Le comité d'aide financière des Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

Le comité d'aide financière des Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Communauté religieuse: Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe

Classé sous Organisation religieuse (9200), Mission (9260), Oeuvre (9262).

Historique général


Soeur Monique Mathieu
© IPIR 2010, soumis à copyright

Le comité d’aide financière (CAF) a été mis sur pied en 1999, suite à une décision du Gouvernement général. Ce qu’il souhaitait, c’était de sensibiliser et responsabiliser un plus grand nombre de sœurs dans l’exercice du partage des ressources financières et de répondre aux nombreuses demandes faites à la Congrégation. Une équipe a été nommée par le Gouvernement général avec le mandat d’élaborer une politique propre à la communauté.

Description

Le comité d’aide financière s’est réuni à plusieurs reprises pour se fixer des objectifs, se donner des priorités, un mode de fonctionnement et des instruments de contrôle. Les sollicitations sont de diverses natures : pastorale, écoles, fondations, groupes de soutien alimentaire, etc. En plus des groupes, des individus viennent frapper à leurs portes : jeunes qui ont besoin de bourses d’études, jeunes qui veulent faire un stage dans d’autres pays, familles qui ont des dettes… Par prudence, le comité soutient des organismes de bienfaisance enregistrés auprès de l’Agence du revenu du Canada, qu’il considère plus fiables. Le développement des réseaux de solidarité avec des organismes qui ont le souci de la promotion de la dignité humaine et qui favorisent des projets qui sont implantés dans des milieux économiquement pauvres ont été priorisés.

Le comité souhaite partager ses ressources financières en tenant compte du charisme de la Congrégation. Cela fait en sorte que le comité est particulièrement sensible aux demandes liées à l’éducation, à l’alphabétisation, à la formation. Une demande se fait selon un protocole donné. Les demandeurs doivent présenter des dossiers qui comportent tous les documents requis. Selon le cas, il faut remplir des formulaires, fournir des rapports d’impôt, fournir des états de compte qui seront ultimement payés directement par le comité, etc. Le comité d’aide financière dispose d’un bureau. Une présidente et une secrétaire y travaillent quotidiennement. Le comité compte sept membres dont six étudient les dossiers. Lors de ces réunions, chaque personne présente les dossiers étudiés et recommande d’accepter ou de refuser la demande selon le cas et, si la recommandation est acceptée, elle propose un montant à allouer à l’organisme ou à l’individu. La décision se fait par consensus. Le comité tient une réunion par mois, à l’exception des mois de juillet et d’août. L’attribution de ces dons est très significative pour la communauté religieuse. Attribuer des fonds à des organismes fait en sorte que « l’on devient un peu comme des partenaires ». C’est une manière de continuer l’œuvre de la communauté.

L’objectif du comité est précisément de « poursuivre la mission éducative des Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe par un partage judicieux de ses ressources financières ». Les organismes aidés deviennent, en quelque sorte, leurs bras, leurs jambes, leur cœur. Grâce à eux, elles peuvent même agir en Afrique, en Amérique du Sud et en Amérique centrale. L’expérience au sein du comité a apporté beaucoup sur le plan humain à notre informatrice. Comme elle le dit si bien : «Ça m’a beaucoup sensibilisé aux problèmes de la société contemporaine et aux nombreux problèmes des démunis. Je savais, mais là, je sais encore plus […]. Nos dons font une différence et on continue, en tant que Soeurs de Saint-Joseph, de présenter un Dieu qui se fait proche de tout être humain ». Les organismes et les individus sont très reconnaissants des dons que les sœurs leur accordent. Aussi, elles reçoivent très souvent des lettres de remerciements de leur part.

Bien que le soutien financier soit une pratique partagée par bon nombre de communautés religieuses, il n’en demeure pas moins que dans son attribution de dons, le comité actualise la mission propre aux Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe. Cette pratique de charité a donc quelque chose qui leur est bien typique.

Apprentissage et transmission

Au sein de la communauté, cette pratique est passée des mains du Gouvernement général aux mains de ce comité d’aide financière. Les sœurs se sont inspirées de politique d’aide financière élaborées dans les communautés religieuses catholiques du Québec.

Localisation

Municipalité: Saint-Hyacinthe
Région administrative: 16 Montérégie
Lieu: Maison mère, 805, Avenue Raymond, Saint-Hyacinthe, J2S 5T9
Téléphone: (450)-773-6067
Télécopieur: (450)-773-8044
Site Web: http://www.sjsh.org

Source

Soeur Monique Mathieu
Titre, rôle et fonction : Sœur Mathieu a été enseignante au primaire de 1969 à 1984. Ensuite, elle a été responsable des élèves de la quatrième secondaire puis de la troisième secondaire. Depuis 1997, elle est trésorière générale de la communauté.
Lien avec la pratique : Sœur Mathieu a travaillé à la mise sur pied du Comité d’aide financière en 1999 et est toujours active au sein du comité.

Enquêteurs : Roseline Bouchard, Maude Redmond Morissette, soeur Monique Mathieu.
Date d'entrevue : 5 mai 2010


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: