La fabrication des jésus de cire chez les Recluses missionnaires — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique liée à un savoir-faire

La fabrication des jésus de cire chez les Recluses missionnaires

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Montréal
Communauté religieuse: Recluses missionnaires

Classé sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Pratique technique et artistique (9245)
et sous Organisation religieuse (9200), Fabrication d’objets religieux (9290), Objet (9293).

Historique général


Soeur Rose-Marie Labonté
© IPIR 2009, Soumis à copyright

La tradition de la fabrication de jésus de cire aurait été amenée au Canada par les Ursulines. Ce savoir-faire s'est perpétué dans plusieurs communautés religieuses. Les Recluses Missionnaires ont repris cette tradition au début des années 1970. Soeur Rose-Marie Labonté apprendra la technique de fabrication des jésus de cire des Soeurs de l'Immaculée Conception et des Soeurs de la Miséricorde. Dans les années qui ont suivi sa formation, elle a perfectionné sa technique. Depuis les années 1972-1973, un nombre considérable de jésus de cire ont été produits au monastère de Saint-Jérôme par soeur Labonté.

Description


Jésus de cire fabriqué par soeur Labonté
© IPIR 2009, Soumis à copyright

La fabrication de jésus de cire est un savoir-faire nécessitant du doigté. Cette technique exige de la minutie et de la patience afin de bien maîtriser toutes les étapes de fabrication. Si la première étape consistant à créer un jésus de cire se fait rapidement, ce sont les nombreuses étapes de finition qui exigent un temps considérable.
L'étape du moulage se déroule en quelques minutes seulement. Après avoir été préparée, la cire est versée dans un moule (il en existe de différentes dimensions). Après une courte attente, il faut déverser le surplus de cire qui se trouve dans le moule, puisque les jésus de cire sont toujours vides à l'intérieur. Deux à trois minutes plus tard, il est déjà le temps de démouler la cire. Le démoulage du petit jésus de cire se fait dans un bassin d'eau froide, permettant ainsi à la cire de refroidir plus rapidement. Lorsque la cire est complètement refroidie, commence alors le travail de finition qui nécessite plusieurs étapes. Dans un premier temps, il faut s'assurer que la cire du personnage est parfaite. S’il y a des imperfections, il faut alors réparer certaines parties. Après le polissage de la cire à l'aide d'un solvant, il faut faire deux cavités afin d'y placer les yeux, faire une bouche, des narines et dessiner des sourcils. Vient ensuite le moment de la pose de cheveux naturels. Trois méthodes existent pour poser les cheveux : par la chaleur, avec de la colle ou à l'aide d'une aiguille. Finalement, il ne reste plus qu'à habiller le petit jésus de cire. Ces étapes de finition nécessitent de nombreux outils de travail.
Les Recluses Missionnaires ont fabriqué et vendu de nombreux jésus de cire depuis les années 1970. De nos jours, ce sont principalement les réparations des jésus de cire qui sont en demande. Les Recluses Missionnaires possèdent plusieurs personnages de cire, dont Marie et Joseph grandeur nature, pièces réalisées par soeur Rose-Marie Labonté. Ces personnages ornent la crèche de Noël tous les ans.

Apprentissage et transmission


L'étape de fabrication consistant à modeler la bouche du Jésus de cire
© IPIR 2009, soumis à copyright

Le savoir-faire concernant la production de jésus de cire a été transmis aux Recluses Missionnaires par les Soeurs de l'Immaculée Conception et par les Soeurs de la Miséricorde. Toutefois, cette technique est, jusqu'à ce jour, maîtrisée par une seule religieuse de la communauté. Il n'y a pas encore eu de transmission de ce savoir-faire dans la communauté.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
MRC: Communauté métropolitaine de Montréal
Lieu: Monastère des Recluses Missionnaires, 12 050, boulevard Gouin, Est, Montréal, H1C 1B8
Téléphone: (514) 648-6801
Télécopieur: (514) 643-1836
Site Web: http://www.reclusesmiss.org

Source

Soeur Rose-Marie Labonté
Lien avec la pratique : Elle fabrique des jésus de cire depuis le début des années 1970. Elle a elle-même perfectionné ses méthodes de fabrication, puisqu'elle est la première soeur de la communauté des Recluses Missionnaires à se spécialiser dans la fabrication de petits jésus de cire.

Enquêteurs : Maude Redmond Morissette, Alina Nogradi
Date d'entrevue : 30 juin 2009


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: