Le rôle de l'aumônier à l'abbaye Notre-Dame du Bon Conseil — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

Le rôle de l'aumônier à l'abbaye Notre-Dame du Bon Conseil

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Communauté religieuse: Cisterciennes (Trappistines)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Personnel religieux (9230), Officiant/célébrant (9231).

Historique général


L'aumônier des Cisterciennes, le père Yves Girard
© IPIR 2011, soumis à copyright

Dans l'histoire de l'ordre cistercien, ce sont les monastères masculins qui ont fourni des aumôniers aux moniales cisterciennes. Au Québec, les cisterciennes ont toujours eu un aumônier cistercien. À son arrivée en Amérique, en 1902, l'abbesse du monastère de Bonneval (France) demande l’aide de dom Antoine, abbé du monastère de Notre-Dame du Lac à Oka. Grâce à ses démarches, la communauté est accueillie par le diocèse de Québec. Dès la fondation de la communauté cistercienne à Saint-Romuald, les moines d'Oka acceptent de nommer un père comme aumônier du monastère. Des moines d’Oka, prêtres de formation, se relaient maintenant depuis plus d'un siècle à l’abbaye Notre-Dame du Bon Conseil.

Description


Père Yves Girard durant l'Eucharistie
© IPIR 2011, soumis à copyright

Le rôle de l'aumônier a considérablement évolué depuis quelques décennies en raison des nouvelles réalités des communautés religieuses. Jusque dans les années 1960, les cisterciennes de l'abbaye Notre-Dame du Bon Conseil pouvaient accueillir plusieurs postulantes chaque année. L'aumônier avait alors un mandat d'enseignant, d'orienteur et de guide spirituel auprès des jeunes religieuses en formation. Depuis, le nombre d’entrées dans les communautés religieuses a chuté et, en 2011, le monastère n'a aucune postulante ou novice. De plus, au fil des années, dans l’alternance des épreuves et du travail de la grâce, la communauté, dans son ensemble, a atteint un niveau de maturité qui relativise le rôle de l’aumônier.
Aujourd’hui, l'aumônier des cisterciennes accompagne la communauté. À l’occasion, le prêtre rencontre individuellement les religieuses qui en font la demande. L'aumônier n'est pas là pour éclairer, mais plutôt pour écouter et favoriser l'émergence de la communauté sans intervenir directement. Il peut orienter la vie spirituelle de la communauté et le cheminement individuel des religieuses, mais il n'a aucune influence sur les décisions concernant la gestion de la communauté et du monastère.
Au quotidien, l'aumônier a pour tâche de célébrer l'eucharistie à la chapelle du monastère. Lui-même cistercien, il assiste aux grands offices de la journée en compagnie des moniales.

Apprentissage et transmission


Eucharistie à la chapelle de l'Abbaye Notre-Dame du Bon Conseil
© IPIR 2011, soumis à copyright

Père Yves Girard prévoit être aumônier des cisterciennes de l'abbaye Notre-Dame du Bon Conseil tant que la communauté sera présente à Saint-Benoît-Labre et tant que sa santé lui permettra d'accomplir cette tâche. Par la suite, il est difficile de prévoir si les cisterciens de Val Notre-Dame pourront continuer d’offrir les services d’un aumônier aux cisterciennes.

Localisation

Municipalité: Saint-Benoît-Labre
Région administrative: 12 Chaudière-Appalaches
Lieu: Abbaye Notre-Dame du Bon Conseil, 670, rang Sainte-Évelyne, Saint-Benoît-Labre, G0M 1P0
Téléphone: 418-227-0995
Télécopieur: 418-228-6204
Site Web: http://www.trappistine.org
Ressources:

Le père Girard est moine à l'Abbaye Val Notre-Dame.


Source

Père Yves Girard
Titre, rôle et fonction : Père Yves Girard, cistercien de l'abbaye Val Notre-Dame, est l'aumônier des cisterciennes de l'abbaye Notre-Dame du Bon Conseil depuis 1997.

Enquêteurs : Marie Renier, Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 23 février 2011


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: