Les missions de la Congrégation de Notre-Dame aux États-Unis — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique culturelle

Les missions de la Congrégation de Notre-Dame aux États-Unis

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Montréal
Communauté religieuse: Congrégation de Notre-Dame

Classé sous Organisation religieuse (9200), Mission (9260), Oeuvre (9262).

Historique général


Soeur Anne Leonard
© IPIR 2009, soumis à copyright

L'implantation d'une centaine de missions de la Congrégation de Notre-Dame aux États-Unis a contribué largement au développement d'une éducation et d'un enseignement de la pastorale de qualité dans de nombreuses communautés catholiques, francophones, anglophones, de même qu'à de nombreuses communautés multiculturelles et multiethniques.
Les missions de la Congrégation de Notre-Dame aux États-Unis existent depuis 1860, la première de ces missions étant celle de Notre Dame Academy de Bourbonnais, Illinois. Il y a eu ensuite l'ouverture d'autres missions et écoles : à Portland, ME (1864), à Kankakee, IL (1865), à St. Albans, VT et à Waterbury, CT (1869), Cambridgeport, MA (1870), St. Johnsbury, VT (1879), Lewiston, ME (1882), St. Anne's, IL (1883), Aurora, IL (1884), New York et Bronx, NY (1886), Providence, RI (1890), Chicago, IL (1893), Waterburg, CT (1894). Durant le XXe siècle, de nouvelles missions, écoles ou centres de formation de la congrégation existent à : Staten Island, NY (1903 et 1931), Lewiston, ME (1908), Providence, RI (1912 et 1929), Waterbury, CT (1926), Milford, NY (1945), New Haven, CT (1950), Kankakee, IL (1951), Short Hills, NJ (1953), Bourbonnais, IL (noviciat des États-Unis)(1953), Cleveland, OH (1955), Stamford, CT (1957), South Holland, IL (1958), Schenectady, NY (1960), Ridgefield, CT (1962), Manchester, CT (1962), Norwalk, CT (1962), Quonochontaug, RI (1965), Collinsville, CT (1971), St. Charles, VA (1972), Pine Ridge, SD (1972), Hurley, VA (1976), Brookfield, CT (1982), Oglala, SD (1983), Brattleboro, VT (1983), Pawtucket, RI (1983), DeFuniak Springs, FL (1986), Pensacola, FL (1988), Oklahoma City, OK (1990), Hayesville, NC (1991), Scranton, PA (1991), New Rochelle, NY (1999). Durant le XXIe siècle, des missions de la Congrégation de Notre-Dame sont ouvertes à : West Haven, CT (2002), Hasting-on-Hudson, NY (2004), Yonkers, NY (2004), Neptune, NJ (2005), Wilton, CT (2005), Norwalk, CT et Ridgefield, CT (2006).

Description

La première mission de la Congrégation de Notre-Dame aux États-Unis (Notre Dame Academy, à Bourbonnais, IL) date de 1860 et un de ses objectifs était de côtoyer la population française de l'Illinois et de faire face à la scission de Chiniquy. D'ailleurs, plusieurs premières missions sont en liaison directe avec les francophones de différentes régions des États-Unis. La mission de Bourbonnais a été fondée à la demande du prêtre de la communauté locale, comme beaucoup d'autres missions de la congrégation aux États-Unis. Les débuts ont été difficiles. Mais, après 15 ans d'enseignement, l'école fondée à Bourbonnais par les soeurs de la Congrégation de Notre-Dame fut considérée la meilleure école du genre de l'Illinois. Ensuite, l'activité missionnaire a continué avec l'implantation d'une mission à Chicago, au sein de la communauté francophone qui y habitait. L'école ayant un profil très semblable aux écoles publiques était ouverte à toute la communauté, peu importe l'orientation religieuse.
D'autres missions importantes furent fondées dans de nombreux autres endroits des États-Unis, comme au Maine, au Vermont, au Connecticut et à New York. Au début, les sœurs étaient majoritairement originaires de l'Est du Canada mais, au fil du temps, des religieuses provenant des communautés locales sont entrées dans les missions des États-Unis, lesquelles sont devenues majoritairement anglophones. L'administration des écoles aux États-Unis était différente de celle des écoles au Canada, la laïcisation des écoles étant arrivée plus vite aux États-Unis. La structure du programme scolaire dans les écoles de la congrégation, durant l'année, est semblable à celle que l’on trouve au Canada.
En ce qui concerne l'administration des missions, elles sont toujours restées en contact et elles ont connu une centralisation administrative et financière de type fédératif. De nos jours, on trouve une centaine de missions de la Congrégation de Notre-Dame dans une trentaine de sites différents. Au fil du temps, ces missions ont raffiné et varié leurs types d'activités, passant de l'enseignement à différentes actions sociales répondant aux besoins des populations locales. De même, les sœurs des missions de la Congrégation de Notre-Dame se sont toujours adaptées aux réalités sociales de leur temps, en renonçant, pour cause de modernité, au costume religieux ou à leur nom de religieuse, au profit de vêtements ordinaires et de leur nom civil, et ce, pour respecter la vision de Marguerite Bourgeoys, selon laquelle les femmes qui la suivaient devaient premièrement être proches des gens ordinaires.
Aujourd'hui, le recrutement de nouvelles religieuses est de plus en plus difficile, au Canada et aux États-Unis, mais il y a d'autres types d'activités missionnaires modernes que les sœurs sont prêtes à adopter pour accomplir leur mission religieuse. De nouvelles missions sont ouvertes dans d'autres pays en Amérique centrale, en Afrique, en Asie et au Canada anglais. Un noviciat anglophone est actuellement ouvert à Chicago et, avec les missions aux États-Unis, la Congrégation de Notre-Dame en Amérique du Nord est une congrégation bilingue. L'espagnol et le japonais sont aussi considérés, de nos jours, comme des langues officielles de la Congrégation. La multiculturalité est devenue son trait caractéristique de la communauté.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
MRC: Hors MRC
Lieu: Maison mère de la Congrégation de Notre-Dame, 2330, rue Sherbrooke Ouest, Montréal, H3H 1G8
Téléphone: 514 931-5891
Site Web: http://www.cnd-m.org

Source

Soeur Anne Leonard
Lien avec la pratique : Sœur Anne Leonard a rempli plusieurs fonctions, durant des nombreuses années, dans les structures administratives et dans les équipes de direction des missions de la Congrégation de Notre-Dame aux États-Unis. En plus de posséder une grande espérience en gestion, sœur Anne Leonard détient un baccalauréat en Sciences sociales et éducation, une maîtrise en Histoire européenne moderne et une spécialisation universitaire en Administration.

Enquêteurs : Maude Redmond Morissette, Mario Paradis
Date d'entrevue : 20 avril 2009

Fiches associées


Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: