Les reliquaires à paperoles des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit d'objet

Les reliquaires à paperoles des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Montréal
Communauté religieuse: Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Classé sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Pratique technique et artistique (9245)
et sous Organisation religieuse (9200), Fabrication d’objets religieux (9290), Objet (9293).

Historique général


Reliquaire à paperoles
© IPIR 2008, soumis à cpyright

Ce savoir-faire ancien est introduit en Nouvelle-France par les Ursulines de Québec qui l’ont appris en France et qui l'ont transmis aux Hospitalières. La fabrication de reliquaires à paperoles est une technique qui date du deuxième quart du XVIIe siècle. Elle a été créée pour imiter les riches décorations d'or de la broderie et de l'orfèvrerie. Les Hospitalières de Saint-Joseph ont fabriqué des reliquaires à paperoles du début du XVIIIe jusqu'au milieu du XXe siècle. Aujourd’hui, elles n’en fabriquent plus, mais elles sont très conscientes que ces objets font partie de leur patrimoine.

Les soeurs en assurent leur conservation et leur mise en valeur dans leur musée. Quelques reliquaires particulièrement signifiants pour la communauté meublent toujours les locaux du monastère et servent encore à la dévotion, y compris les reliquaires de Jérome Le Royer et de Marie de la Ferre.

Description


Outils et matériaux utilisés pour la fabrication de reliquaires à paperoles
© IPIR 2009, soumis à copyright

Un reliquaire est un objet de dévotion qui contient des reliques de saint (os, cheveu, morceau de tissu ou tout autre objet ayant appartenu ou touché à un saint ou à une sainte). Ils sont exposés sur les autels et dans le monastère comme supports à la prière.

La technique du paperole sert, entre autres, à ornementer les reliquaires. Les paperoles sont des ornements réalisés à partir de papier doré, acheté ou fabriqué par les Hospitalières. Elles dorent elles-mêmes la tranche de papier. Le paperole est une technique de décoration faite à partir de très petites bandes de papier roulé, dont la tranche porte une peinture dorée. La largeur des bandes de papiers varie selon la taille du reliquaire. Les petits rouleaux de papier doré, joliment et habilement disposés autour de la relique, ressemblent à des dentelles qu’on aurait faites avec des feuilles d’or. Ce minutieux assemblage de rouleaux de papier doré repose sur un fond de velours rouge ou bleu. Le tout est conservé dans un cadre fermé muni d'un couvert de verre. La grosseur et l’épaisseur du cadre varient selon la relique. Une étiquette est apposée près de la relique pour l'authentifier et inscrire le nom du saint. Ces cadres sont installés sur un piédestal, de façon à permettre aux gens d'y glisser une prière ou une intention.

Les reliquaires à paperoles ont une fonction cultuelle de vénération et d'intercession. Il est de tradition de laisser sous le reliquaire un linge blanc pour que la personne vénérant la relique nettoie la vitre après l’avoir baisée. En plus de la relique, on ajoute parfois une image, une statuette ou un médaillon au reliquaire. Aujourd’hui, le collimage (scrapbooking) a fait renaître cette technique plusieurs fois centenaire.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
MRC: Communauté métropolitaine de Montréal
Lieu: Monastère des Hospitalières de Saint-Joseph, 251, ave des Pins Ouest, Montréal, H2W 1R6
Site Web: http://www.rhsj.org/

Source

Soeur Estelle Breton
Lien avec la pratique : Soeur Estelle Breton a collecté les reliquaires à paperoles de la communauté, afin de les conserver dans la réserve d’objets. Elle a également restauré de petits reliquaires de la collection des Hospitalières de Saint-Joseph.

Enquêteurs : Catherine Gaumond, Roseline Bouchard
Date d'entrevue : 9 février 2009


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: