Soeur Thérèse Guillemette, augustine de la Miséricorde de Jésus de Chicoutimi — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de vie

Soeur Thérèse Guillemette, augustine de la Miséricorde de Jésus de Chicoutimi

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Chicoutimi
Communauté religieuse: Augustines de la Miséricorde de Jésus

Classé sous Organisation religieuse (9200), Mission (9260), Prosélytisme (9263).

Description


Soeur Thérèse Guillemette au Paraguay
© Archives A.M.J. Chicoutimi, soumis à copyright

Née le 22 août 1931 à Mistassini, soeur Thérèse Guillemette a eu une enfance heureuse dans une famille très croyante. Après avoir complété une huitième année au pensionnat, elle quitte à 16 ans la maison familiale pour aller travailler à l'Hôtel-Dieu de Chicoutimi. C'est grâce au contact des augustines infirmières de l'hôpital que soeur Thérèse Guillemette prend conscience qu'elle a la vocation. Elle fait son entrée au postulat le 8 septembre 1949 à l’âge de 18 ans. N'ayant pas les études requises pour devenir infirmière, soeur Thérèse Guillemette travaille à la cuisine et à l'entretien du monastère, tout en aidant dans différents départements de l'hôpital et en étudiant afin de finaliser sa onzième année.
En 1964, un évêque du Liban fait une demande auprès d'un médecin libanais qui exerce à Chicoutimi pour recevoir des personnes prêtes à venir s'occuper d'un hôpital à Tripoli. Les Augustines de Chicoutimi décident d'envoyer une délégation de sept religieuses à Tripoli, au Liban. Soeur Thérèse Guillemette part alors remplir sa première mission en octobre 1964 pour une période de trois ans. Puisqu'elle n'est pas infirmière, soeur Guillemette travaille à la cuisine et s'occupe de l'entretien de la demeure des religieuses. À son retour à Chicoutimi en 1967, elle suit une formation pour devenir infirmière auxiliaire.
En 1972, soeur Guillemette part pour une deuxième fois en mission. Elle quitte à nouveau pour le Liban, mais cette fois-ci pour la ville de Zahlé. Les Augustines ont pour mission de s'occuper d'un hôpital déjà tenu par des soeurs italiennes désireuses de retourner dans leur pays natal. Maintenant infirmière auxiliaire, soeur Thérèse Guillemette s'occupe d'un département de malades de l'hôpital de Zahlé. Trois ans après son arrivée, la guerre civile éclate et soeur Guillemette et ses consoeurs sont obligées de quitter le pays. De retour au Québec, soeur Guillemette suit à nouveau une formation afin de devenir infirmière. Ayant terminé son cours avec succès, elle commence à exercer à l'Hôpital de Chicoutimi pendant quelques années.
En 1984, soeur Guillemette a la chance de repartir en mission. À l'occasion du centenaire de la communauté et à l'initiative de soeur Angèle Bergeron, un groupe de religieuses quittent pour Haïti afin d'y reprendre un hôpital dirigé par des soeurs de la Suisse à l'Île de la Tortue. Cette expérience fut très éprouvante pour soeur Guillemette, puisque le seul moyen de s'approvisionner en vivres exigeait de se rendre sur la terre ferme. Étant la plus jeune du groupe, soeur Guillemette avait la responsabilité de tous les achats. De plus, les conditions à l'hôpital étaient difficiles et elle a énormément travaillé auprès des sidéens.
En 1988, soeur Guillemette prend la décision de retourner au Québec. Trois ans plus tard, le 2 novembre 1991, elle quitte toutefois pour une quatrième mission au Paraguay, mission fondée depuis 1962 par des Augustines. Avant d'arriver au Paraguay, elle passe trois mois à Guarnavacca au Mexique afin d'y apprendre l'espagnol. La mission de soeur Guillemette consiste à s’occuper d’une maison de formation pour jeunes filles, en plus de travailler une journée par semaine au dispensaire. Après dix années de travail acharné, sœur Thérèse Guillemette fait un retour définitif à Chicoutimi le 25 mai 2000. C’est avec regret qu’elle met un terme à sa vie de missionnaire. En plus de 20 ans de mission, sœur Guillemette aura eu l’occasion de vivre de nombreux moments de réjouissances et plusieurs épreuves.

Localisation

Municipalité: Saguenay
Région administrative: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
MRC: Hors MRC
Lieu: Monastère des Augustines de Chicoutimi, 225, rue Saint-Vallier, Saguenay, G7H 5H6
Téléphone: (418) 549-7750
Site Web: http://www.augustines.org

Source

Soeur Thérèse Guillemette

Enquêteurs : Maude Redmond Morissette, Alina Nogradi
Date d'entrevue : 4 mai 2009


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: