L'icône du patriarche Tikhon, Illuminateur de l'Amérique du Nord — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit d'objet

L'icône du patriarche Tikhon, Illuminateur de l'Amérique du Nord

Tradition: Christianisme
Appartenance: Orthodoxie (chalcédonienne)
Groupe: Église Orthodoxe d'Amérique / Orthodox Church in America
Diocèse, association ou regroupement: Archevêché du Canada / Archdiocese of Canada
Paroisse, congrégation ou équivalent: Saints Peter & St. Paul Sobor / Cathédrale des Saints Pierre et Paul (Montréal)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Récit fondateur (9241)
et sous Système de croyance (9100), Mythe (récit fondateur d’une religion) (9130), Récit historique ou légendaire (9133).

Historique général


Les reliques de saint Tikhon
© IPIR 2007, soumis à copyright

L'icône provient de la Russie. Elle a été peinte au XXe siècle.

Description


Les reliques de saint Tikhon à la Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul à Montréal
© IPIR 2007, soumis à copyright

L'icône représente saint Tikhon tenant dans sa main gauche le sceptre, signe de son statut de patriarche de l'Église orthodoxe russe. Avec la main droite, il fait le signe de la sainte croix. Il porte les habits du patriarche. La peinture est traditionaliste. Les contours du visage et des mains sont plus doux que dans les représentations des icônes grecques qui ont un caractère plus ascétique. Les couleurs dominantes sont dans des tons chauds de vert et de jaune doré. Seule la croix de l'étole (épitrahir) est brun foncé. 


En bas de l'icône, à gauche, une petite boîte dorée en forme d'étoile abrite un fragment du corps du saint. La relique est conservée dans la cire. La petite boîte dans laquelle se trouvent les reliques se nomme mosiovic. C'est sa double signification religieuse et historique qui rend cette icône plus précieuse que les autres pour l'église et pour la paroisse Saint-Pierre-et-Saint-Paul. La valeur religieuse est amplifiée par la présence des reliques du saint. La valeur historique vient du rôle que le patriarche Tikhon a joué dans la propagation de la foi chrétienne dans le monde et surtout en Amérique du Nord. Basile Ivanovitch Belavin, que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de saint Tikhon, a vécu de 1865 à 1925. Le 14 septembre 1898, il est nommé évêque des îles Aléoutiennes et de l'Alaska. Son siège se trouvait en fait à San Francisco à la cathédrale de la Sainte-Trinité. Il se retrouvait ainsi à la tête de l'Orthodoxie en Amérique. Il a beaucoup travaillé pour répandre la foi orthodoxe et pour développer son vaste diocèse. En 1903, saint Tikhon fut convoqué en Russie. Il demanda, entre autres, au saint-synode de lui accorder un évêque auxiliaire pour l'aider dans son travail au diocèse, particulièrement pour l'Alaska. 
La présence de l'Église orthodoxe au Canada était très limitée avant l'arrivée d'un grand nombre d'immigrants ukrainiens dans les années 1890 comme colons dans l'Ouest. Le diocèse russe basé à San Francisco s'est occupé de ces colons orthodoxes et l'évêque Tikhon, qui visita le Canada pour la première fois en 1901, a fondé des paroisses en Alberta, au Manitoba et en Saskatchewan. Saint Tikhon envoya Alexandre Hotovitzky au Canada pour fonder des paroisses orthodoxes. 


L'icône et les reliques de saint Tikhon sont vénérées surtout à l'occasion de la fête du saint célébrée chaque 25 mars/7 avril. On peut dire que l'icône de saint Tikhon a une valeur patrimoniale pour la paroisse mais également pour l'orthodoxie américaine. Saint Tikhon a joué un rôle central dans la propagation de l'orthodoxie en Amérique du Nord. Les débuts de l'Église orthodoxe russe en Amérique sont directement liés à son nom. Au-delà de son rôle de missionnaire, saint Tikhon est vénéré aussi pour le rôle qu'il a joué durant la révolution bolchevique de 1917, en Russie, alors qu'il était déjà patriarche de la Russie. En janvier 1918, devant les milliers de victimes et les profanations des églises, des icônes et des reliques des saints, le patriarche prononça l'excommunication des révolutionnaires. Ses prises de position lui valurent néanmoins la haine des communistes et en juin 1919 il échappa de peu à une tentative d'assassinat. Entre 1922 et 1923, il fut emprisonné. Il mourut en 1925. 


En 1989, 64 ans plus tard, le Synode des évêques de l'Église orthodoxe russe le reconnaît comme saint. Son titre est « Saint Tikhon Patriarche et Confesseur de Moscou, Illuminateur de l'Amérique du Nord ». Pour sa protection, l'icône est placée dans une boîte de bois qui s'appelle chivot. Une des surfaces de la boîte est en verre afin que les fidèles puissent voir et vénérer l'icône et la relique qui se trouvent à l'intérieur. Elle reste fermée à clé. La relique à son tour est placée dans une petite boîte en forme d'étoile, en bronze. La relique est conservée dans de la cire.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
MRC: Communauté métropolitaine de Montréal
Lieu: Cathédrale des Saints Pierre et Paul, 1175, rue de Champlain, Montréal, H2L 2R7
Téléphone: 514 522-2801
Télécopieur: 514 523-1011
Site Web: http://www.peterpaul.sobor.ca

Source

Anatoly Melnik
Titre, rôle et fonction : Anatoly Melnik est archiprêtre de la paroisse Saint-Pierre et Saint-Paul de Montréal, depuis 2005.
Lien avec la pratique : L'icône est exposée dans la cathédrale des Saints Pierre et Paul de Montréal où le père Anatoly est curé et prêtre.

Enquêteurs : Iurie Stamati, Daniela Moisa
Date d'entrevue : 6 octobre 2006


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: