Le rôle du Conseil des Anciens au sein de l'église presbytérienne — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

Le rôle du Conseil des Anciens au sein de l'église presbytérienne

Tradition: Christianisme
Appartenance: Protestantisme
Groupe: Presbytérien
Diocèse, association ou regroupement: Église presbytérienne du Canada / Presbyterian Church in Canada (Presbytery of Québec)
Paroisse, congrégation ou équivalent: St. Andrew's Presbyterian Church (Québec)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Structure (9210), Structure communautaire (9214).

Historique général


Réunion du Conseil des Anciens de la St-Andrew's Presbyterian Church à Québec
© IPIR 2011, soumis à copyright

Le mot « presbytérien » vient du grec « presbyteros » qui signifie « elder » ou « ancien » en français. L’Église presbytérienne est une Église réformée, c’est-à-dire qu’elle préconise une structure non hiérarchisée qui favorise l’implication et la coopération dans l’église tant des membres du clergé que des laïcs. Il semble qu’une forme de Conseil des Anciens (de Council of Elders) aurait existé dans le presbytérianisme dès les premiers enseignements de Calvin qui prônait ce type de partage des responsabilités entre le clergé et les laïcs.


Les idées de Calvin ont été introduites en Écosse par John Knox au 16e siècle, ce dernier étant le fondateur du presbytérianisme. Il est important de spécifier que le terme « ancien » ne réfère pas à l’âge des membres du conseil, mais plutôt à leurs qualités de bons chrétiens et à leur niveau élevé de sagesse et de jugement. Il existe deux types d’anciens soit les « teaching elders » et les « ruling elders ». Les premiers correspondent aux pasteurs ordonnés tandis que le deuxième groupe est composé de laïcs. Le partage de l’autorité en ce qui concerne le bien-être de la congrégation se fait entre les deux groupes d’anciens.


Le Conseil des Anciens est formé par les ruling elders. Le pasteur de la paroisse y agit à titre de modérateur. Le presbytérianisme est caractérisé par un système de cours. Les décisions concernant les églises sont prises en assemblée générale et sont transmises aux différentes congrégations. La première instance agissant au sein de chaque congrégation est le Conseil des Anciens. Sur le plan régional, on retrouve le consistoire ou « presbytary » qui correspond pour l’église St. Andrew’s au Presbytary of Quebec. Le consistoire se rencontre environ quatre fois par année et regroupe les pasteurs de chacune des congrégations membres ainsi qu’un ancien de chacun des conseils. La dernière cour est le synode. Cette dernière se réunit une fois l’an lors de l’Assemblée générale. Le synode est composé d’une centaine de membres divisés à parts égales entre les laïcs et les membres du clergé de chaque congrégation. L’église St. Andrew’s appartient au Synod of Quebec and Eastern Ontario. C’est lors de l’Assemblée générale que sont prises les décisions concernant la direction que prendra l’église presbytérienne du Canada dans l'avenir.

Description


Révérende Katherine Burgess et le Conseil des Anciens durant le sacrement de la communion
© IPIR 2011, soumis à copyright

Le but du Conseil des Anciens est de veiller, de concert avec le pasteur, à l’épanouissement spirituel et social de la congrégation dans laquelle il œuvre. Pour ce faire, le conseil se réunit environ une fois par mois ou au besoin. On discute alors notamment des missions et des programmes d’enseignement pour enfants et adultes. On planifie les services religieux spéciaux comme Noël ou Pâques et l'on fixe les dates des autres cérémonies. Les affaires courantes concernant la gestion de l’église y sont aussi réglées. Ces réunions sont toujours confidentielles et les décisions prises lors du conseil demeurent entre les membres. Chaque réunion est assez formelle puisqu’un ordre du jour est préalablement établi par le conseil et la rédaction d’un procès-verbal de qualité par le clerk est considérée comme une tâche primordiale. À ce sujet, chaque procès verbal est relu en début de réunion, adopté et signé par le clerk et le pasteur. Une fois l’an, les procès verbaux sont soumis à la vérification du consistoire d’où l’importance d’un travail rigoureux et transparent. 


Les Anciens ne sont pas choisis pour leur âge, mais pour leurs qualités de bons chrétiens. Les paroissiens qui sont de bons candidats vivent leur foi au quotidien, suivent les valeurs de Jésus, du Saint-Esprit et de Dieu le Père, se montrent respectueux et à l’écoute des autres, savent conseiller leurs confrères et consœurs judicieusement et aiment leur prochain. Les futurs membres sont remarqués par les anciens qui proposent leurs noms au pasteur. Ce dernier les approche, aidé également par les Anciens. La décision de s’impliquer au sein du Conseil des Anciens n’est pas prise à la légère et nécessite une grande réflexion étant donné les responsabilités qui lui sont associées. Une fois que le paroissien accepte, son nom est soumis à l’ensemble de la congrégation qui vote. La décision finale d'accepter un nouveau membre au sein du groupe, même s'il est élu, revient au conseil. Il n’est pas possible de se proposer soi-même pour ce rôle, mais il arrive que la suggestion d’un candidat émerge d’un membre de la congrégation plutôt que des Anciens eux-mêmes. Une fois élus, les nouveaux membres sont ordonnés par le pasteur lors d’une cérémonie survenant lors du service dominical. Le nouveau membre prononce alors des vœux. Le Conseil des Anciens accueille les nouveaux élus par une poignée de main de l’amitié. La présence du reste de la congrégation est vitale, car il s’agit d’une cérémonie visant à lui présenter les nouveaux membres du conseil qui lui sont à présent dévoués. 


Les Anciens une fois ordonnés étaient, jusqu’à tout récemment, membres du conseil à vie. Depuis quatre ou cinq ans, les synodes canadiens ont décidé en Assemblée générale de créer un « term eldership », soit un mandat renouvelable de six ans auprès du Conseil des Anciens. Les Anciens ayant déjà accepté un mandat à vie continuent de remplir leur rôle, mais les nouveaux membres ordonnés ont désormais la possibilité de s’engager pour une plus courte période. Si toutefois un Ancien nommé à vie ne se sent plus en mesure de remplir son rôle, il peut se déclarer inactif pour une période de temps. 


Les membres du Conseil des Anciens doivent établir de bons liens avec l’ensemble de leur congrégation. À St. Andrew’s, après la célébration dominicale, on prend le café au Kirk Hall. L’occasion est alors idéale pour les Anciens de discuter avec les membres de la congrégation et de s’assurer du bien-être de tous. Les Anciens assurent une bonne écoute et conseillent leurs confrères et consœurs. Ils peuvent aussi proposer à certains leur aide pour la semaine à venir et sont parfois appelés à jouer le rôle de médiateur dans un conflit. Il arrive que les Anciens visitent des paroissiens malades ou qu’ils organisent une collecte de fonds pour soutenir une personne en difficulté financière. En plus de servir le plus justement leur communauté, les Anciens sont amenés à remplir divers rôles. Par exemple, lors du départ de leur pasteur, ils doivent s’assurer de trouver un remplaçant. En l’absence du ministre du culte, ils doivent aussi veiller au bon déroulement des services dominicaux. Ils entérinent des décisions comme celles de recueillir des denrées périssables à chaque semaine pour les offrir à Moisson Québec. Les Anciens sont également présents lors des baptêmes et des communions pour soutenir le pasteur. Lors d’un baptême, ils sont là pour présenter l’enfant ou le nouveau membre à la congrégation. Lors de la communion, les Anciens sont responsables d’amener le pain au reste de la congrégation tandis que c’est le pasteur qui le présente aux membres du conseil. Ce geste d’échange place chaque membre de la congrégation, malgré ses fonctions spécifiques, sur un pied d’égalité, chacun y étant vu comme un maillon d’une même chaine.

Apprentissage et transmission


Gina Farnell, clerk au sein du Conseil des Anciens de la St-Andrew's Presbyterian Church à Québec
© IPIR 2011, soumis à copyright.

Il n’y a pas de formation nécessaire pour faire partie du Conseil des Anciens. En effet, c’est pour ses qualités personnelles qu’un nouveau membre est choisi et non pour ses connaissances religieuses. Toutefois, une fois élu, il est possible de suivre plusieurs formations en ligne notamment sur le leadership dans l’église ou sur la pensée à l’origine du système presbytérien de cours. Il existe aussi trois collèges presbytériens, à Montréal, Toronto et Vancouver, qui offrent des ateliers estivaux de formation pour les Anciens.

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
Lieu: Église St. Andrew's de Québec, 106, rue Sainte-Anne, Québec (Qc), G1R 3X8
Téléphone: 418-694-1347
Télécopieur: 418-694-3331
Site Web: http://www.standrewsquebec.ca/

Source

Gina Farnell
Titre, rôle et fonction : Gina Farnell est « clerk of session » au sein du Conseil des Anciens.
Lien avec la pratique : Elle est par ailleurs membre à vie du Conseil des Anciens depuis plus de quinze ans.

Enquêteur : Francesca Désilets et Marie-Eve Samson
Date d'entrevue : 9 mars 2011


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: