La vie communautaire des Petites Soeurs de la Sainte-Famille avant et après Vatican II — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de vie

La vie communautaire des Petites Soeurs de la Sainte-Famille avant et après Vatican II

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Sherbrooke
Communauté religieuse: Petites Soeurs de la Sainte-Famille

Classé sous Organisation religieuse (9200), Fonctionnement (9220), Hiérarchie (9221)
et sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Pratique coutumière (9242).

Description


Soeur Rachel Lessard
© IPIR 2009, soumis à copyright

L'avènement de Vatican II a eu un impact important au sein de la communauté des Petites Sœurs de la Sainte-Famille. Les changements apportés par le pontificat durant les années 1960 ont transformé les relations de la communauté avec l'extérieur et ont permis d'assouplir certaines règles.
Soeur Rachel Lessard est originaire de la Beauce. Elle fait partie d’une famille de huit garçons et de quatre filles. Elle a fait son entrée chez les Petites Soeurs de la Sainte-Famille en décembre 1941, à l’âge de 18 ans. Sa principale obédience au sein de la communauté fut de s’occuper des réfectoires de prêtres.
En 1949, elle est partie en Californie pour travailler au service des prêtres sulpiciens. À cette époque, les règles régissant la communauté étaient très sévères. L’horaire d’une journée de travail était rigoureux et incluait un temps de prière, de méditation, de lecture spirituelle et de repas. Durant les premières années de son entrée, les sorties à l'extérieur étaient interdites.
Sœur Rachel est demeurée en Californie jusqu'en 1971, et c’est là qu’elle a vu les changements apportés par Vatican II. C’est vers le début des années 1960 sous Jean XXIII qu'a eu lieu le concile. Les documents de ce concile étant publiés, les autorités majeures ont été invitées à étudier et à réviser les Constitutions et Règles de leur communauté. Par la suite, ces Constitutions et Règles révisées était envoyées à Rome pour être approuvées.
Grâce aux changements apportés par le concile, les sœurs ont pu bénéficier de plus de liberté. Elles ont acquis la possibilité de sortir, d’accueillir des amis, leur famille et de les visiter plus souvent. Pour sœur Rachel, tout semble avoir changé depuis Vatican II, tout est devenu plus ouvert, et ce, même pour les lectures, les prières et les récréations. Néanmoins, ces modifications ont entraîné quelques tensions au sein de la communauté. L'ancien costume n'étant pas toujours adapté aux activités quotidiennes et au climat des missions à l'étranger, l’adoption du nouveau costume fut un soulagement pour certaines, alors que d’autres ont préféré conserver l’ancien en souvenir de la mère fondatrice.
Un second changement apporté par Vatican II fut la possibilité pour les sœurs de rendre visite à leur famille sans être accompagnée, car les parents n’avaient pas toujours les ressources financières pour payer le voyage de deux religieuses. Les Petites Sœurs ont aussi acquis le droit de se rendre dans les magasins, alors qu’autrefois, c'était la supérieure qui faisait les achats.
Les modifications apportées au sein des constitutions doivent être approuvées par le Saint-Père. Les Petites Sœurs portent une grande dévotion au pape et elles suivent avec respect ses recommandations. Soeur Rachel constate que « les sœurs sont beaucoup plus décontractées et leurs relations avec le monde extérieur se sont transformées ».

Localisation

Municipalité: Sherbrooke
Région administrative: 05 Estrie
MRC: Hors MRC
Lieu: Maison générale, 1820, rue Galt Ouest, Sherbrooke, J1K 1H9
Téléphone: 819 823-0345
Télécopieur: 819 562-2578
Site Web: http://www.centremarie-leonieparadis.com

Source

Soeur Rachel Lessard
Titre, rôle et fonction : Elle est actuellement assistante d'une supérieure d'un groupe de religieuses.
Lien avec la pratique : Soeur Rachel a été responsable à la délégation apostolique à Washington, DC.

Enquêteurs : Stéphanie Teasdale, Marie-Claude Paradis
Date d'entrevue : 4 mars 2009


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: