Les dévotions et pratiques cultuelles chez les Petites Franciscaines de Marie — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

Les dévotions et pratiques cultuelles chez les Petites Franciscaines de Marie

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Communauté religieuse: Petites Franciscaines de Marie

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique spirituelle (9330).

Historique général


Liturgie des Heures, Sanctoral franciscain
© IPIR 2010, soumis à copyright

Les dévotions sont nombreuses dans la spiritualité franciscaine et certaines sont spécifiques aux Petites Franciscaines de Marie. Ainsi, la dévotion à la Vierge Marie date du début de la communauté. Son apparition dans la dénomination de la communauté témoigne de sa vocation toute spéciale de vouer amour, respect et confiance à Marie.

À Baie-Saint-Paul, la maison mère est placée sous la protection de l’Immaculée Conception. Selon le père fondateur Ambroise-Martial Fafard, il importe que l’office de la Vierge soit quotidiennement récité en chœur par la communauté. Les annales de la fondation rapportent que la couronne franciscaine, dévotion sur les sept allégresses de Marie, apparaît dans l’horaire dressé par le père Zotique Durocher au début de la communauté. Aujourd’hui, la Vierge Marie est invoquée par les Petites Franciscaines de Marie sous le nom de « Vierge secourable ». Plusieurs pratiques mariales rythment la vie de la communauté : messe de la Sainte vierge, célébrée le samedi quand la liturgie le permet, prières Fiat, Magnificat de Marie, cantiques et consécrations. La Vierge est célébrée annuellement le 8 décembre et cette fête est précédée d’une neuvaine.

Description


Lieu de recueillement
© IPIR 2010, soumis à copyright

La spiritualité n’appartient pas au monde physique et désigne la vie en soi, existant dans chaque être à divers degrés. Les pratiques cultuelles sont l’expression de la spiritualité, elles sont de l’ordre du visible et de l’agir. Les pratiques cultuelles peuvent inclure des rites, des prières (dévotions, neuvaines, etc.), des observances (sacrifices, jeûnes, vœux, vertus) et des objets (statues, chapelets, médailles). La célébration quotidienne de l’eucharistie et la célébration fréquente du sacrement de la pénitence et de la réconciliation sont des exemples de pratiques cultuelles dans les constitutions. Il en va de même pour la célébration de la liturgie des Heures ainsi que les louanges et l’adoration dans l’oraison quotidienne.

Parmi les dévotions propres aux Petites Franciscaines de Marie, la dévotion aux fondatrices est célébrée le 13 novembre. Les Petites Franciscaines de Marie commémorent également la mort et le transitus, i.e. le mémorial du trépas de saint François d’Assise le 3 octobre. Sa fête, le 4 octobre, est précédée d’une neuvaine. Cette fête est soulignée dans toute la congrégation et inscrite dans les Constitutions actuelles.

Les Petites Franciscaines de Marie vouent également une dévotion au Sacré-Cœur de Jésus, en tant que symbole de l'amour divin par lequel le fils de Dieu a donné sa vie pour les hommes. Enfin, les sept douleurs et les sept allégresses de Joseph sont priées le mercredi, en souvenir des situations difficiles vécues au début de la communauté. La fête de saint Joseph est célébrée le 19 mars. L’Ordo franciscain, calendrier liturgique annuel précisant l’eucharistie et la liturgie des Heures correspondant aux jours de l’année, contribue aux pratiques cultuelles des Petites Franciscaines de Marie. Ordo signifiant « ordre » ou « disposition », ets un livret comportant aussi toute une série de renseignements utiles à la vie liturgique et diocésaine ainsi qu’un calendrier des fêtes. Certaines de ces fêtes ne figurent pas dans l’Ordo liturgique romain comme celle des stigmates de saint François, le 17 septembre, la célébration du transitus, le 3 octobre, ainsi que la vénération de la relique de saint François.

Les Petites Franciscaines de Marie soulignent également le renouvellement de leurs vœux le 14 avril, jour des premiers vœux de saint François. Enfin, la dévotion du chemin de croix est inscrite dans les constitutions des fondatrices des Petites Franciscaines de Marie. D’abord un exercice de méditation sur la passion du Sauveur, elle est une invitation à suivre le Christ, à porter la croix avec lui. Le plus grand artisan de cette dévotion est sans doute saint Léonard de Port-Maurice, qui érigea près de 600 chemins de croix en vingt ans de ministère.

Comme saint François d’Assise, les fondatrices des Petites Franciscaines de Marie ont voulu vivre selon l’Évangile. Elles ont laissé en héritage leur confiance en la providence et leur respect du prêtre à la manière de saint François. Encore aujourd’hui, les Petites Franciscaines de Marie ont pour vocation de mener sur terre une vie de charité et de vouer amour, respect et confiance à la Vierge. Dans l’Église et pour l’Église, elles veulent être une présence d’Évangile, en répondant aux besoins de leur milieu.

Localisation

Municipalité: Baie-Saint-Paul
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
Lieu: Maison mère des Petites Franciscaines de Marie, 63, rue Ambroise-Fafard, Baie-Saint-Paul (Qc), G3Z 2J7
Téléphone: 418-435-3520
Télécopieur: 418-435-5318
Site Web: http://www.espacemusealpfm.com

Source

Sœur Marie-Marthe Bouchard
Lien avec la pratique : À 23 ans, après la visite de l'orphelinat de l'Immaculée, à Chicoutimi, tenu par des Petites Franciscaines de Marie, sœur Bouchard se reconnaît dans les valeurs de simplicité, de bonté et de fraternité des religieuses et décide d'y d'adhérer.

Enquêteurs : Roseline Bouchard, Maude Redmond-Morrisette, Valérie Vachon-Bellavance
Date d'entrevue : 28 février 2010


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: