Les dévotions des Soeurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

Les dévotions des Soeurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Rimouski
Communauté religieuse: Congrégation des Soeurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire

Classé sous Pratique religieuse (9300), Temps religieux (9280), Temps liturgique (9282)
et sous Pratique religieuse (9300), Temps religieux (9280), Fête calendaire (9281).

Historique général


La statue de Notre-Dame du Saint-Rosaire, 1914
© Archives R.S.R., Soumis à copyright

N'étant soumise à aucune règle des grandes familles religieuses, mais ayant plutôt adopté la spiritualité et les prières pratiquées par la population de la fin du 19e siècle, la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire forme une congrégation mariale ayant pour devise « Tout à Jésus par Marie ». L'année 1880 voit l'adoption d'un premier règlement par la communauté. Les religieuses sont tenues à la messe quotidienne (selon les missions), à l'oraison (méditation), à la lecture spirituelle. En 2009, toutes ces pratiques religieuses se vivent encore au quotidien dans la communauté. Avec l'abandon du nom des Sœurs des Petites-Écoles en 1891 pour celui de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire, les principaux cultes de la communauté se précisent, legs spirituel de la fondatrice, mère Élisabeth Turgeon, et perdurent de nos jours.

Description


Première chapelle de la maison mère, 1927
© Archives R.S.R., Soumis à copyright

Les trois principaux cultes de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire sont le culte eucharistique, le culte de la Sainte Vierge et le culte à saint Joseph.
En plus de la messe quotidienne, le culte eucharistique se pratique dans l'adoration du Très Saint-Sacrement. Dès les premières années de fondation, les sœurs devaient se déplacer deux fois par jour pour aller à la messe et faire leur visite au Saint-Sacrement à la cathédrale de Rimouski. L'exposition du Saint-Sacrement le premier vendredi de chaque mois et lors du jour de la retraite du mois, soit le premier dimanche, est aussi présent depuis les premières années de la fondation. Cette dévotion particulière a été mise en place par la fondatrice. Lorsque le Saint-Sacrement est exposé toute la journée, cela nécessite qu'il y ait constamment une religieuse en adoration. Durant le mois du rosaire, en octobre, il y a aussi la bénédiction du Saint-Sacrement tous les soirs. De plus, le culte eucharistique se vit aussi avec la procession du Saint-Sacrement lors de la Fête-Dieu.
Le culte de la Sainte Vierge est présent dès les premiers jours de la fondation grâce à mère Élisabeth Turgeon et il est encore très important pour la communauté. Fervente de la prière à la Sainte Vierge, mère Turgeon souhaitait que les sœurs institutrices inculquent à leurs élèves l'amour de la Vierge Marie. Principal office dès 1891 jusqu’en 1964, le rosaire était récité tous les jours. Actuellement, la Constitution de la Congrégation demande aux religieuses de conserver cette dévotion au rosaire. De plus, la communauté continue de célébrer le mois du rosaire en octobre. Après le culte du Très Saint-Sacrement, la dévotion mariale fait du culte de la Sainte Vierge le premier en importance dans la Congrégation.
Le culte à saint Joseph a une importance considérable puisque, dès la fondation, saint Joseph a été considéré comme le responsable de la communauté qui se formait. Aussi ancienne que la Congrégation, la prière « Saint Joseph, notre guide et notre bon Père, secourez-nous dans tous nos besoins » se récite encore. Chaque fois que les Sœurs du Saint-Rosaire ont des besoins particuliers, saint Joseph est présent, à titre de pourvoyeur de la communauté. Le mois de saint Joseph, en mars, ainsi que la fête de saint Joseph, se célèbrent en grand.
En plus de ces trois principaux cultes, les Sœurs du Saint-Rosaire avaient notamment des dévotions au Sacré-Coeur, à saint François d'Assise, à saint Dominique et à sainte Anne. Ces dévotions sont maintenant plus individuelles.

Apprentissage et transmission


Messe quotidienne à la maison mère, septembre 2009
© IPIR 2009, Soumis à copyright

Les particularités propres à ces nombreux cultes se transmettaient à l'intérieur même de la communauté, durant la formation des religieuses, et elles se poursuivaient après la profession perpétuelle.

Localisation

Municipalité: Rimouski
Région administrative: 01 Bas-Saint-Laurent
MRC: Rimouski-Neigette
Lieu: Maison mère, 300, allée du Rosaire, Rimouski, G5L 3E3
Téléphone: (418) 723-2705
Télécopieur: (418) 724-0922
Site Web: http://www.soeursdusaintrosaire.org

Source

Soeur Thérèse Picard
Lien avec la pratique : Après des études à l'école normale tenue par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire, elle fait son entrée dans la communauté en 1945. Les sept filles de la famille Picard deviendront des sœurs du Saint-Rosaire. Sœur Thérèse Picard a eu une longue carrière d'enseignante, avant de travailler à la bibliothèque de la Congrégation.

Enquêteurs : Roseline Bouchard, Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 30 septembre 2009


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: