Le dimanche des Rameaux à l'église du Très-Saint-Sacrement de Québec — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

Le dimanche des Rameaux à l'église du Très-Saint-Sacrement de Québec

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Paroisse, congrégation ou équivalent: Très-Saint-Sacrement (Québec)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Temps religieux (9280), Temps liturgique (9282).

Historique général


Bénédiction des rameaux par le curé de la paroisse
© IPIR 2010, soumis à copyright

L'origine de la cérémonie du dimanche des Rameaux est très ancienne dans la religion catholique. Plusieurs textes de la Bible font mention de cette procession, qui semblait être déjà très populaire chez les fidèles, même avant la mort de Jésus. En effet, cette célébration commémore l'entrée de Jésus Christ dans la ville de Jérusalem et elle existait donc déjà sous une forme primitive. Les personnes qui acclamaient l'arrivée du Christ dans la ville sainte étaient les précurseurs de la cérémonie du dimanche des Rameaux. Selon la tradition catholique, plusieurs croyants ont accueilli Jésus en agitant des rameaux. L'utilisation de ces rameaux par les fidèles est ensuite devenue une tradition qui s’est perpétuée jusqu'à nos jours. Associés la vitalité liée à l'arrivée du printemps, les rameaux occupent encore aujourd'hui une place centrale dans le déroulement de la cérémonie.

Description


Rameaux pour la bénédiction
© IPIR 2010, soumis à copyright

Le dimanche des Rameaux est célébré chaque année à l'occasion du dimanche qui précède Pâques. Cette célébration commémore deux évènements : l’entrée solennelle de Jésus à Jérusalem et sa Passion et sa mort sur la croix. Au Québec, cette cérémonie se déroule dans une atmosphère de fête : les enfants et les adultes sont invités à participer activement à la célébration. La fête débute par un rassemblement autour du prêtre, à l'entrée de l'église ou à l'extérieur. Le prêtre invite alors les fidèles à prendre un rameau et à recréer l'entrée triomphante du Christ à Jérusalem. Pour ce faire, le père Gérard Busque sollicite la participation de tout le monde, en leur demandant de marcher avec lui dans l'église. Le cortège formé symbolise Jésus et les fidèles, les premiers disciples de ce dernier. Ils chantent en chœur « Hosanna », un chant qui glorifie Jésus. Par la suite, les fidèles sont invités à regagner leurs places en gardant leurs rameaux à la main. L’aide des enfants sera ensuite sollicitée afin d’apporter des offrandes qu'ils poseront près de l'autel.

Des lectures relatant l’entrée de Jésus à Jérusalem sont alors livrées par des fidèles, dont certains enfants. Ces lectures servent d’introduction au texte principal lu par le prêtre, aidé de deux laïcs. Ces derniers jouent deux rôles. Le premier laïc joue les apôtres, alors que le deuxième est narrateur. Le texte est un élément clé de la cérémonie, qui se poursuit ensuite de manière plus conventionnelle.

Une fois la cérémonie terminée, les fidèles repartent à la maison avec leurs rameaux. Cette célébration demeure une des plus populaires auprès des fidèles, qui y voient une occasion de se procurer un objet bénit, le rameau, et de le ramener à la maison. Le rameau bénit sera posé à un endroit particulier chez les fidèles et servira à les protéger tout au long de l'année. Il est aussi un symbole de la présence de Dieu dans la maison.

Localisation

Municipalité: Sainte-Foy
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
MRC: Communauté métropolitaine de Québec
Lieu: Église Très-Saint-Sacrement, 1330, chemin Ste-Foy, Québec (Qc), G1S 2N5
Téléphone: 418-527-2555
Télécopieur: 418-527-4282
Site Web: http://www.paroissesaintsacrement.com

Source

Père Gérard Busque
Titre, rôle et fonction : En 2010, il était curé de la paroisse du Très-Saint-Sacrement de Québec

Enquêteur : Jean-Sébastien Laliberté
Date d'entrevue : 19 mai 2010

Photos


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: