Le rôle de la musique dans la vie spirituelle presbytérienne — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

Le rôle de la musique dans la vie spirituelle presbytérienne

Tradition: Christianisme
Appartenance: Protestantisme
Groupe: Presbytérien
Diocèse, association ou regroupement: Église presbytérienne du Canada / Presbyterian Church in Canada (Presbytery of Montréal)
Paroisse, congrégation ou équivalent: Church of St. Andrew and St. Paul (Montréal)

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique de communication religieuse (9350), Musique sacrée (9353).

Historique général


Jonathan Oldengarm, Directeur de musique
© IPIR 2011-01-31 Soumis à copyrigt

Les deux principaux architectes de la réforme protestante, Martin Luther et Jean Calvin, se sont questionnés sur le rôle de la musique dans l’Église. Ils désiraient tous deux éliminer ce qu’ils considéraient comme des excès de l’Église catholique romaine en matière d’arts visuels, mais ont développé différentes philosophies quant au rôle de la musique. Calvin aimait la musique, mais craignait qu’elle ne cause trop de distractions. Pour Luther, la musique était un don divin, une voie entre les êtres humains et Dieu. Calvin refusait qu’il y ait un orgue dans l’église, mais Luther le souhaitait. 


Au 19e siècle, l’Écossais John William Dawson, professeur de géologie et recteur de l'Université McGill, était membre de l’église presbytérienne Erskine quand la décision fut prise d’y introduire un orgue. Dawson était si furieux qu’il a quitté l’église et, avec une soixantaine d’autres membres, a formé le Stanley Street Presbyterian Church où aucun instrument de musique n’était admis. En 1836, les membres de l’église St. Andrew débattent de la pertinence d’utiliser un orgue pour louer Dieu. Certains croyaient qu’une telle pratique irait à l’encontre de l’Église écossaise, mais la majorité s’est prononcée en faveur de la construction d’un orgue. Samuel Russel Warren est donc venu de Boston pour en fabriquer un pour l’église. Aujourd’hui, l’orgue joue un rôle important dans l’église St. Andrew et St. Paul. L’actuel directeur musical, Jonathan Oldengarm, est également organiste titulaire et récipiendaire de plusieurs prix.


.

Description


Jordan de Souza, Chef de choeur
© IPIR 2010, soumis à copyright

Pour Jonathan Oldengarm, le poste de directeur musical à l’église St. Andrew et St. Paul comprend de nombreuses responsabilités. Comme Martin Luther, il croit que la musique est un don de Dieu et que la Parole divine inspire la musique liturgique. Donc, dans l’Église, le message de l’Évangile est porté par la musique. Le cycle liturgique annuel constitue un voyage de la foi par les différentes fêtes qui marquent la vie, la mort et la résurrection de Jésus Christ. À un niveau viscéral, la musique peut et doit aider à prendre conscience de l’expérience vécue par ce voyage. Par exemple, lors de l’avent, Oldengarm peut utiliser une pièce du compositeur anglais Orlando Gibbons (1583-1625) pour exprimer l’état d’esprit qui précède la naissance du Christ, ou encore une autre composition qui va souligner la force de la prophétie d’Isaïe au sujet de Jésus. La musique vient ainsi renforcer le message de l'Évangile. 


Jonathan Oldengarm partage avec le Chef de chœur Jordan de Souza, la supervision des jeunes lors de la création de leur saynète de Noël et d’autres activités. Oldengarm et de Souza collaborent avec CBC pour le Sing-In annuel et organisent des concerts pour le grand public afin de faire rayonner l’église et son message. Jonathan Oldengarm doit également siéger aux réunions de plusieurs comités de l’église. Ces activités s’ajoutent à la conception d’un programme musical pour les offices hebdomadaires et l’interprétation de cette sélection à l’orgue. Jonathan Oldengarm ainsi que Jordan de Souza accomplissent toutes ces tâches avec grand enthousiasme et reconnaîssent que l’église dispose de ressources exceptionnelles, autant financières, matérielles et culturelles, en raison de l’héritage d’une riche tradition que l’église a décidé de préserver et de transmettre. Pour eux, il n’est pas question de « préserver » l’héritage musical comme on le ferait dans un musée, mais bien de partager chaque semaine la présence de quelque chose qui continue de vibrer et de vivre. Ils tentent de ne pas réutiliser les mêmes pièces dans la programmation et veillent à perpétuer l’identité musicale de l’église en employant des pièces du répertoire classique.
.

Apprentissage et transmission


Oldengarm, de Souza et choeur
© IPIR 2010, soumis à copyright

L’importance de la musique pour l’église Saint-Andrew et Saint-Paul exige que le directeur musical possède des compétences exceptionnelles. Il n’y a toutefois pas de formation particulière requise et chaque musicien prend plusieurs années de perfectionnement avant de remplir pleinement son rôle. Les prédécesseurs d'Oldengarm sont des musiciens renommés. Wayne Riddell, par exemple, fut nommé membre de l’Ordre du Canada en 1988 pour sa contribution à la musique chorale. Quant à Oldengarm, il est détenteur d’un doctorat en performance musicale (orgue) et possède une longue expérience comme accompagnateur et directeur de chœurs dans différentes églises. Il connaît bien l’église et sa culture et en est membre depuis son arrivée à Montréal pour effectuer ses études à l’université McGill. Il a d’abord été nommé assistant directeur musical en 2007, avant de devenir directeur en 2008. En plus de sa formation et de son expérience de travail, Oldengarm à une passion pour la musique et est croyant. De plus, son succès comme directeur de chœur est dû à son aptitude pour les relations humaines. 


Pour lui, le chœur est une communauté. Il se souvient des anniversaires des membres et les célèbre, ainsi que d’autres moments forts de leurs vies. Oldengarm explique que les choristes professionnels (24 des 60 membres sont payés) aident les participants bénévoles. Ces derniers, qui sont parfois également musiciens professionnels, considèrent que c’est un grand privilège de faire partie de ce chœur de renommée internationale. Pour être admis dans la chorale, bénévoles et professionnels doivent passer une audition et être prêts à consacrer de 170 à 200 heures par année à la chorale.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
Lieu: Church of St. Andrew and St. Paul, 3415, rue Redpath, Montréal (Qc), H3G 2G2
Téléphone: 514-842-3431
Site Web: http://www.standrewstpaul.com/
Ressources:

J. S. S. Armour.  Saints, Sinners and Scots : A History of the Church of St. Andrew and St. Paul, Montreal, 1803-2003. First. Church of Saint Andrew & Saint Paul, 2003.  

Neil Stipp. “The Music Philosophies of Martin Luther and John Calvin” in The American Organist, September 2007.


Source

Jonathan Oldengarm
Titre, rôle et fonction : Directeur de musique
Lien avec la pratique : Il est responsable du programme musical de l'église, y compris la chorale, la musique lors des offices et collabore au CBC Sing-In.

Enquêteur : Sharon Gubbay Helfer

Fiches associées


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: