La Maison Bon-Pasteur de Matane — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

La Maison Bon-Pasteur de Matane

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Rimouski
Communauté religieuse: Soeurs du Bon-Pasteur de Québec

Classé sous Organisation religieuse (9200), Mission (9260), Oeuvre (9262).

Historique général


Soeur Simonne Guillemette et soeur Céline Lévesque
© IPIR 2011, soumis à copyright

Arrivées à Matane en 1883, les Sœurs du Bon-Pasteur de Québec ont eu une influence importante comme enseignantes. Leurs écoles ont été reprises par l'État dans le courant des années 1960. La Maison Bon-Pasteur de Matane a été fondée en 1986, à la demande des gens du milieu et des Chevaliers de Colomb qui souhaitaient une maison pouvant accueillir des femmes en difficulté et leurs enfants. Comme cette œuvre s'inscrivait dans leur mission, les Sœurs du Bon-Pasteur ont fait l'acquisition d'une maison pour répondre aux besoins exprimés.

Description


Le salon chaleureux de la Maison Bon-Pasteur, foyer d'hébergement occasionnel
© IPIR 2011, soumis à copyright

Au départ, la Maison Bon-Pasteur hébergeait des femmes pour une durée indéterminée. Les religieuses ont constaté que ce type d'aide ne leur permettait pas de se prendre en charge et de faire les démarches nécessaires pour se sortir de leur détresse. En 1991, ce centre d'hébergement est également devenu un centre de jour accueillant à tout moment des personnes nécessitant aide et soutien moral ou alimentaire. À présent, le centre ne les héberge que pour une très courte durée afin de leur faire prendre conscience de la nécessité de résoudre leurs problèmes. Depuis quelques années, la Maison ouvre aussi ses portes à des hommes. Ce centre de jour offre plusieurs activités, telles que la couture, le yoga et la musicothérapie. Un soir par semaine, les bénéficiaires peuvent venir y prendre un souper. Ainsi, la Maison Bon-Pasteur est un lieu chaleureux d'accueil et de rencontres pour des personnes seules.


La Maison est un lieu central pour le Comité Partage Tremplin. La paroisse, le CLSC, et d'autres organismes d'assistance réfèrent les personnes dans le besoin à la Maison Bon-Pasteur. En plus de l'hébergement, les religieuses apportent de l'aide matérielle en offrant des coupons pouvant être échangés contre des biens et services de première nécessité dans des commerces du quartier.


La Maison Bon-Pasteur a développé une collaboration avec la cuisine collective. Les religieuses envoient régulièrement leurs visiteurs dans ce centre où, pour 1 $, les personnes inscrites peuvent venir faire la cuisine avec d'autres et partager un repas. Le personnel religieux travaille aussi en étroite collaboration avec d'autres organismes du milieu. Par exemple, la Gigogne, association qui vient en aide aux personnes souffrant de violence conjugale, les réfère chez les Sœurs du Bon-Pasteur lorsqu'elle manque de lits. La Maison reçoit des itinérants, des personnes seules qui traversent une période difficile et des femmes vivant une séparation conjugale.


En 2011, sœur Céline Lévesque et sœur Simonne Guillemette ont reçu, des mains du député de Matane, la médaille de l'Assemblée nationale afin de souligner leur dévouement envers les personnes démunies.

Localisation

Municipalité: Matane
Région administrative: 01 Bas-Saint-Laurent
Lieu: Maison Bon-Pasteur, 144, rue J.-Octave Lebel, Matane, QC G4W 3E6
Téléphone: 418-562-5851

Source

Sœurs Céline Lévesque et Simonne Guillemette
Titre, rôle et fonction : Elles sont responsables de la Maison Bon-Pasteur de Matane.

Enquêteurs : Marie Renier, Valérie Vachon-Bellavance
Date d'entrevue : 6 septembre 2011


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: