L'histoire des Augustines de la Miséricorde de Jésus de Chicoutimi — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Présentation de la communauté

L'histoire des Augustines de la Miséricorde de Jésus de Chicoutimi

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Chicoutimi
Communauté religieuse: Augustines de la Miséricorde de Jésus

Classé sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Récit fondateur (9241).

Description


Fondatrices de l'Hôtel-Dieu Saint-Vallier, Chicoutimi
© Archives A.M.J.C., soumis à copyright

L'histoire des Augustines remonte au IXe siècle en France. À cette époque, les hospitalières de l'Hôtel-Dieu de Dieppe observent la Règle de saint Augustin et les trois voeux solennels de pauvreté, chasteté et obéissance. Lors de la Réforme du Concile de Trente (1545-1547), la communauté reçut la dénomination officielle de Chanoinesse Régulière Hospitalière de la Miséricorde de Jésus de l'Ordre de Saint Augustin. Si la communauté est toujours identifiée sous cette appellation à Rome, une dénomination abrégée fut acceptée au chapitre général de 1968-1969 : les Augustines de la Miséricorde de Jésus. Le 4 mai 1639, trois ferventes Augustines de l'Hôtel-Dieu de Dieppe quittent la France pour venir fonder l'Hôtel-Dieu de Québec. Ce sont les premières missionnaires féminines du monde catholique avec les Soeurs Ursulines de Tours.
En 1884, cinq Augustines de l'Hôpital général de Québec viennent fonder l'Hôtel-Dieu Saint-Vallier à Chicoutimi. Les fondatrices (les Mères Saint-Gabriel, Marie-des-Anges, Saint-Elzéar, Saint-Léandre et Saint-André-de-Bobola) quittent pour un voyage qui les mènera à Chicoutimi le 24 mai 1884. La région se développe rapidement et les colons ont besoin de soins hospitaliers. Les religieuses doivent s'accommoder de l'exiguïté des lieux puisque le monastère et l'hôpital forment un tout. L'hôpital de marine devient la possession des Augustines en 1895 et prend officiellement le nom d'Hôtel-Dieu Saint-Vallier. Les Augustines de la Miséricorde de Jésus étant des soeurs cloîtrées, elles doivent rapidement trouver un moyen d'amasser de l'argent pour le monastère et l'hôpital. Les Mères fondatrices mettent sur pied une communauté de soeurs tourières. Dès le 15 juin 1884, cette communauté est fondée et vient leur prêter main-forte. Comme elles ne sont pas cloîtrées, elles peuvent donner des soins à domicile et aller quêter dans les villages.
En 1970, les religieuses, prévoyant les changements qui allaient survenir dans l'administration des hôpitaux, cèdent l'Hôtel-Dieu Saint-Vallier au gouvernement. Les religieuses ont toutefois continué à travailler auprès des malades. Encore aujourd'hui, elles ont un accès privilégié à l'hôpital.
Avant 1957, le monastère des Augustines de la Miséricorde de Jésus de Chicoutimi était autonome face aux autres monastères des Augustines de la province.
Toutefois, à la demande de Rome, les 12 monastères des Augustines du Québec se regroupent en fédération en 1957. Actuellement, la communauté compte 36 religieuses dont la moyenne d'âge est de 82 ans.

Localisation

Municipalité: Saguenay
Région administrative: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
MRC: Hors MRC
Lieu: Monastère des Augustines de Chicoutimi, 225, rue Saint-Vallier, Chicoutimi, G7H 5H6
Téléphone: (418) 549-7750
Site Web: http://www.augustines.ca

Source

Soeur Angèle Bergeron
Titre, rôle et fonction : Elle a été supérieure de la communauté.

Enquêteurs : Alina Nogradi, Maude Redmond Morissette
Date d'entrevue : 23 mars 2009

Fiches associées

  • Le monastère des Augustines de Chicoutimi

    Pour répondre aux besoins imposés par la réorganisation de l'hôpital et du monastère, les Mères fondatrices se sont associées une communauté de soeurs tourières, religieuses non cloîtrées qui ont pour mandat de recueillir les aumônes dans la ville [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: