Chapelle des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de lieu

Chapelle des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Montréal
Communauté religieuse: Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Classé sous Organisation religieuse (9200), Espace religieux (9270), Lieu de culte (9271).

Historique général


La façade de la chapelle
© IPIR 2009, soumis à copyright

La communauté des Hospitalières s'installe dans le Vieux-Montréal sur la rue Saint-Paul, en 1659. Au XIXe siècle, l'habitation est occupée par plusieurs communautés, parmi lesquelles on compte les soeurs de la Congrégation de Notre-Dame. Le monastère est exigu et ne peut pas être agrandi pour accommoder l'ensemble des religieuses. Les Hospitalières déménagent alors au pied du mont Royal et construise un nouveau monastère, un Hôtel-Dieu et une chapelle. Cette dernière est érigée d'après les plans de Victor Bourgeau en 1861.

Description


Religieuses au choeur
© Archives RHSJ, soumis à copyright

La chapelle est située entre le monastère et l'hôpital, selon le modèle de l'ancien Hôtel-Dieu. Depuis 1967, la communauté utilise cette chapelle pour ses célébrations eucharistiques quotidiennes, ouvertes aussi aux malades de l'Hôtel-Dieu et à leurs familles. Auparavant, les célébrations avaient lieu dans le choeur de la chapelle. Depuis plus de 150 ans, les religieuses et la communauté montréalaise y ont vécu des moments importants de l'histoire.
La chapelle a 46 pieds de longueur. Des matériaux nobles tels du marbre italien (bas des colonnes), du marbre travertin (parquet de la nef) et de l'acajou africain (bancs) ont été utilisés pour les éléments mobiliers et immobiliers. L'ornementation des colonnes est de style corinthien. L'orgue Casavant, autrefois dans le choeur des religieuses, a été installé en 1967. Des statues de saints sont installées dans les niches des bas-côtés. De nouvelles statues, réalisées par Claude Théberge (1934-2008), font désormais partie du décor. Le dôme en cuivre de 46 pieds est illuminé en soirée. À l'occasion de certaines célébrations, on ajoute des éléments significatifs, comme le portrait de Jérôme Le Royer, fondateur de la communauté ou encore une crèche, etc.
Une messe y est célébrée quotidiennement, le matin, par l'aumônier qui, depuis l'arrivée de la communauté au Canada, est sulpicien. Le dimanche, la chapelle célèbre, à 11h00, la messe des malades. Une religieuse a la tâche de sacristine. En plus d'être accessible lors des célébrations eucharistiques, la chapelle est le lieu de visites guidées organisées par le Musée des Hospitalières de l'Hôtel-Dieu de Montréal.
Deux rénovations majeures ont eu lieu en 1928 et en 1967. Du lieu d'origine, il ne reste que les fresques de John Held et le dôme, qui n'ont subi aucune modification. Le choeur des soeurs est disparu en 1967. Ce choeur était séparé par un grillage en métal et il séparait au sein de la chapelle les religieuses des laïcs. À l'origine, les malades avaient directement accès à la chapelle par l'étage des malades, qui donnait accès aux deuxième et troisième jubés, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.

Apprentissage et transmission


La fresque de la coupole
© IPIR 2009, soumis à copyright

En vertu de sa fonction d'économe, soeur Lafond doit veiller à l'entretien et à la réfection des lieux.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
MRC: Communauté métropolitaine de Montréal
Lieu: Montréal, 209, Avenue des Pins Ouest, Montréal, H2W 1R6
Téléphone: 514-844-3961
Site Web: http://www.rhsj.org/

Source

Soeur Denise Lafond
Titre, rôle et fonction : Soeur Lafond est économe pour la maison mère de la communauté, à Montréal, depuis 2004.
Lien avec la pratique : En tant qu'économe, soeur Lafond voit à l'entretien et à la sécurité de la chapelle.

Enquêteurs : Mario Paradis, Roseline Bouchard
Date d'entrevue : 20 mai 2009


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: