La tradition augustinienne — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

La tradition augustinienne

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Communauté religieuse: Augustins de l'Assomption

Classé sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Récit fondateur (9241)
et sous Pratique religieuse (9300), Pratique spirituelle (9330), Guide spirituel (9331).

Historique général


Les Confessions, un ouvrage rédigé par saint Augustin
© IPIR 2011, soumis à copyright

Augustin d’Hippone (354-430) est un théologien chrétien ayant exercé les fonctions de prêtre et d’évêque. La règle de vie de saint Augustin dérive de ses écrits, notamment les lettres rédigées à sa sœur résidant dans une communauté de femmes. Ces propos n’ont pas été formulés dans le but d’écrire une règle, mais plutôt de transmettre des conseils sur la vie en communauté.

Description


Père Marcel Poirier
© IPIR 2011, soumis à copyright

La pensée de saint Augustin se distingue par un modèle de vie communautaire particulier où la spiritualité joue un rôle important et par l’absence de règles contraignantes. D’autres règles de vie, par exemple, insisteront sur le travail et la prière. Les Augustins de l’Assomption ont retenu trois éléments de l’esprit du saint dans leur manière de faire : unité, charité et vérité. La Règle de Vie des Augustins de l'Assomption comprend 8 sections traitant notamment de la vie communautaire, des vœux, de l'apostolat et de la prière.


Dans la tradition augustinienne, on préconise l’unité des membres d’une communauté : « Tout d'abord, pourquoi êtes-vous réunis sinon pour habiter ensemble dans l'unanimité, ne faisant qu'un cœur et qu'une âme en Dieu.» (Règle de vie) Ainsi, les biens sont mis en commun et partagés selon les besoins de chacun. Les décisions ne sont pas prises par vote majoritaire, mais par consensus. 


La charité réfère au fait de poser des gestes pour le bien des personnes. Les membres n’œuvrent pas pour eux-mêmes, mais avant tout pour le bien de la communauté : « La charité en effet, comme il est écrit, ne recherche pas ses intérêts; cela veut dire qu'elle fait passer ce qui est commun avant ce qui est personnel, et non ce qui est personnel avant ce qui est commun. » (Règle de vie). 


La vérité est celle révélée par la bible. Saint Augustin accordait une grande importance au Nouveau Testament et aux Évangiles en particulier. Les Augustins de l’Assomption s’y réfèrent dans leur réflexion, leur prédication et leur travail. En ce sens, leur manière de prier est axée sur l’étude de la Parole de Dieu. Chacun est invité à faire une lecture spirituelle. Augustin a constamment cherché à mieux comprendre Dieu. La tradition augustinienne insiste sur un Dieu amour. Augustin fait état dans Les Confessions, une œuvre autobiographique, de sa quête de Dieu. Il relate ses limites et ses péchés afin de démontrer que Dieu a été bon pour lui. Il explique comment il a agi et comment la présence de Dieu l’a aidé à faire autre chose. «C’est confesser l’aide qu’il a reçu de Dieu.» affirme le père Marcel Poirier. Dans la réflexion de saint Augustin, la foi est un choix réitéré : «Le geste de foi est comme un geste d’amour […] c’est quelque chose qui doit être renouvelé continuellement. […] Tous les grands saints traversent une période noire. Notre foi on la voit aussi comme ça, c’est un cheminement du cœur et pas seulement de l’esprit.» affirme le père Marcel Poirier.

Apprentissage et transmission


Formation des Laïcs de l'Assomption sur la tradition augustinienne par père Edouard Shatov
© IPIR 2011, soumis à copyright

La pensée augustinienne s’acquiert tout au long du processus de formation et d’intégration d’une communauté d’Augustin de l’Assomption, c’est-à-dire lors du postulat, le noviciat et les vœux temporaires. Les membres de la communauté étant invités à se former continuellement, le cheminement se poursuit lors des vœux perpétuels.

Pour les religieux, la pensée augustinienne s’acquiert tout au long du processus de formation. Cela commence dès le postulat et s'intensifie durant le noviciat jusqu'aux vœux perpétuels.  Même après l'engagement définitif, les membres de la communauté étant invités à se former continuellement.

Les laïcs associés à la congrégation, "Laïcs de l’Assomption", découvrent la pensée augustinienne lors de leurs  rencontres mensuelles et lors d’activités du Centre Culture et Foi du Montmartre canadien. Différents formateurs, dont des Augustins de l’Assomption, contribuent au cheminement spirituel des personnes et à la transmission du charisme de la communauté.


 

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
Téléphone: (418) 681-7357
Télécopieur: (418) 682-1492
Site Web: http://www.lemontmartre.net/index.htm
Ressources:

Il est possible de lire la Règle de saint Augustin et la Règle de Vie des Augustins de l'Assomption sur le site web de la Congrégation de la province de France.


Source

Le père Marcel Poirier
Titre, rôle et fonction : Supérieur provincial de la communauté
Lien avec la pratique : Le père Marcel Poirier occupe le poste de supérieur provincial des Augustins de l'Assomption de l'Amérique du Nord. Il a intégré la congrégation en 1962. Après des études en philosophie, en théologie et en sociologie, il a enseigné pendant 13 ans au Séminaire de saint Augustin à Cap-Rouge. Ensuite, il a assumé différentes responsabilités à l'intérieur de la congrégation pour le groupe québécois et à l'international.

Enquêteurs : Francesca Désilets, Maxime Paquet
Date d'entrevue : 27 juin 2011


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: