L'Acte de consécration à la Sainte Vierge des Soeurs de la Charité de Québec — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

L'Acte de consécration à la Sainte Vierge des Soeurs de la Charité de Québec

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Communauté religieuse: Soeurs de la Charité de Québec

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique rituelle (9320), Rite d'agrégation (9322).

Historique général


Acte de consécration à la Sainte Vierge
© IPIR 2010, soumis à copyright

Peu de temps après la fondation des Sœurs de la Charité de Québec en 1849, la fondatrice et révérende Mère Marcelle Mallet décide de consacrer la nouvelle congrégation à la Vierge Marie et de la nommer première supérieure générale de la communauté. Mère Mallet avait développé, au cours de sa vie religieuse, une très grande dévotion pour la Vierge Marie. Ainsi, toutes les supérieures générales élues jusqu'à ce jour (2010) ont signé le document original de l'Acte de consécration à la Sainte Vierge, manuscrit signé de la main de Mère Marcelle Mallet, le 23 août 1863.

Description


Acte de consécration à la Sainte Vierge manuscrit par Mère Marcelle Mallet, 1863
© IPIR 2010, soumis à copyright

Quelques jours après l'élection de la supérieure générale lors d’un conseil général de la Congrégation, la communauté se rassemble à la chapelle de la Maison généralice. C'est lors d'une célébration de la Parole de Dieu qu'a lieu la cérémonie d'assermentation de la supérieure générale. À cette occasion, la supérieure élue doit se diriger devant la statue de la Sainte Vierge et s'agenouiller. En présence de tous les membres de la Congrégation, l'élue commence la lecture de l'Acte de consécration à la Sainte Vierge :

    « Très sainte et très digne Mère de Dieu, Reine du ciel et de la terre, nous voici prosternées aux pieds de votre majesté avec un indicible regret des fautes que nous avons commises à votre service, desquelles nous vous demandons très humblement pardon, vous promettant en présence de la très Sainte-Trinité et de toute la Cour Céleste de vous tenir pour notre Mère, Dame et Avocate, vous suppliant toutes du plus profond de nos cœurs et de toute l'étendue de nos affections, d'avoir un soin très particulier de la conduite de cette Congrégation, qui vous tient et reconnaît pour première et principale Supérieure, voulant à jamais relever de vous par l'état d'une très humble servitude. Et moi, Sœur ____ quoique très indigne, mets cette charge entre vos mains, ne voulant désormais la tenir que de vous, et me soumettant avec toutes celles qui composent cette Congrégation à votre sainte conduite, pour rendre à votre grandeur l'hommage, l'honneur et l'obéissance que nous lui devons en qualité de ses petites sujettes et très humbles filles. »

Puis vient la signature du document original, séance tenante, à la chapelle. Avant 1957, l'Acte de consécration à la Sainte Vierge s'effectuait dans la chapelle de la Maison Mère-Mallet dans le Vieux-Québec. Depuis 1863, seulement 16 supérieures différentes ont signé l'Acte de consécration à la Sainte Vierge. La dernière supérieure générale en lice est Sr Carmelle Landy, qui a signé l'Acte le 1er septembre 2006.

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
MRC: Communauté métropolitaine de Québec
Lieu: Maison généralice, 2655, rue Guillaume-Le Pelletier, Québec, G1C 3X7
Téléphone: 418 628-8860

Source

Soeur Denise Marcoux
Lien avec la pratique : Soeur Denise Marcoux a été supérieure générale de la Congrégation des Soeurs de la Charité de Québec pendant deux mandats (10 ans).

Enquêteur : Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 26 février 2010


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: