La mission des Chevaliers de Colomb — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

La mission des Chevaliers de Colomb

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Paroisse, congrégation ou équivalent: Province de Québec

Classé sous Organisation religieuse (9200), Laïc (9250), Association religieuse (9251).

Historique général


L'emblème des Chevaliers de Colomb
© IPIR 2011, soumis à copyright

L’ordre des Chevaliers de Colomb a été fondé en 1881 par l’abbé Michael J. McGivney à New Haven au Connecticut. Après la Guerre de Sécession aux États-Unis, un grand nombre des veuves et d'orphelins sont laissés sans ressources. C’est dans le but d’offrir de l’aide à ces personnes que les Chevaliers de Colomb sont fondés. Les Chevaliers de Colomb œuvrent toujours auprès des gens en difficultés dans leur communauté. 


Au Canada, l’association des Chevaliers de Colomb a été fondée en 1897 à Montréal par le Dr James Guérin. Douze ans plus tard, on retrouvait des conseils dans toutes les provinces canadiennes. À l’échelle mondiale, l'association compte 1 750 000 membres. Au Québec, ils sont près de 100 000. 


En 2011, le Conseil dont fait partie Jean-Guy Toussaint compait 106 membres. Ils s'impliquent au niveau local. Leur principale activité est l'organisation de la Guignolée (pendant la période des Fêtes). Les fonds et les denrées recueillies sont données à la Société Saint-Vincent de Paul.

Description


Les Chevaliers de Colomb lors de la fête de l'Assomption à Notre-Dame-du-Cap
© IPIR 2011, soumis à copyright

Les Chevaliers de Colomb est un mouvement laïc à caractère social et religieux. Pour devenir membre, il faut être un homme, être baptisé dans l'Église catholique, professer la foi de l'Église catholique, vivre la pratique chrétienne dans la fraternité, d'éducation de la foi et d'engagement dans son milieu. Pour se joindre aux Chevaliers de Colomb, il faut être invité par un membre et être accepté au sein de l’association. Aujourd’hui, la sélection des nouveaux membres est moins stricte qu’à une certaine époque, car il est de plus en plus difficile de recruter de nouveaux membres. Certains chevaliers poursuivent une tradition familiale, car ils rejoignent dans cette association un père, un oncle, etc. Faire partie des Chevaliers de Colomb est valorisant et permet de recevoir une certaine formation, de même que de rencontrer des gens qui ont a cœur le bien-être de leur communauté. Les membres sont engagés auprès de leur communauté en tant que bénévole. 


Le siège central de l’association est basé au Connecticut, mais les Chevaliers de Colomb sont divisés en conseils provinciaux et régionaux. Ces derniers ont d’ailleurs beaucoup d’autonomie. Les représentants des Chevaliers de Colomb de chaque province se rencontrent une fois par année lors du congrès annuel de l’ordre. 


Les cérémonies d’accueil, ainsi que différents signes de l’association sont tenus secrets. D’ailleurs, lors de la première cérémonie, les nouveaux chevaliers doivent promettre qu’ils ne dévoileront jamais les secrets de la chevalerie. Après toutes ces années, cet engagement est encore respecté, car les Chevaliers de Colomb restent une association aux multiples secrets. Le secret est une manière de créer des liens forts entre les membres et ceux-ci restent fidèles à cet ordre toute leur vie. Les membres par un geste ou un signe se reconnaissent entre eux.
Il y a quatre degrés d'initiation correspondant aux quatre mots-clés de la devise des Chevaliers de Colomb : Unité-Charité-Fraternité-Patriotisme. La première étape vise donc l’unité. C’est le moment de mieux connaître l’association et ses engagements. Les deuxième et troisième étapes sont similaires. Les chevaliers s’engagent alors à se dévouer à leur communauté et le travail d’équipe est valorisé.


Le quatrième degré des Chevaliers de Colomb comporte moins de membres, car les hommes doivent s’engager encore plus sérieusement dans les activités de leur communauté. Certains chevaliers sont par exemple engagés au conseil de la Fabrique, au conseil municipal ou dans la commission scolaire. Lorsque le chevalier atteint ce niveau, il reçoit le costume officiel de la chevalerie qu’il pourra porter lors des grandes cérémonies. Cela comprend la cape, le chapeau, le pantalon et le veston noirs, la chemise blanche, le baudrier et l’épée. La couleur de la cape, ainsi que celle des plumes du chapeau changent selon le grade de l’individu. 


En somme, les quatre degrés de la chevalerie représentent le niveau d’engagement de la personne. Dès le premier degré, les chevaliers sont impliqués au sein de leur communauté, mais cet engagement augmente au fur et à mesure qu’ils changent de grade. 


Le mouvement a été fondée dans le but d’aider la veuve et l’orphelin. Bien que ce ne soit plus leur activité première, les Chevaliers travaillent encore au niveau du bien-être de l’Église et de leur communauté. Ils organisent plusieurs activités pour amasser des fonds qui soutiennent des organismes, des activités, des groupes et l’Église catholique. Ils supportent l’Église financièrement en acordant un support financier à l’Association des évêques catholiques du Québec ou du Canada. De plus, ils aident les agents de pastorale, ainsi que les séminaristes en payent une part de leurs études.


Les groupes de personnes à aider sont divers et multiples. C’est pourquoi tous les cinq ans, un thème est choisi pour axer le bénévolat vers un groupe en particulier. En 2011, les Chevaliers de Colomb s’engagaient principalement auprès des familles et de la jeunesse. Ils supportent par exemple les jeunes qui s’impliquent dans leur communauté et tentent de trouver des moyens d’aider les familles. 


Mouvement à caractère religieux, les Chevaliers de Colomb récitent des prières au début et à la fin de leurs activités et font parfois des partages de la parole de Dieu. De plus, un aumônier est parfois présent lors de leurs réunions. Une messe par année est célébrée spécialement pour les Chevaliers de Colomb, et ce, dans chaque localité où il y a des membres. Les Chevaliers sont aussi présents aux funérailles de l’un de leurs membres.


Les Chevaliers de Colomb sont présents lors d’évènements religieux à grand déploiement. Par exemple à la fête de l’Assomption à Notre-Dame du Cap, ils étaient également présents lors de la translation des Restes mortels de Marguerite d’Youville ou à la canonisation du frère André au Stade olympique. Lors de ces évènements, les Chevaliers sont principalement responsables de l’accueil. Lors des grandes célébrations, ils se déploient en haies d'honneur. 

Localisation

Municipalité: Saint-Jean-Port-Joli
Région administrative: 12 Chaudière-Appalaches
Lieu: Saint-Jean-Port-Joli
Ressources:

Les Chevaliers de Colomb du Québec


Source

Jean-Guy Toussaint
Titre, rôle et fonction : Jean-Guy Toussaint est né et vit à Saint-Jean-Port-Joli. Il fait partie des Chevaliers de Colomb depuis 31 ans. Il est Grand Chevalier.

Enquêteurs : Marjolaine Boutin, Louise Saint-Pierre
Date d'entrevue : 2 juin 2011


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: