L'Action de grâces à l'église évangélique baptiste de Marieville — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

L'Action de grâces à l'église évangélique baptiste de Marieville

Tradition: Christianisme
Appartenance: Protestantisme
Groupe: Baptiste
Diocèse, association ou regroupement: Union de l'Église baptiste française au Canada
Paroisse, congrégation ou équivalent: Église évangélique baptiste de Marieville (Marieville)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Temps religieux (9280), Fête calendaire (9281).

Historique général


Présentoir de l'Action de grâce
© Archives Église évangélique Baptiste de Marieville, soumis à copyright

La fête de l'Action de grâces trouve ses origines dans la parole des Saintes Écritures rappelant la fête des récoltes. Dans le livre du Lévitique, chapitre 23, verset 39, on peut lire : « Vous récolterez les produits du pays et vous célébrerez une fête à l'éternel ». Le peuple de Dieu se devait ainsi de célébrer la fête des récoltes sur une période de sept jours tous les ans. La fête des récoltes avait pour but de remercier Dieu pour tout ce qu'il offrait grâce à la terre. Pour les évangéliques baptistes, l'Action de grâces est un prolongement de la fête des récoltes. Encore aujourd'hui, ils remercient Dieu pour ce que la terre leur donne et pour la diversité des formes, des couleurs et des goûts des fruits et légumes. Les chrétiens célèbrent l'Action de grâces au Canada depuis 1879. À l'Église évangélique baptiste de Marieville, l'Action de grâces est aussi soulignée. Depuis le début du 20e siècle, ils profitent de cette occasion pour installer au devant de l'autel un présentoir de fruits et légumes provenant principalement de la région.

Description


Présentoir de l'Action de grâce
© Archives Église évangélique Baptiste de Marieville, soumis à copyright

La célébration de l'Action de grâces est dédiée à la reconnaissance et aux remerciements envers Dieu. Les croyants de l’Église évangélique Baptiste de Marieville se font un devoir de prendre le temps de remercier Dieu pour tout ce qu’il leur offre dans la vie courante.
Lors de cette fête, les paroissiens réalisent un présentoir pour le culte d'adoration du dimanche. Les produits de la terre sont ainsi exposés devant l'autel. Ce présentoir a pour but de rappeler aux croyants la générosité dont Dieu fait preuve à leur égard en leur fournissant la nourriture. Le culte de l'Action de grâces est donc dédié entièrement à la reconnaissance des chrétiens envers Dieu.
Le culte d’adoration se déroule sensiblement de la même manière que les autres cultes de l’année. Toutefois, les fidèles entonnent des chants de reconnaissance et de louanges. De plus, il est demandé aux croyants d'exprimer uniquement des prières de reconnaissance et de remerciements durant l’assemblée. Pendant l'office, il est aussi fréquent de voir des personnes se diriger à l'avant de l'assemblée afin de rendre grâce à Dieu pour différents aspects de leur vie, comme les fruits de la terre, la venue d'un premier enfant ou pour un travail accordé par Dieu.
Une équipe de deux ou trois personnes prépare le présentoir. D'environ 4 mètres de largeur par 2 mètres de hauteur, le présentoir utilise une grande partie du devant de l'église. Quelques jours avant le culte d'adoration célébrant l'Action de grâces, les paroissiens apportent des fruits, des légumes et des produits en conserve de leur jardin. Il est aussi possible de retrouver des fruits et légumes exotiques achetés par les membres de l'église. Ces produits vont composer l'essentiel du présentoir. La journée consacrée à la réalisation du présentoir débute par une visite dans les champs de la région.
Pratique appréciée de la communauté évangélique baptiste, la réalisation d’un présentoir ayant pour but de remercier Dieu pour les fruits de la terre à l'occasion de l'Action de grâces est une tradition bien ancrée dans les pratiques des membres de l'Église évangélique Baptiste de Marieville.
L'Action de grâces est célébré le deuxième dimanche du mois d'octobre.

Apprentissage et transmission


Présentoir de l'Action de grâce
© Archives Église évangélique Baptiste de Marieville, soumis à copyright

Quelques jours avant le culte d'adoration célébrant l'Action de grâces, les membres de la communauté apportent des fruits, légumes et produits en conserve de leur jardin. Il est aussi possible de retrouver des fruits et légumes exotiques achetés par les membres de l'église. Ces produits vont composer l'essentiel du présentoir. La journée consacrée à la réalisation du présentoir débute par une visite dans les champs de la région. Les chrétiens en charge de la préparation du présentoir vont chercher des branches d'arbres et des tiges de blé d'Inde et d'avoine destinées à garnir le présentoir. De retour à l'Église évangélique baptiste de Marieville, le montage du présentoir débute. Une base en bois en forme de cœur est utilisée chaque année afin de faciliter le montage du présentoir, les fruits et les légumes sont placés directement sur la base. Pour finaliser le présentoir, on y ajoute des éléments naturels, notamment des branches, des feuilles, des fleurs et des tiges. Le présentoir est différent d’une année à l’autre, tout dépendant des produits fournis par la communauté. La réalisation du présentoir demande environ une demi-journée de travail. Le présentoir est présent dans l'église pendant une période de deux semaines.

Localisation

Municipalité: Marieville
Région administrative: 16 Montérégie
MRC: Rouville
Lieu: Église évangélique baptiste de Marieville, 762, rue Claude-De Ramezay, Marieville, J3M 1G1
Téléphone: 450 460-3163
Télécopieur: 450 460-3104

Source

Raymond McLean
Titre, rôle et fonction : Dès l'adolescence, il se sent appelé à servir Dieu. Il commence alors une formation classique chez les Frères de l'Instruction chrétienne à Philipsburg. Vers l'âge de 26 ans, par l'entremise d'un ami, Raymond McLean est mis en contact avec la foi chrétienne évangélique. Sa femme et lui sont immédiatement interpellés par cette nouvelle foi et, deux semaines plus tard, ils se font baptiser. Un an plus tard, Raymond McLean entreprend sa formation pour devenir pasteur. Après cette formation d'une durée de trois ans, il est ordonné dans le ministère pastoral. Il est installé à Marieville depuis 1994. Le premier janvier 2008, il célébrait ses 30 ans d'ordination.

Enquêteur : Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 13 novembre 2007


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: