La Fête-Dieu à l'église Notre-Dame de Saint-Roch, Québec — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

La Fête-Dieu à l'église Notre-Dame de Saint-Roch, Québec

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Paroisse, congrégation ou équivalent: Notre-Dame-de-Saint-Roch (Québec)

Classé sous Pratique religieuse (9300), Temps religieux (9280), Temps liturgique (9282).

Historique général


Le départ pour la procession
© IPIR, 2010, soumis à copyright

La Fête-Dieu, ou la fête du Très Saint-Sacrement, remonte au XIIe siècle. Elle est née d'une décision papale de célébrer le corps et le sang du Christ.
La procession de la Fête-Dieu était, du temps de la jeunesse de l'informateur, un événement annuel très important et très solennel. Les maisons des rues où passait la procession étaient décorées de fleurs, de petits drapeaux du pape, de guirlandes. Le reposoir était placé à un lieu différent du lieu de départ de la procession, souvent dans une résidence privée, décorée par la famille accueillant la procession.
Aujourd'hui, pour des raisons pratiques, on place simplement le reposoir devant le parvis de l'église. Dans les années 1970, la pratique a été abandonnée peu à peu par les paroisses. Mais depuis le Congrès eucharistique international de 2008, elle est à l'honneur et pratiquée de nouveau dans la paroisse de Saint-Roch.

Description


L'ostensoir signifie le rayonnement du Christ
© IPIR, 2010, soumis à copyright

La Fête-Dieu est une célébration qui commémore la présence du Christ dans le sacrement de l'eucharistie. L'eucharistie est célébrée tous les dimanches par l'élévation de l'hostie, mais elle est, durant le jour de la Fête-Dieu, particulièrement soulignée. Dans le calendrier liturgique, elle est célébrée le jeudi qui suit la Trinité, c'est-à-dire 60 jours après Pâques, et elle est suivie par la fête du Sacré-Coeur. Cependant, sur le plan paroissial, on la célèbre le dimanche pour pouvoir accueillir plus de fidèles.
L'hostie est mise en valeur au moyen d'un ostensoir, un objet en forme de soleil. Les rayons de soleil encerclant l'hostie symbolisent le rayonnement de l'amour du Christ. L'ostensoir est utilisé à chaque fois que l'on fait une exposition du Très Saint-Sacrement, pas uniquement le jour de la Fête-Dieu.
La cérémonie principale est la messe et elle contient de nombreux textes qui mettent en valeur l'eucharistie, ainsi qu'une hymne à l'eucharistie. Ensuite, la messe présente une heure d'adoration devant le Saint-Sacrement ou une procession avec l'ostensoir.
La procession dans les rues a pour but de manifester le rayonnement du Christ et de rappeler qu'Il est le sauveur de l'humanité. Dans la paroisse de Saint-Roch, les organisateurs de la procession ont choisi des rues comme la rue Saint-Joseph, coeur de l'ancien Saint-Roch mais aussi pôle de développement du nouveau Saint-Roch, ou encore des rues caractérisées par la pauvreté et la criminalité. Ils ont aussi choisi d'autres rues, où vivent des gens de la classe moyenne. Ce choix de rues, très varié, sert à rappeler que le Christ sauveur est au coeur du monde, proche des gens de toutes classes sociales. Même sans la présence de policiers pour bloquer les rues, la procession s'est déroulée dans le plus grand respect et sans débordement. Durant la procession, les gens proclament des paroles de louange, d'action de grâces, de supplication. Ils complimentent Dieu et lui demandent de prier pour tous. La procession se rend jusqu'à un reposoir, où l'on dépose l'ostensoir. Le public est alors invité à s'agenouiller. Il entonne ensuite des chants et des prières, offre de l'encens, en marque de respect pour le Très Saint-Sacrement.
Durant la célébration, le prêtre porte une chape, un vêtement liturgique en vigueur lorsqu'on ne célèbre pas l'eucharistie, mais lorsqu'on célèbre tout de même un événement solennel. Il porte également un voile huméral (qui couvre l'humérus) pour traiter le Saint-Sacrement avec plus de respect. Durant la célébration, le prêtre utilise également un outil pour l'aider à porter le Saint-Sacrement, qui est très lourd.
Le Congrès eucharistique a donné un nouveau souffle aux chrétiens de la paroisse. Ils ont désormais l'audace d'affirmer publiquement leur foi. Cette audace avait été perdue depuis quelques années. Ce sont les membres de l'équipe d'animation de la paroisse qui ont pris la décision de remettre cette célébration à l'honneur dans Saint-Roch, et ce, depuis 2 ans.

Apprentissage et transmission


On s'agenouille devant le reposoir
© IPIR, 2010, soumis à copyright

Le Congrès eucharistique a donné un nouveau souffle aux chrétiens de la paroisse. Ils ont désormais l'audace d'affirmer publiquement leur foi. Cette audace avait été perdue depuis quelques années. Ce sont les membres de l'équipe d'animation de la paroisse qui ont pris la décision de remettre cette célébration à l'honneur dans Saint-Roch, et ce, depuis 2 ans.

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
Lieu: Église Saint-Roch, 590, rue Saint-Joseph est, Québec, G1K 3B8
Téléphone: 418 524 3577
Site Web: http://www.saint-roch.qc.ca

Source

L'abbé Réal Grenier
Titre, rôle et fonction : L'abbé Grenier a été curé de la paroisse Notre-Dame de Saint-Roch de 2004 à 2010.

Enquêteur : Marie Renier
Date d'entrevue : 22 juin 2010


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: