Nicholas Rumin : fidèle orthodoxe russe — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de vie

Nicholas Rumin : fidèle orthodoxe russe

Tradition: Christianisme
Appartenance: Orthodoxie (chalcédonienne)
Groupe: Église Orthodoxe d'Amérique / Orthodox Church in America
Diocèse, association ou regroupement: Archevêché du Canada / Archdiocese of Canada
Paroisse, congrégation ou équivalent: Saints Peter & St. Paul Sobor / Cathédrale des Saints Pierre et Paul (Montréal)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Laïc (9250), Service à l'administration (9252).

Description


Nicolas Rumin, paroissien à la Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul à Montréal
© IPIR 2007, soumis à copyright

Nicholas Rumin est né en Égypte en 1933 de parents d'origine russe. Il a fréquenté une école privée du Caire. Une fois arrivé au Canada, il a fait des études universitaires en génie à l'Université McGill.


Nicholas Rumin raconte que son père était une Russe blanc (groupe s'opposant aux bolcheviks pendant la guerre civile) qui a participé à la guerre civile de 1917. Son père fut évacué par les Anglais en Égypte, en 1921. Un an plus tard, sa mère rejoignit son père en Égypte, au Caire, où vivait une importante communauté russe. Ses parents eurent trois enfants, deux filles et un garçon, Nicholas. Tous fréquentaient une église orthodoxe russe aménagée dans un appartement. Nicholas Rumin connaissait les histoires qui parlaient de son grand-père, Filossof, figure importante dans l'église orthodoxe russe de Saint-Pétersbourg qui fut tué par les bolcheviks pendant la guerre civile.



Nicholas Rumin a deux sœurs. Après la guerre de 1948 entre l'Égypte et Israël, la situation pour les Européens vivant en Égypte devint très précaire. De plus, aucune perspective d'avenir ne s'offrait à eux. Selon la loi du pays, les Égyptiens non musulmans, n’avaient pas les mêmes droits que les musulmans. En 1948, sa sœur aînée vint en visite au Canada et décida d'émigrer. Ce fut ensuite Nicholas qui émigra.


C'est par l'entremise de son grand-père (le père de sa mère), figure importante dans l'église orthodoxe russe d'avant la révolution de 1917, que la religion pris une place importante dans la vie de Nicholas Rumin . Canonisé sous le nom de Filossof, le grand-père de Nicholas Rumin est reconnu comme martyr de la révolution bolchevique. Originaire d'une famille de prêtres de père en fils, le père Filossof eut 14 enfants. Quelques jours après le début de la révolution, lui et deux de ses fils furent tués par les bolcheviks. Il fut archevêque et doyen de la plus grande cathédrale orthodoxe de Saint-Petersbourg, Notre-Dame-de-Kazan. Reconnu pour être un extraordinaire orateur, Filossof fut très engagé dans la vie sociale. Président de l'association pour combattre l'alcoolisme, il milita afin d'élever les masses populaires grâce à l'éducation et à l'aide financière de gens riches. Il construisit cinq ou six églises. Il s'est également opposé à un mouvement d'origine occidentale de modernisation de l'Église orthodoxe russe. Aux côtés de nombreux autres représentants de l'Église, il s'opposa aux changements impliquant le calendrier, les rituels, le port de vêtements, etc. Ces prises de position en faveur de l'Église traditionaliste ne plaidèrent pas sa cause auprès de l'État.


Même si Nicholas Rumin ne connut son grand-père Filossof que par les histoires que lui raconta sa mère, il est persuadé que ce dernier fut un ange gardien pour lui et sa famille. En effet, grâce à la longue amitié entre Filossof et le métropolite Anastasie de Russie, ses parents trouvèrent un hôpital en Belgique pour leur fille cadette qui était très malade. Grâce à l'aide du métropolite, ses parents purent quitter l'Égypte pour l'Europe. En 1956, ils arrivèrent au Canada pour y retrouver Nicholas et sa soeur aînée.
Marié et père de deux enfants, un garçon et une fille, Nicholas Rumin a commencé à fréquenter l'église orthodoxe russe des Saints Pierre et Paul de Montréal avec ses enfants. Ses enfants partis, il continue d'aller à l'église, aux offices liturgiques et aux fêtes comme Pâques.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
MRC: Communauté métropolitaine de Montréal
Lieu: Cathédrale des Saints Pierre et Paul, 1175, rue de Champlain, Montréal, H2L 2R7
Téléphone: 514 522-2801
Télécopieur: 514 523-1011
Site Web: http://www.peterpaul.sobor.ca

Source

Nicholas Rumin
Titre, rôle et fonction : Il est paroissien à la cathédrale des Saints Pierre et Paul de Montréal.

Enquêteur : Daniela Moisa
Date d'entrevue : 5 octobre 2007


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: