La tradition musicale évangélique — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

La tradition musicale évangélique

Tradition: Christianisme
Appartenance: Protestantisme
Groupe: Évangélique
Diocèse, association ou regroupement: Association d'Églises baptistes évangéliques (Fellowship of Evangelical Baptist Churches)
Paroisse, congrégation ou équivalent: Église évangélique baptiste de Québec

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique de communication religieuse (9350), Chant et cantique (9354).

Description


Jimmy Lahaie et et sa guitare
© IPIR 2012, soumis à copyright

Jimmy Lahaie est un guitariste professionnel qui enseigne également la production en studio. Héritage est un projet récent auquel il participe depuis un an et demi, avec la collaboration de Sébastien Demrey, un chanteur et producteur en studio. Le groupe s’est formé vers la fin de l’été 2010. On retrouve sur leurs albums de nombreux instrumentistes en plus dont un guitariste, un batteur, un contrebassiste, un violoniste et un pianiste.


Le projet Héritage reprend des hymnes évangéliques connus et les réactualise, les met au goût du jour. C’est une forme de « résurrection du chant » selon Lahaie. Les deux musiciens reprennent l’arrangement pour faire ressortir le texte. Par exemple, ils changent les accords ou ajoutent une touche plus intimiste et acoustique. La mélodie est toutefois gardée intacte. Les chants peuvent être très anciens, si bien que plusieurs remontent à plusieurs centaines d’années.


Au début du projet, Lahaie est par exemple allé dans quelques-unes des plus vieilles églises évangéliques du Québec, comme à Marieville ou à Saint-Blaise, pour chercher des chants anciens dans des livres de cantiques qui s’y trouvaient. « Les ailes de la foi » est un des premiers recueils de cantiques écrits au Québec et il a aussi beaucoup nourri le répertoire d'Héritage. Les différences linguistiques et la syntaxe de l’époque sont préservées sur les albums d’Héritage. Le groupe a lancé deux albums, Héritage I (2010) et plus récemment, Héritage II (2011). Le groupe joue dans divers lieux. Il joue aussi bien dans des églises que dans des salles de concert. En 2012, le groupe se déplacera en tournée dans plusieurs pays francophones à travers le monde, notamment en Guadeloupe dans les Antilles, en Suisse et en France.


Le public qui assiste aux spectacles est généralement croyant et connaît déjà les hymnes. Toutefois, selon Lahaie, les chants s’adressent à tous. Par exemple, l’hymne Amazing Grace qui raconte l’histoire d’un marchand d’esclaves est connu de tous. Les hymnes cherchent à réconforter le cœur, l’âme. Ils contiennent des paroles encourageantes, pleines d'espoir. Les chants étaient joués dans les églises pour encourager les fidèles. Ils faisaient partie intégrante de l’assemblée et ont toujours pris une place très importante dans le culte. Les chants ont toujours fait partie des services de l’église évangélique, aussi parce qu’ils traitent de thèmes propres à la religion, comme la persévérance après l’épreuve, l’espérance d’une vie après la mort, la rencontre éventuelle de Dieu, la foi en Jésus-Christ, etc. Les gens entretiennent leur foi avec et sont encouragent face aux épreuves de l’époque grâce à la musique se;on Jimmy Lahaie. « Quand les croyants vivent des choses difficiles, les chants sont là pour les soutenir. Ils se les ont donc partagés de génération en génération, surtout de bouche à oreille.» de conclure Jimmy Lahaie


Les hymnes évangéliques sont généralement écrits par des croyants ordinaires qui ont vécu toutefois des évènements et épreuves intenses. Les histoires des hymnes racontent ces temps difficiles. Lahaie donne l’exemple du chant intitulé Quel repos céleste, qui raconte l’histoire d’un homme qui a perdu sa famille à cause d’un accident en mer. Selon Lahaie, chacun des hymnes est spirituellement très profond, ils sont poétiques et touchants. En ce qui a trait au lien entre la musique et les paroles, autrefois, il y avait quelqu’un qui écrivait un texte et la musique venait généralement après. Autrement, les gens écrivaient sur une mélodie déjà connue par le peuple, ce qui facilitait la mémorisation et la récitation des cantiques. L’écriture des paroles et de la musique de certains chants pouvaient également être échelonnés sur un temps long.


Autrefois, les hymnes étaient surtout composés au piano ou à l’orgue. Maintenant, il y a des accords et la musique est plus élaborée qu’auparavant. Les chants anciens racontaient plutôt les merveilles de Dieu, alors qu'aujourd'hui ils expriment davantage un sentiment personnel envers Dieu, un « je pour toi »; c’est une réponse à l’état de louange. Jimmy Lahaie compose des chants en liant la tradition et la modernité pour créer un nouveau répertoire.

Apprentissage et transmission


Album Héritage 2
© IPIR 2012, soumis à copyright

Jimmy Lahaie explique l’intérêt du duo pour les anciens hymnes évangéliques par le fait que lui et Demrey ont été bercés par ces hymnes dans leur jeunesse. En effet, Lahaie a été élevé dans une famille pratiquante et de musiciens. Son père était musicien professionnel et lui a appris la guitare. Jimmy Lahaie a commencé à jouer de la musique dans un groupe alors qu’il travaillait à un camp de vacances chrétien au Lac-Saint-Jean. Quelques années après, il a formé un groupe plus formel avec de bons amis, Bonaventure , et il se sont installés à Trois-Rivières. Le groupe a produit un seul album en 2007. 

Localisation

Municipalité: Laval
Région administrative: 13 Laval
Lieu: Cime musique, maison de production, 3680, Grande Allée, Laval, J4T 2V2
Téléphone: (450) 676-8642
Télécopieur: (450) 676-2463
Site Web: http://heritagemusique.com/

Source

Jimmy Lahaie
Titre, rôle et fonction : Guitariste professionnel et membre du duo de musique "Héritage"
Lien avec la pratique : Compositeur et musicien

Enquêteurs : Rémy Chhem, Marc-André Morency
Date d'entrevue : 16 octobre 2011


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: