Célébration du Jeudi saint à l'église Notre-Dame-de-Saint-Roch, Québec — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

Célébration du Jeudi saint à l'église Notre-Dame-de-Saint-Roch, Québec

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Paroisse, congrégation ou équivalent: Notre-Dame-de-Saint-Roch (Québec)

Classé sous Pratique religieuse (9300), Temps religieux (9280), Temps liturgique (9282).

Historique général


L'église Saint-Roch
© IPIR 2009, soumis à copyright

La fête chrétienne de Pâques trouve ses racines dans la fête juive de la Pâque (Pessah) et elle commémore la libération du peuple juif de l'esclavage qu'il subissait en Égypte. Les chrétiens ont reconnu dans la mort et la résurrection de Jésus l'accomplissement de ce que préfigurait la sortie d'Égypte : la libération du mal et de la mort et l'entrée dans la vie donnée par Dieu.
Pâques est une fête mobile. La date de la fête de Pâques n'est pas fixée par le calendrier civil. Cependant, à cause de la réforme du calendrier, les chrétiens d'orient ne célèbrent pas Pâques à la même date que les chrétiens d'occident, car ils ont gardé le calendrier julien. Les célébrations pascales forment un ensemble que l'on appelle le «triduum pascal», qui va du Jeudi saint à la nuit du samedi au dimanche de Pâques. Avec le temps, la cérémonie connaît quelques changements. Par exemple, pour des raisons culturelles, on préfère laver les mains plutôt que les pieds.

Description


Père Réal Grenier
© IPIR, 2009, soumis à copyright

Le Jeudi saint est le premier jour des cérémonies pascales. Il fait partie d'un ensemble de cérémonies qu'on appelle le «triduum pascal». Le triduum pascal commence par la messe du soir du Jeudi saint, en mémoire de la Cène, où Jésus institua l'eucharistie. Le Jeudi saint, on consacre plus d'hosties qu'il y a de personnes, car ce sont ces hosties qui seront utilisées le Vendredi saint. Il s'agit d'une grande célébration ininterrompue. C'est la veille de la mort de Jésus. C'est le dernier repas que Jésus a vécu avec ses apôtres. Comme tout juif, Jésus célébrait la Pâque, mais la veille de sa mort, il lui a donné un sens nouveau. En partageant le pain, il a dit aux apôtres : «c'est le signe de mon corps que je vais livrer pour vous». Et quand il a partagé la coupe de vin : «c'est le signe de mon sang». Déjà, il donnait sa vie à travers ces signes. Il termine en disant: «vous ferez cela en mémoire de moi». On actualise ce geste à travers l'eucharistie et, par cette pratique, le Christ continue à donner sa vie aux fidèles.
Selon l'évangile de saint Jean, Jésus prend un tablier et lave les pieds de ses apôtres. Du temps de Jésus, ce geste était posé par les esclaves aux hôtes au moment de l'accueil. Les apôtres ont réagi, mais Jésus leur a répondu : «Je ne suis pas venu pour être servi mais pour servir. Vous aussi vous allez apprendre à servir.» Le service qu'il donne est sa vie. Ainsi, par ce récit du lavement des pieds, saint Jean transmet le même message que par l'eucharistie avec le pain et le vin. Le Jeudi saint, les gestes de l'eucharistie et du lavement des pieds sont reproduits.
À la fin de la cérémonie, la réserve eucharistique qui servira le Vendredi saint est déplacée et l'autel est dépouillé, pour symboliser Jésus qui entre dans le dépouillement de la mort. Le Jeudi saint et la mort sont donc très liés. Pour pratiquer le lavement des pieds, le prêtre met un tablier et lave les pieds de 12 personnes volontaires dans l'assemblée. Avec une vasque, il verse un peu d'eau et l'essuie. Cela rappelle le serviteur qui s'agenouille pour laver le pied de son hôte. Dans certaines célébrations, on préfère laver les mains.

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
Lieu: Église Notre-Dame-de-Jacques-Cartier, 160-190, rue Saint-Joseph Est , Québec, G1K 3A7
Téléphone: (418) 525-8553
Télécopieur: (418) 525-1177
Site Web: http://www.saint-roch.qc.ca

Source

L'abbé Réal Grenier
Titre, rôle et fonction : Il a été curé de Saint-Roch de 2004 à 2010. Il a auparavant travaillé au Grand Séminaire à la formation des futurs prêtres et il a été prêtre dominical en Beauce.

Enquêteurs : Marie Renier, Daniela Moisa
Date d'entrevue : 26 mars 2010

Fiches associées

  • Le cierge pascal dans le rite catholique

    Le cierge pascal est utilisé tout au long de l'année lors des célébrations dont la liturgie repose sur le mystère de Pâques, c'est à dire le baptême, la mort et la résurrection. Par le baptême en effet, le nouveau chrétien est [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: