Les fonctions de la sacristine — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

Les fonctions de la sacristine

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Chicoutimi
Communauté religieuse: Soeurs Antoniennes de Marie

Classé sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Pratique technique et artistique (9245).

Historique général


Sacristie chez les Antoniennes de Marie
© IPIR 2009, soumis à copyright

La mission des Antoniennes est d’accompagner les prêtres dans leurs fonctions et missions apostoliques; c'est précisément pour cette raison que leur communauté a été fondée en 1904. Pendant longtemps, les Antoniennes se sont occupées des jeunes élèves de l'École apostolique destinés à la prêtrise. Aujourd'hui, l'École apostolique existe toujours, mais sa vocation a changé : elle est maintenant une école destinée à l'éducation des enfants laïcs. Cependant, les Antoniennes et les prêtres qu'elles ont accompagnés au cours de leur vie restent unis par leurs missions réciproques, puisque de nombreux prêtres aujourd'hui retraités habitent la résidence Mgr-Paré, annexée au monastère. C’est pour répondre aux besoins des prêtres vivant à la résidence qu’on a annexé, à la sacristie de la grande chapelle, le petit oratoire Saint-Antoine. L’entretien de cette petite pièce et des objets liés au culte font partie des tâches de la sacristine antonienne.

Description


Sacristine à la chapelle
© IPIR 2009, soumis à copyright

La sacristie située à l'arrière de la grande chapelle est annexée à l'oratoire des prêtres. La sacristie est le lieu où l'on conserve les vases sacrés et les ornements d'église et où les prêtres se préparent pour célébrer la messe. Chez les Antoniennes, la sacristine prépare, nettoie et entretient l'ensemble des objets et accessoires liturgiques. La totalité des rites sont organisés et préparés dans la sacristie, y compris les rituels purificatoires sacrés et la consécration des hosties, qui se fait lorsque le prêtre prononce des paroles afin qu'elles deviennent le corps du Christ.
Les vêtements et ornements sacerdotaux (aube, chasuble, étole) sont soigneusement disposés sur un comptoir et identifiés aux noms des prêtres. La sacristine prend soin de préparer la célébration en fonction du calendrier liturgique : textes et couleurs appropriés. Parmi les objets que la sacristine doit entretenir et manipuler, on trouve le calice, la patène, le purificatoire, le corporal, les burettes pour l'eau et le vin, les hosties consacrées et non consacrées, le voile huméral (seulement le Samedi saint), l'ordo (calendrier liturgique), le Prions, les clés du tabernacle, l'ostensoir, la lunule, la custode et bien d'autres. De plus, la sacristine doit préparer les textes du jour et les aide-mémoire pour le célébrant. Par exemple, elle installe sur l'autel des notes qui mentionnent l'intention de la messe et les anniversaires des religieuses.
La chapelle de l’oratoire Saint-Joseph sert aux prêtres qui veulent célébrer avant la messe de la grande chapelle. Tous les matins, vers huit heures et quart, quelques prêtres se réunissent pour concélébrer, tandis que d’autres célèbrent la messe seuls. Les célébrations individuelles se font toujours très tôt le matin, soit vers 6 heures. Ces célébrations sont aussi appréciées par les sœurs qui ne peuvent, pour une raison ou une autre, participer à la célébration dans la grande chapelle.

Apprentissage et transmission


Armoire de la sacristie
© IPIR 2009, soumis à copyright

Chez les Antoniennes, la transmission des savoirs liés au travail de sacristine se fait d'une génération à l'autre et se transmet dans la communauté.

Localisation

Municipalité: Saguenay
Région administrative: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
MRC: Le Fjord-du-Saguenay
Lieu: Maison mère des Soeurs Antoniennes de Marie, 927, rue Jacques-Cartier , Chicoutimi, G7H 2A3
Téléphone: 418 549-1055
Télécopieur: 418 549-1322
Site Web: http://www.soeursantoniennes.org

Source

Soeur Françoise Perron
Lien avec la pratique : Soeur Françoise Perron est sacristine.

Enquêteurs : Catherine Gaumond, Roseline Bouchard
Date d'entrevue : 9 avril 2009


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: