La structure de l'Ordre des Filles d'Isabelle — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

La structure de l'Ordre des Filles d'Isabelle

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Paroisse, congrégation ou équivalent: Province de Québec

Classé sous Organisation religieuse (9200), Structure (9210), Structure hiérarchique (9212).

Historique général


Christiane Chagnon, régente internationale de l'Ordre des Filles d'Isabelle
© IPIR 2010, soumis à copyright

Inspiré du modèle de l'Ordre des Chevaliers de Colomb, l'Ordre des Filles d'Isabelle, un regroupement de femmes catholiques, a été fondé en 1897 par le père John Russell à New Haven aux États-Unis. Ce mouvement de femmes prend le nom définitif d'Ordre des Filles d'Isabelle en 1906 et avec l'acceptation d'une première charte, les membres deviennent responsables de tout ce qui concerne l'Ordre. Avec la mise en place de ses constitutions, l'Ordre des Filles d'Isabelle a établi des règlements pour ses différents niveaux hiérarchiques. Puisque l’Ordre compte plus de 50 000 membres au Canada et aux États-Unis, dont plus de 20 000 au Québec, les Filles d'Isabelle ont mis sur pied une structure à trois niveaux : cercle local, cercle d'État et cercle international.

Description


La constitution de l'Ordre des Filles d'Isabelle
© IPIR 2010, soumis à copyright

Dans l'Ordre des Filles d'Isabelle, le cercle local regroupe toutes les membres des Filles d'Isabelle. Dans toutes les paroisses où les Filles d’Isabelle sont présentes, il y a un cercle local. Pour fonder un cercle local, il doit y avoir un minimum de trente membres qui se réunissent une fois par mois. Les membres planifient alors les activités spirituelles, caritatives et sociales du cercle. Chaque cercle local est dirigé par neuf officières élues. Pour avoir le droit d'assister à l'une de ces réunions, il faut absolument devenir membre de l'Ordre des Filles d'Isabelle. Pour ce faire, chaque femme doit participer à une cérémonie d'accueil secrète qui dure une demi-journée. Les membres du cercle local et un aumônier participent à ces cérémonies d'accueil à caractère religieux.

Le deuxième niveau hiérarchique de l'Ordre des Filles d'Isabelle est le cercle d'État. Chaque cercle d'État regroupe les cercles d'un diocèse ou d'une région. Les cercles d'État sont dirigés par cinq ou six officières élues en provenance des cercles locaux. Le cercle d'État réunit ses membres tous les deux ans en congrès d'État pour la révision des règlements, l'élection des officières et la planification de programmes et de projets en conformité avec la constitution de l'Ordre des Filles d'Isabelle.

Finalement, le troisième niveau de la structure de l'Ordre est le cercle international. Il s'agit d'un cercle qui regroupe toutes les membres du Canada et des États-Unis. Le conseil exécutif du cercle international gouverne tous les cercles locaux et d'États, en plus de s'assurer que les cercles agissent selon la constitution de l'Ordre des Filles d'Isabelle. Le cercle international est donc le corps législatif des Filles d'Isabelle et ses membres se réunissent en congrès une fois par deux ans afin d'y élire dix officières internationales qui constituent le conseil d'administration. La directrice de l'Ordre, appelée la régente internationale fait partie des dix officières élues. Puisqu'il s'agit d'un regroupement des femmes catholiques, chaque cercle de l’Ordre des Filles d'Isabelle doit s’associer à un aumônier pour régler les questions d’ordre spirituel et religieux.

Au Québec, en 1951, les cercles d’État ont décidé, à la demande de ses membres, d’établir un costume officiel pour les Filles d’Isabelle. Ce costume composé d’une mante bleu marine, d’un chapeau et d’un habit deux pièces bleu marine est porté notamment lors des pèlerinages, des funérailles et lors d’autres occasions particulières. Ce costume permet aux membres de se reconnaître entre elles et d’être reconnues par le public. De plus, lors des congrès et des réunions, les dix officières internationales portent un veston rouge, une jupe marine ou noire, un blouse blanche ainsi qu’une épinglette propre aux officières.

Localisation

Municipalité: Magog
Région administrative: 05 Estrie
Lieu: Résidence de la régente internationale, Magog
Téléphone: 203-865-2570 (Siège social à New Haven aux États-Unis)
Site Web: http://www.daughtersofisabella.org

Source

Christiane Chagnon
Titre, rôle et fonction : Christiane Chagnon est la régente internationale de l’Ordre des Filles d'Isabelle depuis septembre 2010. Elle est membre des Filles d'Isabelle depuis 1979.

Enquêteurs : Louise Saint-Pierre, Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 5 octobre 2010

Fiches associées

  • L'Ordre des Filles d'Isabelle

    Le premier cercle de l'Ordre des Filles d'Isabelle a vu le jour en 1897 à New Haven au Connecticut (États-Unis), grâce au père John Russell. Il désirait fonder un ordre qui regrouperait des femmes catholiques et serait le pendant de l'Ordre des Chevaliers de Colomb. En 1906, ce mouvement [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: