Les Chapitres généraux chez les Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

Les Chapitres généraux chez les Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Saint-Hyacinthe
Communauté religieuse: Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe

Classé sous Organisation religieuse (9200), Structure (9210), Structure administrative (9213).

Historique général


Chapitre général
© Soumis à copyright

L’histoire des chapitres généraux chez les sœurs de Saint-Joseph remonte aux débuts de la communauté. Ce n’est qu’une fois l’Institut de Saint-Joseph reconnu sur le plan canonique, en 1882, que le premier vote pour élire la supérieure générale a pu se tenir. Il faudra toutefois attendre 1886 avant que la congrégation se dote d’un conseil. Celui-ci était composé de sept membres élues par un scrutin secret auprès du premier chapitre général, constitué des treize religieuses les plus anciennes. Traditionnellement, l’élection de la nouvelle supérieure générale se déroulait à la chapelle. Les capitulaires en sortaient en chantant le « Magnificat », pour ensuite se diriger vers une salle du couvent où toutes les sœurs étaient réunies. On accueillait la nouvelle supérieure générale par un acte d’obéissance, par exemple en mettant un genou par terre et en baisant le livre des constitutions.

Description


L'ancienne supérieure générale remet la houlette du berger à la nouvelle élue (Maison mère, juillet 2008)
© Soumis à copyright

Les chapitres généraux sont l’outil de prise de décisions concernant l’ensemble de la communauté. Cet événement se produit environ tous les cinq ans et vise à traiter de l’actualité en lien avec la communauté. Une quarantaine de sœurs de tous les horizons s’y rassemblent. Le tiers de l’assemblée est formé de la supérieure générale et son conseil, de la trésorière générale et des responsables des régions. Les deux autres tiers sont élus localement par leurs consœurs. Les sujets à l’étude sont adéquatement choisis par une commission qui sélectionne les propositions selon les critères préalablement établis. Toutes les religieuses de la communauté ont participé à l’élaboration des propositions.

Les chapitres généraux peuvent se tenir dans une salle louée à l’extérieur du couvent. Ils s’échelonnent généralement sur trois à quatre semaines, au mois de juillet. Ils se divisent en deux temps, soit le chapitre d’affaires et le chapitre d’élections. Au début du chapitre, la supérieure générale et la trésorière présentent un bilan de fin de mandat. Ce bilan est soumis à l’approbation de l’assemblée. À partir de ce bilan, un rapport est soumis au Saint-Siège aux fins d’information et d’évaluation. Depuis 1985, la méthode du discernement spirituel est préconisée. Au cours du chapitre d’affaires, les participantes sont divisées en sous-groupe où trois langues peuvent être utilisées pour débattre des sujets proposés. Chaque groupe apporte les résultats de ses échanges lors d’une séance de mise en commun. Tous les sujets sont ainsi traités jusqu’à l’atteinte d’un certain consensus. Une séance de votes est tenue au dernier jour de cette partie.

Lors du chapitre d’élections, l’assemblée doit élire la supérieure générale et son conseil ainsi que la trésorière générale. La première étape du chapitre d’élections consiste à faire le profil de la future équipe qui assumera la réalisation des décisions prises, puis le profil de la prochaine supérieure générale. La procédure est la même : prière et réflexion personnelle, échanges en ateliers et mise en commun en assemblée. Ce processus conduit à élaborer une liste de religieuses susceptibles d’être élues. À la fin du processus, la supérieure générale est élue par vote secret. Si une religieuse obtient les deux tiers des voix, elle est proclamée supérieure générale. Sinon le processus continu. Suit l’élection des conseillères générales susceptibles de former une équipe selon le profil établi. Autrefois, l’évêque présidait les élections.

Le chapitre général se termine par une cérémonie de passation des pouvoirs qui a grandement évolué depuis 1991. Cette passation prend différentes formes : remise du cierge pascal, remise d’un texte biblique; remise d’un bâton de pèlerin. Le mandat de la nouvelle équipe est d’assurer l’animation de l’ensemble de la congrégation selon les orientations et les décisions du chapitre et les constitutions et de voir à l’administration financière pour la durée du mandat.

Apprentissage et transmission


La supérieure générale rompt le pain en signe de leadership partagé (Maison mère, juillet 2008)
© Soumis à copyright

Les chapitres généraux expriment la participation de toutes les sœurs de la congrégation. Puisque les décisions de fond y sont étudiées, la pérennité et la cohésion de l’institution en dépendent. Par exemple, au dernier chapitre (2008), le thème de l’avenir de la communauté a été abordé. Il a notamment été question de la décroissance des effectifs au Québec, de la croissance et du développement des régions du Lesotho et du Brésil et de la continuation de notre mission d’éducatrice dans ce contexte. Les questions d’autonomie, de décentralisation des décisions, de centralisation financière ont été approfondies. Après les années 1970, la mission de la communauté avait été redéfinie dans le nouveau contexte social du Québec. La notion d’éducatrice a aidé à élargir les sphères d’activité. Une telle réflexion a permis de donner un nouveau souffle aux Sœurs de Saint-Joseph reconnues éducatrices à la fois dans les domaines scolaire, paroissial et social. Les chapitres sont donc le moteur de pérennité de la communauté. La vitalité de cette pratique laisse croire que les Sœurs de Saint-Joseph peuvent envisager l’avenir avec confiance et espérance.

Localisation

Municipalité: Saint-Hyacinthe
Région administrative: 16 Montérégie
Lieu: Maison Mère des soeurs de Saint-Joseph, 805 ave. Raymond, Saint-Hyacinthe, J2S 5T9
Téléphone: 450-773-6067
Télécopieur: 450-773-8044
Site Web: http://www.sjsh.org

Source

Soeur Marie-Claire Dupont
Titre, rôle et fonction : Elle a été Supérieure générale pendant 11 ans.
Lien avec la pratique : Elle a participé à tous les chapitres généraux tenus depuis 1979.

Enquêteur : Catherine Fredette, Maude Redmond
Date d'entrevue : 27 avril 2010


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: