La règle de saint Benoît — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

La règle de saint Benoît

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Communauté religieuse: Cisterciennes (Trappistines)

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique spirituelle (9330), Guide spirituel (9331)
et sous Organisation religieuse (9200), Fonctionnement (9220), Code/contrôle (9222).

Historique général


La règle de saint Benoît
© IPIR 2011, soumis à copyright

La règle de saint Benoît a été écrite par Benoît de Nursie (480-547), vers 540, afin de guider ses disciples dans une vie monastique communautaire. En 500, Benoît de Nursie abandonne sa vie d'étudiant à Rome pour poursuivre sa recherche de Dieu dans la solitude. En 529, accompagné de quelques disciples, il se retire sur le Mont-Cassin (Italie) pour y fonder une petite communauté monastique. Comme plusieurs personnes veulent se joindre à cette communauté, il rédige une règle qui saura guider les membres. Dans les siècles qui suivent la mort de Benoît de Nursie, la règle de saint Benoît est adoptée par de nombreux ordres religieux.
En 1098, un petit groupe de Bénédictins fonde l'ordre cistercien afin de suivre plus fidèlement la règle de saint Benoît. Encore aujourd’hui, les cisterciennes de l'abbaye Notre-Dame du Bon Conseil suivent toujours cette règle, dont certains aspects ont été adaptés au fil du temps.

Description


Cisterciennes à la chapelle
© Archives Abbaye Notre-Dame du Bon Conseil, soumis à copyright

La règle de saint Benoît comprend 73 chapitres qui décrivent une vie communautaire structurée où l’abbé agit comme père spirituel. La vie des moines s’articule autour de la prière, de la lectio (lecture méditée de l’Écriture) et du travail manuel. La prière communautaire est privilégiée par la liturgie des Heures, mais n’exclut pas la prière personnelle. La règle de saint Benoît véhicule des valeurs monastiques traditionnelles : l’obéissance, l’humilité, la vie fraternelle, le silence. L’objectif des disciples est la recherche de Dieu et l’environnement monastique, généralement dans un lieu solitaire, permet de se concentrer sur cette recherche.
La règle de saint Benoît aborde autant les aspects pratiques de la vie monastique quotidienne (alimentation, travail, horaires, rôle de l'abbé) que la spiritualité (silence, obéissance, prière, instruments des bonnes œuvres). Certains chapitres sur les pratiques de la vie courante sont difficilement applicables aujourd'hui, mais les textes sur la spiritualité continuent d’influencer la vie des cisterciennes de l'abbaye de Notre-Dame du Bon Conseil.
Une fois par semaine, le dimanche matin après les Laudes, toute la communauté se réunit dans la salle du chapitre de l'abbaye. Lors de ces rencontres hebdomadaires, l'abbesse s’adresse aux religieuses, généralement au sujet d’un chapitre de la règle de saint Benoît. Les autres jours, la règle est lue au réfectoire, avant le dîner. Cela permet aux cisterciennes de rester en contact avec le texte original de la règle de saint Benoît.

Localisation

Municipalité: Saint-Benoît-Labre
Région administrative: 12 Chaudière-Appalaches
Lieu: Abbaye Notre-Dame du Bon Conseil, 670, rang Sainte-Évelyne, Saint-Benoît-Labre, G0M 1P0
Téléphone: 418-227-0995
Télécopieur: 418-228-6204
Site Web: http://www.trappistine.org

Source

Sœur Elizabeth Connor
Titre, rôle et fonction : Née dans l’état du Maryland aux États-Unis, sœur Elizabeth Connor fait son entrée au postulat en 1953. Au fil des ans, Sœur Connor a eu de nombreuses obédiences, notamment à la chocolaterie, au jardin, à la bibliothèque et à l'accueil du monastère. Elle a aussi été maîtresse des novices et prieure (assistante de l'abbesse).

Enquêteurs : Marie Renier, Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 22 février 2011


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: