L'école du dimanche à l'église évangélique baptiste de Marieville — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

L'école du dimanche à l'église évangélique baptiste de Marieville

Tradition: Christianisme
Appartenance: Protestantisme
Groupe: Baptiste
Diocèse, association ou regroupement: Union de l'Église baptiste française au Canada
Paroisse, congrégation ou équivalent: Église évangélique baptiste de Marieville (Marieville)

Classé sous Pratique religieuse (9300), Enseignement religieux (9360), Apostolat (9366).

Historique général


École du Dimanche à Marieville
© Archives Église évangélique Baptiste de Marieville, soumis à copyright

Fondées par Robert Raikes, éditeur de journaux, en 1780 à Gloucester en Angleterre, les écoles du dimanche ont eu, dans un premier temps, pour mission d'éloigner de la rue les enfants de la classe ouvrière le dimanche. Au commencement, l'enseignement portait davantage sur la lecture et l'écriture. Mais quelques années plus tard, l'enseignement religieux est devenu l'élément central du programme. L'école du dimanche était présente principalement dans les traditions réformées ou protestantes. Le mouvement des écoles du dimanche s’est rapidement propagé et il a fait son entrée au Canada grâce aux églises presbytérienne et congrégationaliste. En 1801, à Québec, le ministre congrégationaliste Francis Dick met sur pied une école du dimanche qui est peut-être la première du Canada. Par la suite, le mouvement se propage à l'ensemble du territoire.
(Source : Texte de James Taylor dans l'Encyclopédie canadienne : www.thecanadianencyclopedia.com)

Description


Spectacle de Noël
© Archives Église évangélique Baptiste de Marieville, soumis à copyright

L'école du dimanche a pour mission d'enseigner aux enfants les principes de base de la tradition évangélique baptiste. La parole de Dieu y est enseignée dans des termes adaptés à l'âge des enfants.
À l'église évangélique baptiste de Marieville, les enfants assistent au culte d'adoration jusqu'au moment de la prédication afin de s’habituer progressivement à assister au culte. Pendant la prédication, les enfants et la monitrice vont à l'école du dimanche. Un local est aménagé au sous-sol. On y trouve des tables, des jouets, des livres et tout ce qu'il faut pour faire du bricolage. Cette pièce permet d’accueillir plusieurs enfants en même temps.
L'enseignement est adapté aux groupes d'âge et à la compréhension des enfants. Les enfants sont divisés par groupes d'âge. Pour les plus jeunes, l'enseignement tourne essentiellement autour de courtes histoires imagées et de bricolages. En vieillissant, des échanges se déroulent entre les enfants et les moniteurs. Ils apprivoisent les mots compliqués, ils apprennent à chercher dans la Bible, ils abordent plus en profondeur les histoires de la Bible et ils apprennent différents chants. De plus, à tous les ans, un spectacle de Noël est monté par les enfants. L'école du dimanche sert donc à montrer aux enfants le chemin menant au Seigneur. Bien que les activités différent au fil des ans, l'enseignement est axé sur la Bible.
Tous les enfants ont le droit de participer à l'école du dimanche. Ils ont la possibilité d'assister à l'école du dimanche à partir de l'âge de trois ans environ, dès qu'ils sont en mesure de comprendre des choses simples. Habituellement, ils arrêtent de fréquenter l'école du dimanche au début de l'adolescence vers 12 ou 13 ans. Des groupes jeunesse, adaptés aux réalités des adolescents, prennent la relève pour poursuivre l'enseignement.
L'école du dimanche se déroule dans le sous-sol de l'église. Un local y est aménagé. On y trouve des tables, des jouets, des livres et tout ce qu'il faut pour faire du bricolage. Cette pièce permet d’accueillir plusieurs enfants en même temps.

Apprentissage et transmission

La monitrice doit préparer toutes les semaines un cours pour l'école du dimanche. Son enseignement est adapté à l'âge et au nombre d'enfants qui fréquentent l'école du dimanche. Habituellement, la monitrice apprend à préparer et à donner des cours d'enseignement religieux auprès de moniteurs expérimentés et de réunions de formation. Elle se fie beaucoup aux livres d'enseignement pour élaborer ses cours.

Localisation

Municipalité: Marieville
Région administrative: 16 Montérégie
MRC: Rouville
Lieu: Église évangélique baptiste de Marieville, 762, rue Claude-De Ramezay, Marieville, J3M 1G1
Téléphone: 450 460-3163
Télécopieur: 450 460-3104

Source

Suzanne Lacoste
Titre, rôle et fonction : Depuis quatre ans, Suzanne Lacoste et sa famille assistent au culte d’adoration à l'église de Marieville. Depuis plusieurs années, elle s'implique dans les activités de l'école du dimanche. Monitrice à Saint-Hyacinthe, elle est devenue responsable de l'école du dimanche peu de temps après son arrivée à l'église évangélique baptiste de Marieville afin de répondre à un besoin de la communauté.

Enquêteur : Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 11 novembre 2007


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: