Le rôle du curé dans une paroisse catholique — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

Le rôle du curé dans une paroisse catholique

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Paroisse, congrégation ou équivalent: Notre-Dame-de-Saint-Roch (Québec)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Personnel religieux (9230), Officiant/célébrant (9231).

Historique général


Le curé Réal Grenier
© IPIR, 2009, soumis à copyright

Le clergé a joué un rôle très important dans la société québécoise jusque dans les années 1960. Le curé de la paroisse pouvait alors orienter les décisions des familles. La paroisse Saint-Roch, ayant été la plus importante après celle de la ville de Québec, a connu quelques curés qui ont joué un rôle majeur pour le développement de leur quartier. Citons à titre d'exemple le curé Charest (1813-1876) qui a notamment contribué au développement de l'enseignement religieux. Le père Lavoie, le père Dufour et aujourd'hui le père Grenier s'inscrivent dans cette tradition. Ce sont des pères à l'écoute des besoins de leur population. Ces curés ont permis le développement d'une pastorale plus adaptée aux besoins d'une population plus large, et non seulement pratiquante et assidue au culte.

Description


La messe de l'Avent
© IPIR, 2009, soumis à copyright

L'ancien curé de la paroisse, Mario Dufour, a été un acteur essentiel dans la revitalisation du quartier Saint-Roch. Constatant le désintérêt général pour le patrimoine religieux du quartier et l'appauvrissement progressif des habitants, il a fait des deux églises du quartier un véritable pôle d'activités culturelles et sociales. Il a créé la Fondation Saint-Roch, chargée de gérer les diverses associations qui aujourd'hui animent les activités à vocations cultuelles, sociales et culturelles qui se déroulent dans ces églises. Il a donc instauré une pratique particulière de la prêtrise, chargée d'action politique et sociale. Beaucoup de pauvreté dans ce quartier a fait naître plusieurs organismes qui viennent en aide aux démunis tant sur le plan matériel, spirituel, affectif que psychologique. Le curé de la paroisse agit donc en collaboration avec ces organismes (l'Accorderie, la Saint-Vincent de Paul, le Festival des musiques sacrées de Québec, la Fondation Saint-Roch).
La pratique de la prêtrise dans cette paroisse implique peu de sacramentalisation comme les baptêmes, les communions, les confirmations. Il en ressort une pastorale plus personnalisée pour ces sacrements.
La dimension liturgique reste cependant présente et implique les messes quotidiennes et les messes de fin de semaine avec prédication, célébrations spéciales, y compris une quarantaine de funérailles par année.
Le prêtre travaille en équipe avec des laïcs qui font partie d'un conseil d'orientation de vie pastorale et d'animation pastorale, ou des personnes disponibles pour l'initiation à la vie chrétienne, ainsi que le Conseil de fabrique. Avec l'équipe d'animation pastorale, il travaille sur les quatre dimensions de la vie pastorale que sont l'annonce de l'Évangile (catéchèse, groupes d'échanges bibliques), les célébrations spéciales, la transformation du milieu (entrée de Saint-Roch, Saint-Vincent-de-Paul), et enfin le développement de la vie fraternelle. Ensuite, ces activités sont planifiées et réparties avec le conseil d'animation. Avec le Conseil de fabrique, le prêtre s'applique à gérer la dimension financière de l'église.
La gestion matérielle est cependant au service de la pastorale qui consiste à porter l'enseignement au plus grand nombre possible. Enfin, le prêtre consacre du temps pour accompagner les paroissiens sur le plan spirituel.
Le père actuel a fait construire une chapelle d'adoration dans l'église pour soutenir la prière. Il a également travaillé à la demande de subventions qui ont entre autres permis de réaliser un audioguide et une exposition permanente dans l'église.

Apprentissage et transmission


La prédication
© IPIR, 2009, soumis à copyright

Réal Grenier est prêtre depuis 40 ans. Il a été nommé à l'église Saint-Roch il y a six ans. Il a reçu une formation en théologie et en pastorale au Grand Séminaire. Il a pratiqué le vicariat dans deux autres paroisses et il a exercé comme aide pour la fin de semaine, dans un collège, puis dans une paroisse à Plessisville, et enfin à Loretteville. Il a aussi travaillé 23 ans à la formation de futurs prêtres. Ses activités étaient essentiellement axées sur l'initiation sacrementelle auprès des jeunes. L'apprentissage se fait tout au long de la vie, puis au cours de la pratique de la prêtrise. Il reste en contact étroit avec son prédécesseur pour travailler dans la paroisse Notre-Dame-de-Saint-Roch. Comme le prêtre travaille avec des équipes et des groupes structurés, la continuité du travail est assurée de cette manière, même si chaque prêtre, indépendamment de sa volonté, donne une certaine couleur à la vie liturgique et pastorale.

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
MRC: Communauté métropolitaine de Québec
Lieu: Église Saint-Roch, 590, rue Saint-Joseph Est, Québec, G1K 3B8
Téléphone: 418 524 3577
Site Web: http://www.saint-roch.qc.ca

Source

Réal Grenier
Titre, rôle et fonction : Il est curé principal de la paroisse Notre-Dame-de-Saint-Roch

Enquêteurs : Marie Renier, Daniela Moisa
Date d'entrevue : 23 octobre 2009


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: