La vie religieuse à la Maison de Prière Notre-Dame — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de lieu

La vie religieuse à la Maison de Prière Notre-Dame

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse Saint-Jean-Longueuil
Communauté religieuse: Congrégation de Notre-Dame

Classé sous Organisation religieuse (9200), Espace religieux (9270), Lieu de culte (9271).

Historique général


Maison de prière Notre-Dame à Longueuil
© IPIR 2009, soumis à copyright

En 1874, Louis-Édouard Morin, homme d'affaires et ancien maire de Longueuil, fait construire un manoir à l'architecture fort originale avec son imposante tourelle et son abondante fenestration. En 1914, les héritiers de la famille Morin vendent la maison aux Frères de la Présentation (Presentation Brothers), une communauté d'Irlandais catholiques fondée au Québec par Edmond-Ignace Rice en 1910. Pendant huit décennies, l'édifice est utilisé comme noviciat. Au fil des ans, quelques modifications sont apportées à la maison, dont l'agrandissement du terrain, l'ajout d'un gymnase et la construction, en 1930, d’une annexe de trois étages où sont aménagés une chapelle, un réfectoire, des chambres et une bibliothèque. De plus, une statue de l'Immaculée Conception est érigée à l'avant de la demeure en 1918. La bâtisse est finalement rachetée par les Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame en 1995 afin d'y établir leur maison de prière.

Description


Maison de prière Notre-Dame-des-Bois
© Archives C.N.D., soumis à copyright

Dans l'esprit du Concile Vatican II et après avoir pris conscience que des éléments importants de la vie de prière étaient laissés de côté, la Congrégation de Notre-Dame songe à fonder une maison de prière en 1969. Après plusieurs discussions, l'idée ne faisant pas l'unanimité dans la communauté, un groupe de religieuses ouvre la première maison de prière de la Congrégation sur les bords de la rivière Mille-Îles à Terrebonne en 1970 sous le nom de Solitude Notre-Dame des-Bois. Plusieurs années après son inauguration, l'emplacement de la Solitude N-D-des-Bois devient problématique et alors, après une longue et minutieuse étude, il est décidé de déménager la maison de prière dans une grande bâtisse du Vieux-Longueuil.
Lors de son inauguration le 2 juin 1996, la mission de la Maison de Prière Notre-Dame se différencie de la première Maison de Prière. Les religieuses présentes à cette nouvelle fondation tiennent à ajouter, à l'aspect prière, celui de l'éducation de la foi, en fidélité au charisme de la Congrégation de Notre-Dame. Alors la prière et l'éducation de la foi constitueront les deux pôles de leur énoncé de mission.
La Maison de Prière Notre-Dame se veut un monastère sur la rue, ce qui signifie que la prière et de nombreuses pratiques et activités sont offertes à l'ensemble de la population et des communautés religieuses du Québec. Toute personne peut venir y célébrer l'eucharistie, adorer le Saint-Sacrement, participer à l'Office divin, bénéficier d'une consultation et d'un accompagnement spirituel, et profiter d'une retraite, seule, accompagnée ou avec prédication. L'horaire de la maison de prière est bien connu du voisinage et permet à plusieurs laïcs de participer aux différentes activités offertes.
Toute personne peut aussi venir vivre une journée de ressourcement autour d'un thème, suivre des cours de spiritualité ou des cours sur un livre ou l'autre de la Bible, sur les sacrements, le Credo, l'histoire de l'Église, vivre un dîner-causerie, une session, une conférence, une fin de semaine «École de Prière» ou encore pour vivre des activités hebdomadaires, bimensuelles ou mensuelles du genre: soirée de prière, méditation chrétienne, Lectio Divina, Groupe de lectures Simone Pacot. À cela, il faut ajouter que d'autres groupes demandent pour venir vivre dans cette Maison des rencontres qui peuvent représenter une quinzaine de fin de semaine par année et autant de journées ou soirées qui s'inscrivent dans le sens de nos deux orientations fondamentales.
En plus des participants pouvant être hébergés dans 18 chambres disponibles, huit soeurs demeurent à la Maison de Prière. Ces huit religieuses et cinq laïques s'occupent d'actualiser la mission de la Maison: planification, organisation, animation, fonctionnement, publicité, accueil et liturgie. Pour la Congrégation de Notre-Dame, l'apport des laïcs permet d'entrevoir un avenir à long terme pour la Maison de Prière Notre-Dame.

Apprentissage et transmission


Petite chapelle de la maison de prière Notre-Dame
© IPIR 2009, soumis à copyright

À la Maison de prière Notre-Dame, les participants trouvent une école de prière et d'éducation de la foi dans la tradition catholique.

Localisation

Municipalité: Longueuil
Région administrative: 16 Montérégie
MRC: Communauté métropolitaine de Montréal
Lieu: Maison de prière Notre-Dame, 180, rue De Normandie, Longueuil, J4H 3N9
Téléphone: (450) 674-4884
Télécopieur: (450) 674-4237
Site Web: http://www.maisonpriere.com

Source

Soeur Lorraine Caza
Titre, rôle et fonction : Soeur Lorraine Caza est la personne-ressource de la Maison de prière Notre-Dame.
Lien avec la pratique : Soeur Lorraine Caza demeure à la Maison de prière Notre-Dame depuis environ deux ans et elle y anime plusieurs activités.

Enquêteurs : Alina Nogradi, Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 25 février 2009

Fiches associées

  • Soeur Lorraine Caza, théologienne

    Dès l’âge de six ans, sœur Lorraine Caza décide de consacrer sa vie à Dieu. Originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, elle grandit dans une famille où l’éducation est très libre. Élevée par des parents de foi, sans être toutefois « pieux », sœur Lorraine Caza s’ [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: