Neuvaine et fête de saint Joseph à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

Neuvaine et fête de saint Joseph à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Montréal
Communauté religieuse: Congrégation de Sainte-Croix

Classé sous Organisation religieuse (9200), Temps religieux (9280), Fête calendaire (9281)
et sous Pratique religieuse (9300), Cérémonie (9310), Rassemblement religieux (9318).

Historique général


Père Jean-Guy Vincent
© IPIR 2011, soumis à copyright

Instituée au 15e siècle, la fête de saint Joseph, célébrée le 19 mars, est devenue obligatoire dans toute l’Église catholique en 1621 sous le pontificat de Grégoire XV. Une dévotion populaire naît alors et connaîtra son apogée au 19e siècle. En 1624, saint Joseph est nommé patron du Canada. Puis, le 8 décembre 1870, le pape Pie IX le déclare patron de l'Église universelle.

Saint Joseph est le patron de la Sainte Famille. Considéré comme le père nourricier et le gardien de la Sainte Famille, il est le saint patron des familles, des artisans, des travailleurs et des mourants. Il est invoqué comme intercesseur auprès de Dieu. Saint Joseph occupe une place importante dans la congrégation de Sainte-Croix, même si cette dernière a pour patronne Notre-Dame-des-Douleurs. En effet, en 1837, le prêtre Basile-Antoine Moreau fonde la congrégation de Sainte-Croix, dont il comparait les frères, les pères et les sœurs, à la Sainte Famille. Par conséquent, les prêtres sont appelés pères salvatoristes, tandis que les frères, d’abord nommés frères de Saint-Joseph puis frères de Sainte-Croix, sont plus tard appelés frères Joséphites. Quant aux religieuses, on les nomme marianites de Sainte-Croix, en référence à Marie.

La congrégation de Sainte-Croix a fondé plusieurs écoles au Québec, dont le Collège Notre-Dame, où le frère André a travaillé comme portier avant de bâtir l’Oratoire Saint-Joseph. Le frère André, humble et pauvre, fut attiré par la personnalité de saint Joseph qui, sous certains aspects, lui ressemblait. Il fit d’abord construire, en 1904, une modeste chapelle où l’on venait prier saint Joseph, puis celle-ci fut agrandie dans la première moitié du 20e siècle pour devenir l’Oratoire Saint-Joseph, un important lieu de pèlerinage. Saint Joseph était déjà fêté avant la première neuvaine organisée à l’Oratoire en 1921, mais les célébrations n’étaient pas aussi organisées qu’aujourd’hui. L’idée d’une neuvaine de prières à saint Joseph vient de la population, notamment des malades que le frère André visitait.

Description


Fête de saint Joseph
© IPIR 2011, soumis à copyright

La neuvaine est une dévotion de neuf jours dédiée à saint Joseph et destinée à obtenir des grâces. Se déroulant du 10 au 19 mars, elle comporte la récitation quotidienne d'une prière adressée au saint. Les gens sont invités à se rendre à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal pour une prière à la fois personnelle et communautaire : la confiance en Dieu et en saint Joseph ainsi que la persévérance dans la prière durant neuf jours sont rappelées à cette occasion.

Lors de la neuvaine, des prédications sont organisées deux fois par jour, à 14 h dans la basilique, puis à 19 h 30 dans la crypte. Un animateur évoque alors un saint, un aspect de la spiritualité ou encore témoigne du lien de sa communauté avec saint Joseph. De multiples activités sont également proposées durant la neuvaine, des visites guidées et des pèlerinages étant par exemple organisés par des unités pastorales pour cette fête. La musique est également présente sous la forme de concerts, d’orchestres ou de chants. Cette période est vécue comme un moment de ferveur pour vivre la foi communautaire, grâce à saint Joseph. Étant en période de carême, les fidèles ont aussi la possibilité de rencontrer un prêtre et de recevoir le sacrement du pardon. Le dernier jour de la neuvaine, le jour de la fête de saint Joseph, trois grandes célébrations ont lieu dans la basilique avec la participation des évêques du Québec et du Canada. Les Petits Chanteurs du Mont-Royal participent aux trois célébrations à 10 h, à 14 h 30 et à 19 h 30. Cette dernière messe, célébrée par l’évêque, rassemble des fidèles provenant du grand Montréal et du diocèse.

Puisque le comité de liturgie souhaite que la population participe à ces messes, ce sont des fidèles qui présentent les offrandes, comme le pain, le vin et les fleurs lors des cérémonies. Ces fidèles sont accompagnés par des prêtres et des Petits Chanteurs du Mont-Royal, qui chantent lors de la procession. Certains objets évoquant un personnage ou bien un aspect de la spiritualité sont portés en procession durant l’homélie à l’occasion de cette journée spéciale. Aussi, lors de la prédication, des symboles rattachés à la basilique sont mis en valeur, comme des clochettes et des ombrelles portant la mention « Basilique Saint-Joseph du Mont-Royal ». De nombreux chants dédiés à saint Joseph accompagnent les processions, tels que « L’Église te vénère » et «Noble époux de Marie », un chant plus connu parfois chanté à d’autres moments de l’année. On retrouve également des prières dédiées à saint Joseph, comme le « Souvenez-vous ». Lors de la célébration, des textes bibliques du carême peuvent être lus, ainsi que d’autres textes bibliques choisis pour la neuvaine.

Pour organiser la neuvaine, le comité liturgique se réunit dès le mois de juin afin de former une équipe comprenant des religieux et des religieuses, des responsables de la liturgie, etc. La revue « L’Oratoire » publie un cahier spécial sur la neuvaine pour les personnes ne pouvant y participer. Chaque année, l’équipe choisit un thème rassembleur faisant écho à des évènements qui se sont déroulés au sein de l’Église durant l’année. En 2010, la canonisation du frère André a inspiré le thème « Tous appelés ». Des affiches sur le thème choisi sont ensuite fabriquées, ainsi qu’un feuillet de prières, envoyé aux familles, et un livret de chants, remis aux participants lors des célébrations.

Depuis 1921, la neuvaine à saint Joseph a toujours eu lieu à l’Oratoire. La cérémonie est restée sensiblement la même, centrée sur la célébration eucharistique, bien que de nouveaux chants ont été intégrés aux célébrations.

Apprentissage et transmission


Fête de saint Joseph
© IPIR 2011, soumis à copyright

Aujourd’hui, même si la moyenne d’âge des participants est plutôt élevée, on remarque la venue de jeunes pour certains grands évènements telle la canonisation du frère André. Il faut également noter l’apport des communautés culturelles qui font évoluer les pratiques en y apportant leurs traditions. L’apprentissage se fait essentiellement dans le contexte familial, toute la famille pouvant participer aux neuvaines. L’apprentissage peut également se faire par l’intermédiaire des écoles privées catholiques ou des communautés religieuses qui invitent les écoles voisines à participer à la neuvaine ou à organiser un pèlerinage pour cette occasion.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
Lieu: Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, 3800, chemin Queen Mary, Montréal (Qc), H3V 1H6
Téléphone: 514-733-8211
Site Web: http://www.saint-joseph.org/

Source

Père Jean-Guy Vincent
Titre, rôle et fonction : Père Jean-Guy Vincent est membre de la congrégation de Sainte-Croix et membre du comité de liturgie.
Lien avec la pratique : Il entre à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal en 1984 en tant que responsable de la liturgie avant de devenir vice-recteur de la pastorale de 2005 à 2009. Il est un des responsables de la préparation des neuvaines.

Enquêteurs : Marjolaine Boutin, Mathilde Lamothe
Date d'entrevue : 13 juin 2011


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: