Une grille de classification du Patrimoine culturel immatériel — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Nouvelles

Une grille de classification du Patrimoine culturel immatériel

Depuis 2006, la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique de l’Université Laval et l’unité de recherche en Médiation culturelle du département des Arts et Sciences de la Communication de  l’Université de Liège collaborent au développement d’une méthodologie d’inventaire du patrimoine culturel immatériel (PCI) pour les pays francophones. En signant la convention de l’UNESCO sur le PCI, les signataires s’engagent à mener des inventaires de leur patrimoine culturel immatériel. Avant de procéder à l’inventaire de leur PCI, les pays signataires doivent développer une méthodologie d’inventaire adaptée au patrimoine culturel immatériel effectuée du 14 au 21 juin 2009.

Le Québec a développé une méthodologie unique et adaptée à l’inventorisation (inventorier et informatiser les ressources du patrimoine immatériel) de son patrimoine immatériel et souhaite adapter la méthodologie à d’autres pays francophones. La Grille des pratiques culturelles développée par Jean Du Berger, ethnologue et professeur de l’Université Laval (Grille des pratiques culturelles, Québec : Septentrion, 1997), est un outil unique de classification et d’analyse des pratiques culturelles.

Un des points essentiels de la collaboration Québec/Wallonie Bruxelles portait sur l’adaptation de cet outil de classification. En 2008, lors d’une mission wallonne, les chercheurs de l’Université Laval et de l’Université de Liège ont convenu de développer une nouvelle grille du PCI inspirée des travaux de Du Berger. La mission effectuée visait à finaliser les travaux sur cet outil de classification et à prendre les arrangements pour l’édition d’une grille adaptée aux pays francophones. Cette classification du PCI deviendra un outil précieux pour les pays qui entreprennent l’inventaire de leur patrimoine immatériel.

Les sessions de travail ont réuni des participantes de l’Université Laval et de l’Université de Liège : Martine Roberge, vice-doyenne aux études de la Faculté des Lettres de l’Université Laval, professeure–adjointe au programme d’ethnologie et co-chercheure des projets d’inventaire sur le patrimoine culturel immatériel de la Chaire de recherche en patrimoine ethnologique, Université Laval; Célia Forget, ethnologue, coordonnatrice de l’Inventaire des ressources ethnologiques du patrimoine immatériel du Québec (IREPI) de la Chaire de recherche en patrimoine ethnologique, Université Laval; Louise Saint-Pierre, ethnologue, coordonnatrice de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux du Québec (IPIR) de la Chaire de recherche en patrimoine ethnologique, Université Laval; Françoise Lempereur, ethnologue, et Lucienne Strivay, anthropologue, toutes deux maîtres de conférences rattachées à l’unité de recherche en Médiation culturelle du département des Arts et Sciences de la Communication de  l’Université de Liège.

  • Accueil »
  • Nouvelles »
  • Une grille de classification du Patrimoine culturel immatériel

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: