Récit de vie

Soeur Laure-Marie Bouchard, artiste antonienne

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Chicoutimi
Communauté religieuse: Soeurs Antoniennes de Marie

Classé sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Pratique technique et artistique (9245).

Description

Soeur Laure-Marie est née le 16 juillet 1922 à Baie Saint-Paul, d'une famille de quinze enfants. La famille Bouchard est une famille de sculpteurs et de peintres naïfs reconnus. Deux de ses frères étaient sculpteurs (Stanley et Lucien) et trois de ses sœurs étaient peintres et sculpteures (Mary, Marie-Cécile et Édith). Le père, Joseph Bouchard, était un ouvrier du bois et possédait un moulin à bois que la famille nommait « le moulin César ».
Joseph Bouchard, le père, était meunier, menuisier et cordonnier à ses heures. Il fabriquait des meubles et sculptait à l’occasion et confectionnait des chaussures pour la famille. Laure-Marie se souvient d’un cheval de bois qu’il avait sculpté pour les enfants de la famille. Joseph ramassait les morceaux de bois du moulin à scie, il les faisait sécher pendant trois ans puis les préparait avec soin pour les enfants sculpteurs. Installés dans la « boutique » avec les outils du père, les enfants Bouchard sculptaient dans le pin blanc patiemment préparé, des pièces le plus souvent inspirées de la nature et de leur quotidien : animaux et personnages de la ferme.
Laure-Marie a commencé à sculpter dès l’âge de 15 ans et participera très jeune à des expositions estivales : à Baie Saint-Paul, à Québec et à Trois-Rivières, où elle gagnera plusieurs prix. Les touristes américains reconnaîtront son talent et bientôt ses œuvres se retrouveront aux États-Unis, à New York entre autres. Dès lors, les Américains de passage à Baie Saint-Paul viendront jusqu’au moulin César pour lui commander des œuvres. Aujourd’hui, une bonne partie de ses œuvres se trouvent dans la collection de M. Patrick Morgan et au musée de Charlevoix. Elle sculptera pendant dix ans avant que survienne l’événement qui changera sa vie.
Ayant reçu l’appel du Seigneur, Laure-Marie, accompagnée de sa sœur Marie-Cécile, entre chez les Antoniennes en 1947. Édith les suivra quelques années plus tard. Les sœurs Bouchard ont été élevées selon les valeurs chrétiennes et dans la foi. Elles feront toutes trois ce sacrifice pour être au service du clergé et accompagner les prêtres dans leur mission. Après le noviciat, Laure-Marie se remet à la sculpture pendant les jours de congé et pendant les vacances. À partir de ce moment, Laure-Marie mettra son talent au service de sa foi. En 1954, soeur Marie-Jésus-Hostie (Alice Martel), supérieure de la communauté et cofondatrice de la communauté, lui commande deux sculptures qui seront les œuvres les plus importantes de sa carrière. Laure-Marie pense que la révérende mère supérieure destinait ces sculptures à l’École apostolique. Malheureusement, l’école devait fermer et les sculptures, rester dans la maison mère.
Ces œuvres d’environ 1 mètre de haut, sculptées dans du pin blanc, représentent Marie, Reine du clergé et Joseph, artisan. Parmi les autres sculptures qu’elle réalisera en tant qu'antonienne, on trouve les bas-reliefs qui représentent les épis de blé et les raisins, le cerf près de l’eau vive, le poisson et le pain qui symbolise l’eucharistie et quatre crucifix, dont deux ornent les murs de la maison mère, et un qui sert toujours pour l'entrée en procession lors des funérailles.

Localisation

Municipalité: Saguenay
Région administrative: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
MRC: Le Fjord-du-Saguenay
Lieu: Maison mère des Soeurs Antoniennes de Marie, 927, rue Jacques-Cartier , Chicoutimi, G7H 2A3
Téléphone: 418 549-1055
Télécopieur: 418 549-1322
Site Web: http://www.soeursantoniennes.org

Source

Soeur Laure-Marie Bouchard
Titre, rôle et fonction : Antonienne de Marie, sculpteure

Enquêteur : Catherine Gaumond
Date d'entrevue : 24 mars 2009

Fiches associées