La célébration du Jeudi saint — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

La célébration du Jeudi saint

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Montréal
Communauté religieuse: Congrégation du Très-Saint-Sacrement

Classé sous Pratique religieuse (9300), Cérémonie (9310), Office (9311)
et sous Organisation religieuse (9200), Temps religieux (9280), Temps liturgique (9282).

Historique général


Célébration du Jeudi saint
© IPIR 2009, soumis à copyright

La pratique de cette célébration dans l’Église catholique comme mémorial du sacrifice du Seigneur et de sa présence permanente sous les espèces consacrées, est enracinée dans la Cène du Seigneur, célébrée la veille de sa Passion et de sa Mort. Jésus a réuni ses apôtres dans une salle appelée Cénacle pour célébrer avec eux le repas pascal. À la fin du repas, il prit du pain et du vin et prononça sur eux des paroles étonnantes : «Ceci est mon corps, ceci est mon sang» Et il ajouta : «Faites ceci en mémoire de moi». Il manifesta ainsi sa volonté d’instituer et de perpétuer le sacrement de l’eucharistie. Depuis les origines de l’Église, le Jeudi saint est célébré comme le jour de la fête du Saint-Sacrement ou fête du Corps et du Sang du Seigneur livrés pour nous. Pour la Congrégation du Très-Saint-Sacrement, vouée au culte de l’eucharistie, cette fête revêt une importance particulière.

Description


Célébration du Jeudi saint
© IPIR 2009, soumis à copyright

Les prêtres célébrent afin de rappeler la présence des apôtres autour de la table, présidée par Jésus, et reçoivent du célébrant principal la communion eucharistique, geste qui évoque la première communion des apôtres qui reçurent le pain et le vin consacrés de la main de Jésus. Au terme de la célébration, le célébrant accompagné des assistants va déposer les espèces consacrées dans un tabernacle voisin ou reposoir afin qu’elles soient conservées pour la distribution du Vendredi saint. Il invite alors les fidèles à demeurer un temps en adoration silencieuse et en action de grâce pour le don reçu en cette fête.
À l’époque, l’arrangement floral du reposoir était spectaculaire et attirait de nombreux fidèles. À Montréal, les fêtes du Jeudi saint étaient grandioses et resteront encore longtemps gravées dans la mémoire des Montréalais.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
MRC: Communauté métropolitaine de Montréal
Lieu: Maison des pères du Très-Saint-Sacrement, 4450, rue Saint-Hubert, Montréal, H2J 1W5
Téléphone: 514 524-3059

Source

Edouard Bussières
Titre, rôle et fonction : Père du Très-Saint-Sacrement

Enquêteurs : Marc-André Complaisance, Joseph Ronald Dautruche
Date d'entrevue : 24 avril 2009

Fiches associées

  • L'usage de l'ostensoir dans le culte

    L’ostensoir est constitué de deux pièces : un grand ostensoir et un petit. Il mesure six pieds et demi, repose sur quatre empattements d’où s’élancent quatre dragons ailés. Le pied comprend quatre panneaux richement ornés des armoiries de la Congrégation du Très [...]
  • La Congrégation du Très-Saint-Sacrement

    Fondée le 13 mai 1856 à Paris et inaugurée le 6 janvier 1857 avec la première exposition du Saint-Sacrement, la Congrégation du Saint-Sacrement se développe peu à peu dans un contexte de pauvreté et de précarité. En 1858, le Père Eymard établit sa communauté de façon stable dans [...]
  • Le culte de l'eucharistie dans la Congrégation du Très-Saint-Sacrement

    L’adoration du Saint-Sacrement est une dévotion inspirée du rite très ancien de l’élévation de l’hostie qui suit immédiatement la consécration du pain et du vin durant la messe. On montrait les saintes espèces aux fidèles comme pour les [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: