Le cordon de saint Joseph des Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit d'objet

Le cordon de saint Joseph des Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Communauté religieuse: Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique rituelle (9320), Rite de sollicitation (9325).

Historique général


Le cordon de saint Joseph
© Ipir 2010, soumis à copyright

En 1657, dans la ville d'Anvers en Belgique, une religieuse augustine appelée soeur Élisabeth, affligée d’une maladie très douloureuse depuis plusieurs années, fut abandonnée par les médecins. Privée de tout secours humain, elle fit fabriquer une corde et la fit bénir en l’honneur de saint Joseph. Elle la revêtit, puis pria devant l’image du saint, pour obtenir une puissante intervention en sa faveur. Tandis qu’elle priait, elle sentit qu’elle était exaucée. Elle se leva de son lit instantanément et se trouva complètement guérie. Ce miracle éveilla le plus grand intérêt à l'époque. Les témoignages des médecins, dont l’un était protestant, ne laissèrent aucun doute qu’un grand miracle avait eu lieu.

Plus tard, des malades imitèrent soeur Élisabeth. Un grand nombre de guérisons miraculeuses, en faveur de ceux qui portaient le cordon, prouvèrent à quel point cette dévotion était agréable à saint Joseph. Le 19 septembre 1859, la bénédiction de la corde et la pratique de cette dévotion, tant privée que publique, furent approuvées canoniquement par le Pape Pie IX. Un grand nombre d’indulgences furent accordées par le saint pontife à ceux qui portaient le cordon de saint Joseph.

Description


Soeurs Claudette Nadeau et Marie-Rachel Dupont
© Ipir 2010, soumis à copyright

Le cordon de saint-Joseph est l'une des dévotions pratiquées chez les Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier de Québec. Il est un objet de dévotion, tout comme le chapelet ou la médaille. Le cordon de prière est fait en fils ou en coton avec sept noeuds à une extrémité, symbole des sept douleurs et des sept allégresses du saint Joseph. Le cordon était porté directement sur la peau, en-dessous de l'habit religieux ou des vêtements. Autrefois, il était porté par les religieuses de même que par les malades à la recherche de guérison.

L'Oratoire, situé sur le chemin Sainte-Foy à Québec, est le seul endroit au Canada où le cordon est encore fabriqué. L'intérêt pour cet objet de dévotion est en croissance, surtout chez les jeunes, qui viennent à l'Oratoire pour l'acheter et le faire bénir. Soeurs Claudette Nadeau et Marie Rachel Dupont expliquent ce regain d'intérêt par le renouvellement générationnel. Les jeunes dans la vingtaine sont à la recherche de repères et de nouvelles valeurs morales qu'ils ne trouvent plus dans la société. La nature humble de saint Joseph correspond aux valeurs recherchées par la jeune génération, cette humilité le rend plus accessible aux besoins quotidiens des jeunes.

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
MRC: Communauté métropolitaine de Québec
Lieu: Québec, 560, chemin Sainte-Foy, Québec, G1S 2J6
Téléphone: (418) 681-7364
Télécopieur: (418) 681-7361
Site Web: http://www.saint-joseph-fed.org/ssj_st_vallier.htm

Source

Soeur Marie-Rachel Dupont et soeur Claudette Nadeau
Titre, rôle et fonction : Soeur Marie-Rachel Dupont et soeur Claudette Nadeau sont les responsables du bureau de l'Oratoire.
Lien avec la pratique : Soeur Claudette travaille au bureau de l'Oratoire où elle fabrique et vend le cordon de saint Joseph. Plus agée que soeur Claudette, soeur Marie-Rachel se rapelle des anciens temps, lorsque la dévotion du cordon était en plein essor auprès des fidèles.

Enquêteur : Daniela Moisa
Date d'entrevue : 7 juillet 2012


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: