Le groupe de prière Roch hodech pour les femmes — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

Le groupe de prière Roch hodech pour les femmes

Tradition: Judaïsme
Appartenance: Judaïsme (orthodoxe)
Groupe: Sépharade
Paroisse, congrégation ou équivalent: The Spanish & Portuguese Synagogue of Montreal (Montréal)

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique de communication religieuse (9350), Prière (9352).

Historique général


La Torah
© IPIR 2007, soumis à copyright

En Amérique du Nord, parmi les protestantes, certaines femmes voulaient savoir si Jésus était féministe. De leur côté, les féministes juives s’intéressaient plutôt à la dimension rituelle. Elles se posaient plusieurs questions. Elles voulaient notamment savoir si elles avaient le droit, selon la loi, de danser et de toucher la Torah.
Au cours des années 1970, des femmes juives de certaines congrégations ont voulu danser avec la Torah lors de la fête de Simhat Torah, tandis que d’autres femmes ont commencé à célébrer Roch hodech, une fête ancienne juive de la nouvelle lune. Il y avait un nouveau mouvement dans l’air : le féminisme religieux. Les femmes pratiquantes voulaient s’exprimer en tant que féministes et femmes juives.

Description


Page d'un parchemin
© IPIR 2007, soumis à copyright

Le groupe de prière Roch hodech se réunit à 8h15, après les prières matinales des hommes, une fois par mois, lors de la nouvelle Lune. À part les prières, l’assemblée fait aussi la lecture de la Torah à des fins éducatives. Comme le mentionne Norma Joseph : « Nous sommes le seul groupe, à ma connaissance, à avoir son propre livre de prière ».
Essentiellement, les femmes ne doivent pas imiter les hommes, ni tenter d’obtenir des rôles réservés aux hommes et, surtout, elles ne doivent pas aller à l'encontre de la loi juive, ce qu'elles ne font définitivement pas, pour avoir étudié la loi en détail. Le groupe de prière respecte tous ces interdits.
Le premier groupe de prière était composé d'amies de Norma Joseph. Ces personnes n’étaient pas membres de la synagogue. Le groupe est maintenant composé de femmes orthodoxes montréalaises. De plus, des femmes de la synagogue Shaar Hashomayim participent au groupe. Il y a donc un partage et une alternance dans le lieu des rencontres du groupe de prière Roch hodech : un mois à la synagogue Spanish and Portuguese et l’autre mois à la synagogue Shaar Hashomayim.
Le groupe se réunit dans la petite synagogue, la Iny Chapel, où prie la communauté libanaise lors du Chabat. Il s’agit d’une salle chaleureuse et accueillante. L'Arche sainte présente dans cette petite synagogue était auparavant dans l'ancienne synagogue de la rue Stanley.
Le groupe de prière Roch hodech a été créé par des femmes. Cette innovation puise ses racines dans les sources traditionnelles. Cette pratique tire son origine d’une fête destinée aux femmes et célébrée durant la période médiévale, puis délaissée. Cette fête a été reprise par des féministes au cours des années 1970.
Le groupe de prière Roch hodech est très dynamique. Barbara Niremberg a produit un livre de prières spécifiquement pour le groupe, pour remplacer les différentes versions utilisées auparavant par les femmes venant de différentes synagogues. À la connaissance de Norma Joseph, son groupe Roch hodech est le seul à avoir un tel livre de prières propre. Ce livre se compose de rouleaux de texte de l’histoire de la fête de Pourim.

Apprentissage et transmission


Illustration d'un livre de prière
© IPIR 2007, soumis à copyright

Les femmes qui assistent au groupe de prière Roch hodech apprennent en observant les autres femmes et en participant durant l’assemblée. Cette forme d’apprentissage est l'un des buts du groupe.
Les femmes qui participent au groupe de prière Roch hodech apprennent directement sur place la façon de prier. Le groupe s’assure que chaque femme puisse regarder et toucher la Torah afin de comprendre qu’il est difficile de lire à l’intérieur et de comprendre à quel point la Torah est belle.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
MRC: Communauté métropolitaine de Montréal
Lieu: Synagogue Spanish and Portuguese, 4894, avenue Saint-Kevin Ouest, Monréal, H3W 1P2
Téléphone: (514) 737-3695
Télécopieur: (514) 737-7430
Site Web: http://www.spanishportuguese-mtl.org/

Source

Norma Joseph
Titre, rôle et fonction : Norma Joseph est la femme du rabbin Joseph et la personne qui a mis sur pied le groupe de prière Roch hodech.

Enquêteur : Sharon Gubbay Helfer
Date d'entrevue : 12 janvier 2008

Fiches associées

  • La Torah

    Des Torahs ont été produites dans tous les grands centres de la vie juive. La seule condition est qu'il y ait un sofer, un scribe qualifié. Le Sefer Torah comprend le texte, écrit sur parchemin et attaché aux deux extrémités par des poignées de bois, et [...]
  • Le sanctuaire Mashaal ou Grand sanctuaire

    Le Mashaal Sanctuary est un lieu de culte. Il s'agit d'une grande salle au plafond très haut, qui peut accueillir 500 personnes pour la prière. La section du milieu est réservée aux hommes, tandis que les femmes, elles, prennent place des deux côtés du [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: