La cellule des Adoratrices du Précieux-Sang: lieu de recueillement et de prière — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de lieu

La cellule des Adoratrices du Précieux-Sang: lieu de recueillement et de prière

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Saint-Hyacinthe
Communauté religieuse: Soeurs adoratrices du Précieux-Sang

Classé sous Organisation religieuse (9200), Espace religieux (9270)
et sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Pratique coutumière (9242).

Historique général


Oratoire des Adoratrices du Précieux-Sang
© IPIR 2010, soumis à copyright

La cellule est le seul lieu privé des Adoratrices du Précieux-Sang à l'intérieur du monastère. La cellule est conçue pour une seule religieuse et elle est interdite d'accès à toute autre personne de la communauté. De la fondation jusqu'à nos jours, les Adoratrices du Précieux-Sang ont toujours utilisé le terme «cellule» pour nommer leur chambre et, malgré quelques modifications, les dimensions et le mobilier de la cellule sont restés sensiblement les mêmes que ceux de 1861, lors de la fondation.

Description


Oratoire dans une cellule du monastère de Toronto, 1884
© Archives Adoratrices du Précieux-Sang, soumis à copyright

Lieu de repos et d'intimité, la cellule est un endroit de recueillement fort important pour les Adoratrices du Précieux-Sang. Les religieuses y prient et c'est le lieu privilégié de l'oraison personnelle. De très petite dimension, la cellule comprend un lit, une chaise et un lavabo.
Afin de susciter la piété des religieuses, chaque cellule comprend aussi un petit oratoire personnel. À genoux devant son oratoire, la religieuse fait face à un crucifix, une statue de la Vierge Immaculée, deux petites images représentant la dévotion de chacune et la formule des vœux des Adoratrices du Précieux-Sang. Pendant de nombreuses années, l'image d'un cercueil était peint sur l'oratoire afin de rappeler aux sœurs que la vie est courte et qu'il faut se préparer à la mort. Cet oratoire, servant principalement à la prière, a longtemps eu une deuxième fonction. Puisque les sœurs n'avaient pas de garde-robe ou de commode dans leur cellule, elles utilisaient l'oratoire comme meuble de rangement des vêtements. Tandis que le prie-Dieu servait à ranger les souliers, l'intérieur de l'oratoire permettait de déposer les vêtements. De nos jours, l'oratoire occupe toujours une place centrale à l'intérieur de la cellule des religieuses adoratrices.
Du corridor, on peut lire la même phrase en haut de chacune des cellules: « Vivre le sang de Jésus ». De plus, un panneau noir est accroché à toutes les portes avec une sentence (une phrase) différente pour chaque religieuse.

Localisation

Municipalité: Saint-Hyacinthe
Région administrative: 16 Montérégie
MRC: Les Maskoutains
Lieu: Monastère du Précieux-Sang, 2520, rue Girouard Ouest, C.P. 401, Saint-Hyacinthe, J2S 7B4
Téléphone: (450) 773-0330
Télécopieur: (450) 252-4407
Site Web: http://www.adoratrices.net

Source

Soeur Micheline Proulx et soeur Jeannine Cyr
Titre, rôle et fonction : Sœur Micheline Proulx est supérieure générale des Adoratrices du Précieux-Sang. Sœur Jeannine Cyr est responsable du patrimoine de la congrégation des Adoratrices du Précieux-Sang depuis les années 2000. Elle a, auparavant, travaillé au Centre Aurélie, de 1997 à 1999, où elle a oeuvré à la cause de la béatification de mère Catherine-Aurélie-du-Précieux-Sang.

Enquêteurs : Louise Saint-Pierre, Maude Redmond
Date d'entrevue : 28 juillet 2010


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: