Les célébrations de la canonisation du frère André en 2011 — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

Les célébrations de la canonisation du frère André en 2011

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Montréal
Communauté religieuse: Congrégation de Sainte-Croix

Classé sous Pratique religieuse (9300), Cérémonie (9310), Rassemblement religieux (9318).

Historique général


Vigile de prières dans la crypte le 16 octobre 2010
© IPIR 2011, soumis à copyright

Appuyée par la Congrégation de Sainte-Croix, la cause du frère André a été introduite le 7 novembre 1940. Trente-huit ans plus tard, soit le 12 juin 1978, Paul VI déclara le frère André vénérable en reconnaissant sa vie chrétienne exemplaire. Grâce à la guérison miraculeuse de Joseph Audino survenue après une faveur obtenue grâce à l'intercession du frère André, il fut déclaré bienheureux, le 23 mai 1982, par Jean-Paul II.


À la suite de cette annonce, la recherche d’une guérison inexplicable attribuée à l’intercession du frère André fut attendue. Plusieurs cas furent étudiées. Finalement, le cas d'une personne atteinte d'une maladie incurable guérie par le frère André fut présenté au tribunal diocésain et à la Congrégation pour la cause des saints à Rome. Le frère André a été déclaré saint le 17 octobre 2010 par le pape Benoît XVI.

Description


Acclamation de la foule avec les tissus blancs
© IPIR 2011, soumis à copyright

Lors de l'annonce de la prochaine canonisation du frère André, les responsables de l’Oratoire Saint-Joseph ont formé un comité des célébrations avec à sa tête le recteur.  Il fallait trouver un thème rassembleur qui présenterait toutes le facettes de la vie et l'oeuvre du saint frère André.  C'est autour du thème,  « Un frère, un ami, un saint » que le comité organisateur a développé  les activités et les célébrations de la canonisation. Ce thème met l'accent sur la vie religieuse exemplaire d'André Bessette, mais aussi sur sa vision de la vie fraternelle, car comme un frère, il accueillait les gens simplement. 

Le rite de canonisation avait lieu au Vatican, la Congrégation de Sainte-Croix a organisé et invité les pèlerins à se rendre à Rome pour célébrer cet événement. Des temps de prières pour les pèlerins, une vigile, ainsi qu’une messe d’action de grâce ont été prévus pour les célébrations canadiennes au Vatican.

À Montréal, l’Oratoire a organisé deux évènements à grand déploiement. Tout d’abord, une nuit de prière qui s’est déroulée dans la nuit du 17 octobre pour accompagner les gens présents à Rome. En effet, de 19h30 à 4h dans la nuit, des groupes de croyants se sont relayés pour animer les pèlerins venus se recueillir à la crypte de l’Oratoire. La Famille Marie-Jeunesse, famille spirituelle de jeunes et nouvelle communauté dans l'Église, ainsi que les Fraternités monastiques de Jérusalem ont assuré une partie de l’animation.

Cette nuit là, les fidèles ont pu assister à la diffusion simultanée du rite de canonisation qui se déroulait à Rome. Pour clore l'événement, la messe de 11h du dimanche a été consacrée à ce moment important. L’icône officielle de la canonisation du saint frère André a été dévoilée et bénie. Elle est maintenant installée dans la première chapelle.

Les responsables de la programmation souhaitaient que les fidèles de tout le Québec puissent participer aux célébrations de canonisation du nouveau saint canadien. En effet, la réputation de thaumaturge du frère André était bien établie partout au Québec. Le 30 octobre 2010,  une messe solennelle était célébrée au Stade olympique en l’honneur de la canonisation du frère André. La cérémonie bien que grandiose dans les moyens utilisés, se voulait simple et humble à l'image du frère André.  Le comité organisateur, ainsi que le comité de liturgie ont préparé une cérémonie permettant aux croyants d'exprimer leur dévotion au saint frère André.

La cérémonie a eu lieu au Stade olympique qui permet d'accueillir 65 000 personnes. Pour l'occasion, l'Oratoire s’était en quelque sorte déplacé en ce lieu. Un crucifix en bronze, le même que l’on retrouve en bois à la basilique avait été installé au Stade. La cloche pour appeler les fidèles à la prière de la première chapelle de 1909 avait été déplacée pour l'occasion.  La Maîtrise des Petits Chanteurs du Mont-Royal assurait la partie musicale de la célébration, soutenue par des musiciens et de nombreuses chorales.


Lors de la célébration, l’accent a aussi été mis sur le frère André dans la communion des saints et des bienheureux du Canada. Lors de la procession d’entrée, un chant en lien avec la litanie des saints accompagnait l’entrée solennelle du reliquaire du saint frère André afin de symboliser son entrée parmi les saints. Pour que chacun puisse participer à cette grande fête, on avait demandé aux fidèles d'apporter une tissu blanc pour pouvoir exprimer sa joie lors des acclamations.

Les festivités entourant la canonisation du frère André ont pris fin le 31 octobre, avec une messe honorant les membres de la famille du saint.



Une exposition temporaire sur la vie et l’œuvre du frère André a été inaugurée au musée de l’Oratoire et la section de l’Oratoire consacré au saint a été renouvelée, en y ajoutant des objets liés à la canonisation.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
Lieu: Oratoire Saint-Joseph, 3800, chemin Queen Mary, Montréal (Qc), H3V 1H6
Téléphone: 514 733-8211
Télécopieur: 514 733-9735
Site Web: http://www.saint-joseph.org/

Source

Père Claude Grou
Titre, rôle et fonction : En 2011, le père Claude Grou était recteur de l’Oratoire Saint-Joseph depuis 6 ans.
Lien avec la pratique : Il est entré dans la Congrégation de Sainte-Croix en 1962. En 1964, il part pour l’Inde et revient au Québec en 1980. En 1986, il est nommé supérieur général à Rome, poste qu’il occupera jusqu’en 1998. En 2004, il est nommé responsable des célébrations du centenaire de l’Oratoire.

Enquêteurs : Marjolaine Boutin, Mathilde Lamothe, Daniela Moisa, Maude Redmond, Marie Renier
Date d'entrevue : 10 juin 2011

Fiches associées

  • Le procès en canonisation du frère André

    La canonisation est un rituel pratiqué par l'Église catholique afin d'élever une personne exemplaire au rang de saint. Le processus de canonisation est long et complexe. Pour être déclarée saint, il faut que le candidat réponde à certaines exigences: une vie chrétienne exemplaire, avoir [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: