L'Ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de lieu

L'Ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Chicoutimi
Communauté religieuse: Capucins (Ordre des Frères mineurs)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Espace religieux (9270), Lieu de culte (9271)
et sous Pratique religieuse (9300), Cérémonie (9310), Pèlerinage (9317).

Historique général


Père Michel Gagné et Gina Ménard, animatrice
© IPIR 2011, soumis à copyright

Le site du Lac-Bouchette fait partie des quatre sanctuaires d'importance au Québec. Il est animé par les frères Capucins avec beaucoup de dynamisme. Ce lieu accueille beaucoup de pèlerins depuis quelques décennies. Son développement correspond au regain d'intérêt de la population pour le tourisme religieux au Québec.


L'Ermitage Saint-Antoine a été fondé en 1907 par un prêtre du diocèse de Chicoutimi, l'abbé Elzéar DeLamarre. Lors de ses études à Rome et d'un voyage à Lourdes et à Padoue, il avait développé une grande dévotion à saint Antoine et à la Vierge. C'est alors qu'un chanoine lui demande de propager cette dévotion à Saint-Antoine au Canada. Sur le site du Lac-Bouchette, l'abbé DeLammare fait bâtir la petite chapelle San Tonio, dédiée à saint Antoine, ainsi qu'une maison d'accueil destinée aux prêtres de Chicoutimi. Toutefois, la chapelle n'est pas fréquentée exclusivement pas les prêtres, mais également par les habitants du village vivant de l'autre côté du lac.

Le nom d'ermitage a été attribué au domaine par les habitants eux-mêmes, en observant le mode de vie de l'abbé. En 1912, Elzéar DeLamarre découvre sur le site une grotte naturelle semblable à celle de Notre-Dame de Lourdes et y place une statue de la Vierge. À la suite d'une guérison miraculeuse grâce à l'eau jaillie de la grotte, la dévotion à la Vierge s'est développée et les pèlerins ont commencé à affluer sur le site devenu un véritable sanctuaire. Très vite, la chapelle Notre-Dame de Lourdes s'est ajoutée à la petite chapelle San Tonio. Vieillissant, l'abbé demande aux Capucins de prendre en charge ce lieu de pèlerinage. En effet, saint Antoine était un compagnon de saint François et les Capucins partagent la vision spirituelle franciscaine. En 1925, le jour même où il recevait sa réponse de la part des Capucins, l'abbé décède. Les Capucins venaient à l'Ermitage durant la période estivale, de juin à août pour la fête de saint Antoine et la fête de l'Assomption. Jusqu'en 1948, ils habitaient dans la maison de l'abbé, celle-ci actuellement détruite. Le couvent actuel a été inauguré en 1949 où les frères y vivent maintenant en permanence.

Description


Grotte mariale et les nombreux pèlerins
© Archives de l'Ermitage Saint-Antoine

Le site de l'Ermitage est ouvert de la mi-mai jusqu'à la fin d'octobre. La saison des pelerinages culmine au moment de la fête de saint Antoine (13 juin) et de celle de l'Assomption (15 août). Aujourd'hui, le site offre aux pèlerins un choix diversifié d'activités destinées aux fidèles de saint Antoine, mais aussi aux jeunes familles ou aux amoureux de la nature. Le développement de ces activités est sans cesse amélioré par les frères, qui sont conscients du développement du tourisme religieux au Québec. En effet, ce site est le seul sanctuaire en Amérique du Nord dédié à saint Antoine et il fait partie des quatre lieux importants de pèlerinage au Québec. Il peut accueillir entre 65 000 et 70 000 personnes par année.

Un service d'hôtellerie est offert aux pèlerins. On peut y louer des petits chalets individuels, appelés chalets de solitude, des chalets familiaux ou encore un terrain de camping. Ce service permet aux groupes de profiter des animations offertes et de prendre le temps de rencontrer les frères disponibles pour l'écoute des personnes. Des animateurs, des employés et des bénévoles complètent le travail des frères qui assurent les nombreuses prédications et reçoivent des personnes au parloir. Quelques soeurs antoniennes vivent également sur le site pour porter assistance aux frères.

Sur le site, un grand parc permet aux enfants, par des activités ludiques, d'appréhender des notions de spiritualité franciscaine. De petites animations, conçues pour les groupes provenant de centres de la petite enfance, donnent des enseignements autour du récit de la vie de saint François d'Assise. Cette activité attire environ 400 enfants par an.

Un petit musée retrace l'histoire de l'Ermitage. L'agora Notre-Dame, à l'extérieur, peut accueillir jusqu'à 900 personnes pour des célébrations liturgiques et des représentations théâtrales. La tour Saint-Antoine est non seulement un poste d'observation du site, elle est aussi dédiée aux béatitudes de l'Évangile, et permet de réaliser une méditation lors de son ascension. De plus, il est possible de consulter des extraits de textes de Félix Leclerc et du cantique des créatures de saint François, pour soutenir la réflexion des promeneurs dans les sentiers pédestres environnants. Le tombeau de l'abbé DeLamarre est également un lieu de recueillement et fait même l'objet d'un récit de guérison miraculeuse. Les pèlerins peuvent recueillir de l'eau près de la grotte dédiée à la Vierge et s'en procurer en tout temps dans le réservoir alimenté par les soeurs antoniennes à la chapelle mariale.

Les objets de dévotion à saint Antoine et autres objets d'artisanat peuvent être achetés dans la boutique de Mademoiselle Bouffier. Tous les revenus de cette boutique sont destinés à supporter l'oeuvre du Pain des pauvres. Les moments les plus importants de l'année ont lieu lors de la neuvaine à saint Antoine, les neufs jours précédant sa fête ainsi que lors de la neuvaine précédant l'Assomption. En effet, les visiteurs viennent essentiellement pour saint Antoine et nombreuses sont les demandes de guérison physiques et psychologiques

Apprentissage et transmission


La grotte mariale
© IPIR 2011, soumis à copyright

En 2002, le site a reçu le Grand Prix du Tourisme du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Divers travaux d'amélioration des pavillons d'hébergement témoignent du développement et du regain d'intérêt du tourisme religieux aujourd'hui au Québec. Loin de décroître, le nombre de visiteurs a tendance à se maintenir, car il représente un lieu significatif pour un grand nombre de personnes. En effet, le site présente des attractions pour les pèlerins dévoués à saint Antoine provenant du Québec et de l'Ontario. L'Ermitage Saint-Antoine est également un lieu intéressant à fréquenter pour les jeunes familles et les jeunes amoureux de la nature.

Localisation

Municipalité: Lac-Bouchette
Région administrative: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
Lieu: Ermitage Saint-Antoine, 250 Route de l'Ermitage, Lac-Bouchette, G0W 1V0
Téléphone: 418-348-6344
Télécopieur: 418-348-9463
Site Web: http://www.st-antoine.org

Source

Frère Michel Gagné et Gina Ménard
Titre, rôle et fonction : Frère Michel Gagné est recteur de l'Ermitage Saint-Antoine. Gina Ménard est animatrice.
Lien avec la pratique : Frère Michel Gagné est prêtre au sanctuaire et Gina Ménard participe à l'organisation des activités destinées aux pèlerins.

Enquêteurs : Marie Renier, Maude Redmond
Date d'entrevue : 8 février 2011

Fiches associées

  • L'oeuvre du Pain des pauvres à l'Ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette

    L'abbé Elzéar De Lamarre, lors de la fondation du sanctuaire en 1907, introduit au Canada l'oeuvre du Pain des pauvres. En 1995, la boutique de Mlle Bouffier s'inspire de cette coutume et vend des pains bénis  ainsi que de nombreux objets de dévotion dédiés à saint Antoine. [...]
  • Les pratiques de dévotion à l'Ermitage Saint-Antoine

    Les pratiques de dévotion à saint Antoine commencent dès le mois de mars, durant les treize mardis qui précèdent le jour de sa fête, le 13 juin. Cette pratique est liée au récit d'une femme qui, atteinte de stérilité, avait prié saint Antoine. [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: