La spiritualité cistercienne à l'abbaye Notre-Dame du Bon Conseil — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

La spiritualité cistercienne à l'abbaye Notre-Dame du Bon Conseil

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Communauté religieuse: Cisterciennes (Trappistines)

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique spirituelle (9330).

Historique général


Cisterciennes en prière à la chapelle
© Archives Abbaye Notre-Dame du Bon Conseil, soumis à copyright

En 1098, les moines fondateurs de l’ordre cistercien, à Cîteaux (France), souhaitaient respecter les enseignements de saint Benoît et mener une vie simple. C’est pourquoi ils ont bâti des monastères loin des villes où ils ont adopté un style de vie dépouillé. Comme le dicte la règle de saint Benoît, ils ont voulu gagner leur vie en travaillant de leurs mains et ont choisi de « ne rien préférer à l'amour du Christ ». Le premier monastère féminin apparaît à Tart (France). Au fil des siècles, les monastères cisterciens se sont répandus à travers le monde pour poursuivre la vie cistercienne axée sur la recherche de Dieu.

Les cisterciennes de l'abbaye Notre-Dame du Bon Conseil de Saint-Benoît-Labre font partie de l'Ordre cistercien de la stricte observance. Les membres de cet ordre monastique catholique sont familièrement appelés Trappistes en raison d’une réforme survenue à la Trappe au XVIIIe siècle. Il y a présentement dans l’Ordre 102 monastères de moines et 74 de moniales sans compter les fondations nouvelles.

Description


Cisterciennes durant l'office de none
© IPIR 2011, soumis à copyright

La vie cistercienne est intégralement ordonnée à la contemplation. Cette vie consacrée à Dieu s’exprime par la prière (liturgique et personnelle), la lectio divina (lecture méditée de la Bible) et le travail.
Grâce à la solitude et au maintien d'une atmosphère de silence, les cisterciennes développent leur capacité de s'unir à Dieu. Leur vie se caractérise par la solitude, le silence, la prière, la méditation, les études et le travail manuel, qui permet à la communauté de subvenir à ses besoins. Toute l’organisation du monastère tend à ce que les moniales soient intimement unies au Christ, puisque seul un attachement d’amour de chacune au Seigneur Jésus permettra aux grâces spécifiques de la vocation cistercienne de s’épanouir.
Dans une abbaye cistercienne, l’horaire est régi par l’Office divin (la prière officielle de l’Église). Les religieuses de la communauté se rassemblent à l’église du monastère sept fois par jour afin d'y célébrer les vigiles, les laudes, tierce, sexte, none, les vêpres et complies. Les Vigiles se célèbrent avant le lever du jour. Par l’Eucharistie quotidienne les sœurs sont unies plus étroitement entre elles et avec l’Église entière.

Localisation

Municipalité: Saint-Benoît-Labre
Région administrative: 12 Chaudière-Appalaches
Lieu: Abbaye Notre-Dame du Bon Conseil, 670, rang Sainte-Évelyne, Saint-Benoît-Labre, G0M 1P0
Téléphone: 418-227-0995
Télécopieur: 418-228-6204
Site Web: http://www.trappistine.org

Source

Sœur Ann Purser
Titre, rôle et fonction : Originaire de Toronto, sœur Ann Purser fait son entrée chez les cisterciennes de Saint-Romuald en 1958. Présentement, sœur Purser est la portière du monastère. Elle y accueille les visiteurs, les personnes venant à l'hôtellerie et les clients de la chocolaterie.

Enquêteurs : Marie Renier, Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 22 février 2011


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: