L'habit religieux des Augustines de Chicoutimi: Marthe et Marie des Archives — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit d'objet

L'habit religieux des Augustines de Chicoutimi: Marthe et Marie des Archives

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Chicoutimi
Communauté religieuse: Augustines de la Miséricorde de Jésus

Classé sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Pratique vestimentaire (9243)
et sous Organisation religieuse (9200), Personnel religieux (9230), Forme d'apprentissage (9233).

Historique général


Marie des Archives, gardienne du costume
© IPIR 2009, soumis à copyright


L'habit traditionnel des Augustines est originaire de la France et est « arrivé avec les fondatrices en 1639 ». Il est demeuré très semblable jusqu'au milieu des années 1960. Au Québec, le rochet (surplis) était moins plissé qu'en France et les religieuses d'ici n'ont jamais porté de chapelet à la ceinture comme leurs consœurs françaises. Les sœurs croient que ce dernier n'était pas pratique pour travailler auprès des malades. La plupart des éléments du costume étaient confectionnés et reprisés sur place par les sœurs converses, à la salle de couture du monastère. Les accessoires étaient également faits par les religieuses : cordons tissés sur un métier à tavelles pour la croix-reliquaire, bas tricotés, ceintures en cuir et souliers. 

Le 24 mai 1884, cinq Augustines de l'Hôpital général de Québec viennent prendre en charge l'Hôpital de Marine de Chicoutimi, construit en 1882-1883 à la suite de pourparlers entre Mgr Dominique Racine et les gouvernements fédéral et provincial. Les cinq Augustines, soit Mère Saint-Gabriel, Mère Marie-des-Anges, Mère Saint-Elzéar, Mère Saint-Léandre et Mère Saint-André-Bobola, reçoivent ainsi le titre de fondatrices du monastère des Augustines de Chicoutimi. Elles apportent avec elles, à bord du Vapeur Union, de nombreux coffres contenant les objets nécessaires à une première installation : des objets de culte, des pots de pharmacie et des documents. Certains sont aujourd'hui déposés aux Archives de la communauté, d'autres, d'une valeur patrimoniale, y ont été ajoutés au fil du temps.


Ainsi, selon le Journal du monastère, le 29 décembre 1925, la communauté des Augustines de Chicoutimi reçoit un cadeau important de la part de l'Hôtel-Dieu de Québec, sa maison mère : deux poupées habillées en costume canonique, nommées Marthe et Marie des Archives. Les poupées sont destinées à être déposées aux archives du monastère pour servir de modèle et de document sur les règles vestimentaires de l'ordre. Au fil des ans, les poupées sont restées aux archives et n’ont été présentées qu’une seule fois à l'occasion d'une exposition organisée par M. Luc Gagnon.

Description


Luc Gagnon
© IPIR 2009, soumis à copyright

Marthe et Marie des Archives constituent, en fait, l'image miniaturisée des deux types de costume canonique que les Augustines adoptent au Québec. Marthe représente une soeur converse et, sur le plan symbolique, l'action. Marie est l'image d'une soeur de choeur vouée à la contemplation. Les costumes des deux poupées respectent entièrement les costumes réels, et ce, à tous les points de vue.


Les textiles utilisés sont les mêmes, les couleurs, la coupe, les détails de couture et les rapports dimensionnels entre les diverses composantes. En fait, ce sont deux costumes miniatures complets et complexes, qui doivent être respectés à la lettre par les soeurs de la communauté et surtout par la soeur responsable de la roberie du monastère.


Cette pratique d'utiliser des poupées canoniques est bien en place dans tous les monastères fondés par les Augustines, au Québec, et attestée dans de nombreuses communautés religieuses de la province. Pour ce qui est de la fabrication de ces poupées, on considère généralement comme auteure la soeur responsable de la roberie. Dans le cas des poupées de Chicoutimi, il s'agit probablement de la responsable de la roberie de l'Hôtel-Dieu de Québec.

Localisation

Municipalité: Saguenay
Région administrative: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
MRC: Hors MRC
Lieu: Monastère des Augustines de Chicoutimi, 225, rue Saint-Vallier, Chicoutimi, G7H 5H6
Téléphone: 418 549-7750
Site Web: http://www.augustines.ca

Source

Luc Gagnon
Titre, rôle et fonction : M. Luc Gagnon est responsable des Archives de la communauté des Augustines de Chicoutimi. Il est historien et muséologue.
Lien avec la pratique : M. Luc Gagnon est responsable de la valorisation patrimoniale des objets appartenant à la collection du monastère des Augustines de Chicoutimi, y compris des deux poupées représentant Marthe et Marie des Archives, et ce, dans le cadre des nombreuses expositions qu'il a proposées.

Enquêteurs : Alina Nogradi, Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 7 mai 2009

Fiches associées

  • Les pratiques vestimentaires des Augustines de Chicoutimi

    Entre 1884 et 1958, il y a une première différenciation entre le costume des soeurs de choeur (qui effectuent le travail à l'hôpital) et celui des soeurs converses (qui assurent le fonctionnement quotidien de la communauté). La première différenciation visible concerne la ceinture : les soeurs de choeur [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: