L'horaire quotidien au monastère cistercien de Rougemont — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

L'horaire quotidien au monastère cistercien de Rougemont

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Saint-Hyacinthe
Communauté religieuse: Ordre des cisterciens

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique de communication religieuse (9350), Prière (9352)
et sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Pratique coutumière (9242).

Historique général


Célébration eucharistique du matin
© IPIR 2010, soumis à copyright

En 1941, lors de l'entrée du père Thomas, la vie au monastère était très austère. Le silence était absolu et les moines communiquaient le plus possible par écrit ou par signes. Jusqu'au Concile de Vatican II, les offices étaient entièrement chantés ou récités en latin.
Cependant, l'observance monastique est restée la même sur certains points, en ce qui concerne notamment le silence, la prière, la liturgie, le travail manuel et les rapports fraternels. La spiritualité bénédictine s'appuie sur la notion de «ora» et «labora»,ce qui signifie «prie» et «travaille». Cette unité spirituelle souligne la constante présence de Dieu et elle se vit par la célébration de la liturgie des heures.

Description


Sortie de l'office en procession
© IPIR 2010, soumis à copyright

La vie du moine, comme son nom l'indique («monos»), est un cheminement vers l'unification avec Dieu. Tout dans la vie monastique doit appeler le moine à vivre cette unité à Dieu et à la nature. Ainsi, toute la vie du moine est liée à la liturgie: son travail, ses gestes quotidiens et son horaire. La vie liturgique et la vie des moines sont en relation l'une et l'autre. Elles suivent le rythme des saisons: récolte des pommes, préparation du cidre, du jus, le temps des feuilles, le temps du recommencement, le temps du carême... Le rythme des saisons, tout comme la liturgie, fait partie du quotidien. Le temps de l'hiver prépare au temps de la mort; le temps de l'avent est le temps de l'attente, du veilleur, qui se prépare à la venue du Sauveur.
Il est propre au monachisme d'avoir des offices plusieurs fois par jour pour sanctifier chaque heure du jour et la célébration des heures marque cette solennisation du temps.
La vie des moines est réglée et très précise. Ainsi, les actes du quotidien doivent être posés à un moment précis et d'une façon bien définie. Ces codes permettent à la communauté de bien vivre ensemble.
Le lever des moines est à 4h00 et il est suivi par l'office des vigiles (veilleurs) à 4h20. Durant 45 minutes, on chante des psaumes et on profite d'avoir l'esprit libre pour se plonger dans la parole de Dieu. Ensuite, les moines disposent d'une heure et demie pour s'adonner à la lectio divina dans leur cellule. Ils retournent à l'église à 6h45, pour l'office des laudes. Celui-ci est suivi par le chapitre du matin, pour la lecture et le commentaire de la Règle de Saint-Benoît. Après le déjeuner, c'est la messe. Après, on se consacre à un travail plutôt intellectuel. À 11h30, c'est l'office de sexte, au milieu du jour. Il est suivi du dîner, puis d'un moment de repos qui est suivi de l'office de none. Ensuite, chacun poursuit son travail, qui est plutôt manuel, jusqu'à l'office de vêpres, à 16h50, avant le souper, et pour introduire le temps du soir. Le temps est libre jusqu'à l'office de complies, à 19h45, pour marquer le temps du coucher. À l'exception du déjeuner, les repas sont pris de manière communautaire. Ils débutent et se terminent par une prière et sont accompagnés d'une lecture portant sur des sujets historiques ou théologiques.
La vie quotidienne dans les lieux conventuels tels que l'église, le cloître, le chapitre et le réfectoire est marquée par le silence et la retenue dans la parole. Le solarium est la pièce consacrée aux repas dominicaux et communautaires ; on peut y parler librement.
On y passe chaque dimanche soir, un moment de récréation en communauté. Les frères peuvent échanger pendant le souper et, parfois, ils regardent ensemble un documentaire à la télévision. Dans la journée, les moines occupent leurs temps libres personnels, après le souper ou dans la fin de l'après-midi, à peindre, à lire ou à faire de l'exercice physique. L'été, ils s'adonnent tous ensemble à la pratique d'un sport collectif comme le volley-ball. Le lundi est une journée plus libre pour ce genre de pratique, car les offices sont moins nombreux à l'église et le service à l'hôtellerie est fermé. Autrefois, l'exercice physique se réalisait à travers le travail manuel mais depuis un an, il est considéré comme un divertissement communautaire, et comme un élément essentiel à l'équilibre du corps et de l'esprit.

Localisation

Municipalité: Rougemont
Région administrative: 16 Montérégie
Lieu: Abbaye cistercienne de Rougemont, 471, Principale, Rougemont, J0L 1M0
Téléphone: (450) 469-2880
Télécopieur: (450) 469-2551
Site Web: http://www.abbayederougemont.org

Source

frère Guy, père Thomas, Dom Raphaël
Titre, rôle et fonction : Frère Guy est liturgiste, père Thomas est doyen de la communauté et Dom Raphaël est père abbé de la communauté.

Enquêteurs : Marie Renier, Maude Redmond
Date d'entrevue : 10 novembre 2010


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: