse reçoit différents cours lui permettant d'approfondir la spiritualité et le charisme des Augustines. Tout au long de sa vie de religieuse, elle continue d'explorer cette spiritualité augustinienne. Par exemple, le livre des constitutions doit être lu fréquemment afin de s'en imprégner et de vivre selon ses préceptes. Grâce aux services apostoliques des religieuses, la communauté transmet aussi ses valeurs et ses croyances aux gens qu'elle côtoie.

Localisation

Municipalité: Roberval
Région administrative: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
MRC: Le Domaine-du-Roy
Lieu: Monastère de l'Hôtel-Dieu de Roberval, 414, rue Brassard, Roberval, G8H 2E1
Téléphone: (418) 275-5097
Site Web: http://www.augustines.org

Source

Soeurs Monique Larouche, Normande Saint-Pierre et Roselyne Gagnon
Lien avec la pratique : Soeur Monique Larouche, âgée de 28 ans, a fait ses voeux temporaires à l'automne 2008. Durant son postulat et son noviciat, elle a appris à vivre la spiritualité des Augustines de la Miséricorde de Jésus.

Enquêteurs : Alina Nogradi, Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 26 mai 2009


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: