Le cloître de l'abbaye cistercienne de Rougemont — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de lieu

Le cloître de l'abbaye cistercienne de Rougemont

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Saint-Hyacinthe
Communauté religieuse: Ordre des cisterciens

Classé sous Organisation religieuse (9200), Espace religieux (9270), Édifice religieux (9272).

Historique général


Le cloître est un espace de circulation des frères
© IPIR 2010, soumis à copyright

À travers leurs actes comme dans leur espace de vie, les moines cisterciens tentent de rendre grâce à Dieu et de se rappeler sa présence. C'est pourquoi leurs actes, leurs gestes du quotidien et leur espace de vie sont marqués par la simplicité et la sobriété. L'architecture monastique reflète cette tendance et doit permettre au moine de vivre cette spiritualité. Le carré monastique, ou le cloître, fait partie de toute abbaye cistercienne. Contrairement au mode de vie érémétique, qui est celui d'un individu isolé, le cloître est propre aux communautés de cénobites, qui regroupent plusieurs moines autour d'un abbé. Dans l'espace de clôture monastique, il permet la circulation des moines de la communauté.

Description


Le cloître intérieur
© IPIR 2010, soumis à copyright

Un cloître comporte quatre corridors latéraux qui relient les différents lieux de la communauté et encerclent la vie des moines. Au centre, il y a toujours un petit jardin intérieur et, parfois, une fontaine, rappelant l'importance de l'eau et de la nature pour les moines. Le cloître permet le passage d'un lieu conventuel à un autre et il marque le passage d'une activité de la journée à une autre. Il relie la chapelle, le chapitre, le dortoir, les ateliers, la bibliothèque et le réfectoire. Les frères sont amenés à s'y croiser et il permet, en ce sens, de resserrer le lien fraternel. Le cloître sert non seulement à la circulation des frères, mais il est par cette fonction un lieu d'apprentissage de la fraternité et de la vie en communauté.
Pour des raisons d'économie et de facilité, le premier fondateur avait fait construire un bâtiment rectangulaire dans lequel la présence d'un cloître à 4 côtés était impossible. Ainsi, le cloître intérieur de l'abbaye cistercienne de Rougemont est assez tardif et date de 1969, et ne comporte qu'un seul corridor. Ce corridor part du vestiaire où les moines endossent leur coule avant l'office des heures. En procession, ils se rendent au chapitre ou à la chapelle. On trouve, devant la porte d'entrée de la chapelle, un bénitier où le moine peut se signer pour marquer son entrée et son passage vers la liturgie des heures. C'est le quatrième abbé, Dom André, qui a repensé l'architecture du monastère pour lui redonner une identité monastique cistercienne.
Plus récemment, on a ajouté un cloître extérieur, devant le solarium, espace convivial réservé aux repas communautaires. Cette cour extérieure reprend la forme traditionnelle des quatre côtés du cloître. Ce petit cloître représente les quatre points cardinaux et définit l'espace limité de la création. Au centre, il comporte la traditionnelle petite fontaine.

Localisation

Municipalité: Rougemont
Région administrative: 16 Montérégie
Lieu: Abbaye cistercienne de Rougemont, 471 rue Principale, Rougemont, J0L 1M0
Téléphone: (450) 469-2880
Télécopieur: (450) 469-2551
Site Web: http://www.abbayederougemont.org

Source

Dom Raphaël
Titre, rôle et fonction : Père abbé de la communauté

Enquêteurs : Marie Renier, Maude Redmond
Date d'entrevue : 20 octobre 2010


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: