Galerie de Mère Fondatrice : l'histoire de mère Françoise Simard, fondatrice des Soeurs de Notre-Dame du Bon-Conseil de Chicoutimi — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit d'objet

Galerie de Mère Fondatrice : l'histoire de mère Françoise Simard, fondatrice des Soeurs de Notre-Dame du Bon-Conseil de Chicoutimi

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Chicoutimi
Communauté religieuse: Soeurs de Notre-Dame du Bon-Conseil de Chicoutimi

Classé sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Pratique technique et artistique (9245)
et sous Organisation religieuse (9200), Fabrication d’objets religieux (9290), Objet (9293).

Historique général


Soeur Évelyne Breault
© IPIR 2011, soumis à copyright

Les préparatifs entourant le centenaire des sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil, en 1994, ont commencé quelques années auparavant avec la mise en place d’un comité organisateur. Au sein de ce comité, les talents artistiques de sœur Évelyne Breault ont été mis à contribution. Soeur Breault a accepté de peindre les principaux moments de la vie de la fondatrice de la congrégation, mère Françoise Simard, et de les regrouper dans la galerie de Mère Fondatrice. Quinze tableaux ont été peints pour le centenaire de la communauté. Aujourd’hui, ils sont exposés dans le corridor principal du deuxième étage de la maison mère, près de l'ancienne chambre et du bureau de la mère fondatrice.

Cette galerie est un lieu important pour la communauté, car elle rend hommage à la Mère Fondatrice, cette femme qui les a guidées. De plus, ce lieu rappelle aussi la pérennité de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil, car cette galerie a été érigée au moment de célébrer le centième anniversaire de la communauté.



Description


Oeuvre 3 - Parole prophétique
© IPIR 2011, soumis à copyright

La galerie de Mère Fondatrice regroupe quinze tableaux à l'acrylique représentant les principaux moments de la vie de mère Françoise Simard, d’avant la fondation des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil de Chicoutimi jusqu'à son décès en 1937. Ces tableaux illustrent les moments marquants des premières années de la fondation de la congrégation. La première oeuvre s'intitule
La jeune fille : « Aimable et modeste, elle donnait un air de sérénité joyeuse à tout ce qui l'entourait. On aimait sa compagnie. » L' oeuvre 2, La gouvernante, illustre le travail de gouvernante de mère Françoise Simard aux presbytères de Saint-Alphonse de Bagotville et de Baie-Saint-Paul de 1880 à 1890. L'oeuvre 3, Parole prophétique relate sa rencontre avec un révérend père Oblat de Marie Immaculée, de passage au presbytère, qui lui remet une image de Notre-Dame du Bon-Conseil en lui disant : «Tenez, c'est elle qui vous guidera. »


L' oeuvre 4, La future fondatrice évoque l'appel à la vie religieuse: « Vaincue par la grâce, mademoiselle Simard déposait aux pieds de son évêque, le huitième jour de la neuvaine à saint François de Sales, l'acte de sa filiale soumission. » La cinquième oeuvre intitulée La traversée relate l'odyssée vers le lieu de fondation: « Dès que la chaloupe eut pris le large, la tempête se déchaîna. ...Monseigneur suivait la scène de la galerie de son évêché. »
L'oeuvre 6, L'arrivée à l'évêché dépeint l'arrivée des religieuses à l'évêché: « Monseigneur les accueille avec une paternelle bienveillance, les bénit et les introduit dans les cinq pièces qu'il met à leur disposition dans cette partie sud-est de l'évêché. »
Les oeuvres 7, 8, 9 et 10
racontent
l'installation de la communauté et la vie quotidienne: La confection d'un costume : « Monseigneur le veut simple, modeste et conforme à la vie missionnaire... Mère Fondatrice se met immédiatement à l'œuvre : ses mains expertes ont vite confectionné habilement ce costume qu'elle portait déjà en son esprit pratique. » L'approbation du costume: « Lorsque Mère Fondatrice se présente vêtue de ses futures livrées, Monseigneur lui témoigne spontanément sa vive satisfaction. » Le premier Noël dans la première maison mère : « Près de la fenêtre se dresse dans sa sublime pauvreté la crèche de l'Enfant-Jésus. Pour la faire belle et simple, Mère Fondatrice y a mis tout l'amour de son cœur. » et Le premier conseil général de l'Institut : « Sont élues : mère Marie-du-Bon-Conseil, supérieure générale, sœur Saint-Jean-Baptiste, assistante; sœur Saint-Jean-Berchmans, conseillère et maîtresse des novices et sœur Sainte-Anne, conseillère. »


L'oeuvre 11, Retirée à la maison mère, et l'oeuvre 12, Le tricot inachevé, évoquent le courage et la persévérance de mère Simard: « Toujours, et jusqu'à la fin, notre mère fondatrice eut à cœur la marche et les intérêts de notre Institut » et « Avec quelle joie, elle tricotait, pour une jeune ou une ancienne, un confortable chandail ou une chaude capeline. Lorsqu'elle s'alita pour ne plus se relever, elle avait la veille, travaillé à un chandail qui est resté inachevé. »


L'oeuvre 13, L'heure suprême dépeint les derniers moments de la fondatrice: « À six heures moins cinq, mère Saint-Gabriel vient la saluer et lui demander si elle est capable de la bénir, Mère Fondatrice esquisse une croix sur le front de celle qui l’a remplacée à la tête de l’Institut en 1918. Mère Sainte-Hélène, la supérieure générale d'alors se penche à son tour sur la chère mourante qui la reconnaît. » L' oeuvre 14 est un portrait de la révérende mère Marie-du-Bon-Conseil, fondatrice et première supérieure générale de la congrégation des sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil de Chicoutimi.


La dernière toile, l'oeuvre 15, est un portrait de Son Excellence monseigneur Michel-Thomas Labrecque, troisième évêque de Chicoutimi, fondateur de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil de Chicoutimi.

Localisation

Municipalité: Saguenay
Région administrative: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
Lieu: Maison mère des Soeurs de Notre-Dame du Bon-Conseil de Chicoutimi, 700, rue Racine, Saguenay (Qc), G7H 1V2
Téléphone: 418-543-4861

Source

Soeur Évelyne Breault
Lien avec la pratique : Sœur Évelyne Breault est née au Nouveau-Brunswick en 1914. Après ses vœux perpétuels, en 1948, elle est mandatée chez les Sœurs de Sainte-Anne pour y apprendre la denturologie. Pendant 25 ans, sœur Évelyne Breault sera la seule denturologue de la congrégation. Elle cesse ses activités dans les années 1970 afin de se consacrer à la peinture, passion qu'elle entretient depuis son jeune âge. Sœur Évelyne Breault et quelques autres artistes de la communauté travaillent dans un studio aménagé à la maison mère. Autodidacte, soeur Breault se spécialise, pendant une trentaine d'années, dans les portraits, la poterie et la sculpture sur bois. Ses tableaux étaient, pour la plupart, vendus à l'extérieur du couvent. Plusieurs de ses œuvres sont exposées dans différentes pièces de la maison mère des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil de Chicoutimi. Depuis 2008, soeur Breault a délaissé sa passion à cause de problèmes de santé.

Enquêteurs : Maude Redmond Morissette, Marjolaine Boutin
Date d'entrevue : 20 janvier 2011


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: