La Pieuse Union du trépas de Saint-Joseph de Saint-Vallier de Québec — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

La Pieuse Union du trépas de Saint-Joseph de Saint-Vallier de Québec

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Communauté religieuse: Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique de communication religieuse (9350), Prière (9352)
et sous Pratique religieuse (9300), Laïc (9250), Association religieuse (9251).

Historique général


Soeurs priant à l'Oratoire Saint-Joseph de Québec (entre 1927 et 1936)
© Archives S.S.J.S.V., soumis à copyright

Saint Joseph a vécu en compagnie de Marie et de Jésus, mais on ne sait rien de sa mort. Alors, saint Joseph a été appelé «le patron de la bonne mort», l'assistant de l'homme dans ses derniers moments, l'aidant et l'accompagnant lorsqu'il se présente devant le Créateur.

Pendant la Première Guerre mondiale, Don Louis Guanelle, un prêtre italien, fut frappé par tous les jeunes soldats qui mouraient en grand nombre, abandonnés. Il décida de fonder à Rome une confrérie qu'il a appelé «La Pieuse Union du trépas de Saint-Joseph pour les mourants». Cette confrérie permettait de prier, surtout pour ceux qui allaient mourir, pour les jeunes sur le champ de bataille.

En 1920, le Canada se préparait à célébrer le troisième centenaire de sa consécration à saint Joseph. Mère André-Philippe, supérieure provinciale des Soeurs de Saint-Joseph confia à son évêque le désir de sa communauté de faire sa part dans cette célébration. Monseigneur écouta sa requête et lui proposa la demande de Don Guanella, directeur de la Pieuse Union du trépas de Saint-Joseph à Rome, d'établir un centre de la société au Canada.

Description


Soeur Marie-Thérèse Asselin
© IPIR 2010, soumis à copyright

Le 16 novembre 1920, le cardinal Bégin érigea canoniquement à Québec la Pieuse Union du trépas de Saint-Joseph et lui donna comme directeur l'abbé Eugène Brunet, aumônier de la communauté et comme centre, la chapelle des Soeurs de Saint-Joseph sur le Chemin Sainte-Foy.

Après un an d'existence, vers la fin de 1921, 150 000 fidèles canadiens s'étaient déjà enrôlés dans la Pieuse Union. L'affluence de la foule aux exercices religieux spéciaux témoigne de l'importance de cette oeuvre spirituelle auprès du public. Les religieuses entament donc, en 1925, la construction d'une chapelle extérieure publique, l'actuel oratoire Saint-Joseph.

Il existe plusieurs prières à saint Joseph pour une bonne mort. Par exemple, la prière des agonisants du rituel romain; « Nous recourons à vous, bienheureux Joseph, Patron des mourants. Vous qui, au moment de votre bienheureux trépas, avez eu présents et veillants Jésus et Marie : par cette double preuve d’amour nous vous recommandons instamment l’âme de votre serviteur (ou de votre servante) qui est à l’agonie afin que le (la) libériez des embûches du diable, de la mort éternelle et qu’il mérite de parvenir aux joies éternelles. Par le Christ Notre Seigneur. Amen.» ou encore celle approuvée par Pie X, le 11 octobre 1906: « O Joseph, père vierge de Jésus, époux très pur de la Vierge Marie, priez chaque jour pour nous Jésus le Fils même de Dieu, afin que munis des armes de sa grâce, combattant vaillamment en cette vie, nous soyons couronnés par Lui au moment de la mort. Amen.»

Les prières pour une bonne mort accompagnent le croyant avant son départ vers le monde de l'au-delà, et l'aide dans son cheminement vers le Royaume de Dieu. Avoir une bonne mort signifie mourir en pleine conscience de ses derniers moments. Elle exige aussi que l'agonie soit suffisamment longue pour que l'individu se prépare et reçoive les derniers sacrements (pénitence, communion et extrême-onction).

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
MRC: Communauté métropolitaine de Québec
Lieu: Québec, 560, chemin Sainte-Foy, Québec (Québec), G1S 2J6
Téléphone: (418) 681-7364
Télécopieur: (418) 681-7361
Site Web: http://www.saint-joseph-fed.org
Ressources:

Le docu-clip accompagnant la fiche descriptive porte sur les diverses prières récitées dans la communauté tout au long de l'année.


Source

Soeur Marie-Thérèse Asselin
Titre, rôle et fonction : Soeur Marie-Thérèse Asselin, supérieure locale, est impliquée dans plusieurs services communautaires de la maison-mère.

Enquêteurs : Daniela Moisa, Marie Renier
Date d'entrevue : 21 avril 2010


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: